La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » La guitare à Ragnar

Wylde Audio Viking V Pinstripe

La guitare à Ragnar

D 22 août 2016     H 11:34     A Judge Fredd    


agrandir

Le Zakk a décidé d’être maître chez lui et de lancer sa propre marque : Wylde Audio. Ca faisait un moment qu’on attendait de pouvoir poser les mains sur une de ses grattes, c’est aujourd’hui chose faite avec cette Viking V Pinstripe.

Pas trop de surprise côté forme, c’est une de guitares que Zakk Wylde affectionne : la V. Elle a été retravaillée, avec des pointes très fines, un décrochement au milieu juste derrière la pièce qui guide les cordes vers l’arrière du corps et un léger « cutaway » sur l’aile inférieure pour permettre à la main gauche de s’aventurer dans les aigus avec aisance. L’avant du corps acajou, reçoit une déco dite Pinstripe. N’en déplaise aux fans de Kustom Kulture, les pinstripes en question n’ont rien à voir avec les frises qu’on voit dans les conventions automobiles ricaines. On est plus dans la lignée des motifs hypnotiques que notre ami affectionne ; seule une bande centrale est laissée noire tout comme l’arrière du corps et la tête, elle aussi retravaillée, de la guitare.
Le manche, collé, en trois pièces d’érable pour une meilleure stabilité dans le temps, est lui laissé natural avec un finish satiné agréable sous la main. Il est surmonté d’une touche ébène 22 cases ornée de repères rectangulaires imposants et bornée par un sillet en os. La tête, avec son gros W et quelques stripes elle aussi, supporte six mécaniques à bain d’huile Grover Rotomatic, noires comme tout le reste de l’accastillage, attaches de sangle, chevalet Tonepros et coquille de jack (sous la corne supérieure). La Viking V a de la gueule et elle est bien la fille de Zakk, pas d’erreur.
On la prend en main et, bonne surprise, elle est plutôt légère. Oui mais voilà du coup en position debout, si on a une sangle qui ne grippe pas, elle a tendance à piquer un peu du nez. Le manche assez présent en main est plutôt agréable avec une action raisonnablement basse, les aigus sont accessibles et, dans l’ensemble on se sent bien sur cette V. Elle possède déjà une brillance et un sustain naturels qui augurent bien de la suite.

JPEG - 669 ko

A l’abordaaaaaaaaaaage !

Sa mise en voix est assurée de manière très logique par deux EMG, un 81 en aigu et un 85 en grave classique, efficace et choix récurrent du Zakk. La pile doit se trouver à l’intérieur de la cavité électronique vu qu’il n’ya pas de logement idoine sur l’envers du corps. Par contre, on a une petite plaque ronde à l’arrière de l’aile supérieure car, oui, le sélecteur trois positions se trouve sur l’aile supérieure de la V. Ca paraît bizarre à première vue mais il y a une logique. Quand on joue bas avec une V on a déjà du mal à atteindre le volume, alors le sélecteur… Là on l’a sous la main sans qu’il gêne. A l’usage, on se rend compte que l’idée est plutôt bonne. Pour le reste on dispose d’un volume par micro et d’une tonalité commune.

Les sons clairs restent assez droits, plutôt neutres et donnent une bonne base de travail qui accueillera volontiers les effets de modulation et autres revers/delays avec des effets. Les graves sont assez ronds et présents sur le micro manche qui ne se départit pourtant pas d’un claquant affirmé, gage de clarté. Le micro aigu est loin de sonner canard comme c’est parfois le cas et se montre étonnamment exploitable en son clair. La position intermédiaire est belle et modulable via les volumes respectifs des micros. Comme souvent avec cette config micros, les sons crunchs sont un peu les oubliés de la fête sauf les crunchs poussés confinant déjà à la saturation. Dans ce registre, il fait avouer que la Wylde Audio tire très bien son épingle du jeu surtout si, en plus, on joue du volume sur la guitare. Si on franchit les portes du Graoûllhalla, la V lâche les chevaux de belle manière, avec saturax à profusion, ça ronconconne sévère avec des attaques toujours nettes, une compression qui donne envie de s’asperger de bière et un tranchant à éventrer des hordes de nains maléfiques.

JPEG - 47.9 ko

Odin soit loué !

Une V à micros actifs bien dans l’esprit du Zakk, que ce soit esthétiquement ou du point de vue des sonorités. Fabriquée au pays du matin calme, elle correspond tout à fait à ce que les coréens savent faire : une guitare sans défaut, bien équipée, à prix maîtrisé, avec en bonus le grain de folie zakkwyldesque.


Autres infos
  • Bien faite
  • Confort du manche
  • Machine de guerre
  • Equipement de qualité
  • Equilibre en position debout
  • Livrée en carton
  • Prix indicatif : 1 369 €
  • Distribution : Music & Sons

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Musiciens/Groupes
Zakk Wylde
Marques
Wylde Audio
Numéro
GX76

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Alors ce salon ?

2.  Le NAMM ? Certains l’aiment show !

3.  Le killer de tuerie de la mort !

4.  Phasing

5.  De la relativité de ce que nous percevons


Dans la même rubrique

20/12/2016 – Une belle américaine

24/08/2016 – Jolie, Irréprochable, Lovable

22/08/2016 – La guitare à Ragnar

21/08/2016 – Douce et douze

26/06/2016 – Divine surprise