La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Alors ? Six ou sept ?

Ibanez RG550 et RG7

Alors ? Six ou sept ?

D mars 2000     H 14:31     A Judge Fredd    


agrandir

La profusion des modèles aidant, l’offre Ibanez laisse l’acheteur de plus en plus perplexe. Difficile de choisir entre tous ces modèles et même quand on sait ce qu’on veut doit-on opter pour une six ou une sept cordes ?

C’est ce que nous avons essayé de voir en comparant deux modèles de la série phare (les RG) que la marque a eu la bonne idée de commercialiser au même prix. Et pis, allez on ne va pas se plaindre d’avoir trop le choix quand même...

Ibanez RG 550

Commençons par la six cordes, une RG550 dotée d’un manche de type Wizard en érable avec touche en érable rapportée, renforcé par un insert de bubbinga, bois exotique et dense, qui se distingue au dos du manche par sa couleur foncée tranchant sur l’érable plus clair. C’est un héritage direct des études menées par la marque sur le renforcement des manches de sept cordes. Il faut dire que vue la minceur du Wizard ce n’est pas du luxe ; Cela lui permet par ailleurs de revendiquer le titre de manche le plus fin le plus solide du marché. La finesse plus le côté mapleneck et les grosses frettes jumbo incitent la main gauche à la glisse et aux démanchés les plus osés. Voilà un manche idéal tant pour les virtuoses que pour nos amis à petites mains.

A part cela, la RG 550 nouvelle reste en tout point fidèle au modèle 1987 avec le désormais traditionnel corps stratoïde aux échancrures creusées pour garantir un accès maximal aux aigus, le Standard Edge Tremolo System à blocage sous license Floyd Rose version Cosmo Black comme les six mécaniques Gotoh SG-38 Die-Cast à bain d’huile et une configuration micro HSH combinant un V8 en aigu un S1 en position milieu et un V7 en grave. Le routage se fait via un sélecteur 5 positions un volume et une tonalité. Le double aigu cartonne en mode saturé pour tout ce qui va du rock méchant au thrash en passant par les Satrianeries, les positions intermédiaires sont assez réussies surtout en son clair et le simple fait honnêtement son job. On regrette juste que le micro grave ne sonne pas un peu plus rond, un peu plus chaud. En gros, un classique encore amélioré procurant de bonnes sensations de jeu et faisant plus qu’honnêtement son job.

Ibanez RG7

Continuons avec une RG7 à vibrato : on passe forcément à la largeur supérieure côté manche, sans que cela soit désagréable sauf à avoir de petites mains. La touche en palissandre qui l’équipe est aussi agréable sous la main que l’érable de tout à l’heure, l’accès aux aigus aussi facile et à force d’en essayer on finit par ne même plus être dépaysé par la septième corde. Le vibrato sept-cordes fonctionne aussi bien que son homologue à six cordes, bref on est étonné par les similitudes de comportement et le peu de mal qu’on a à passer de l’une à l’autre. Ibanez a vraiment fait un gros travail depuis les premières Universe. Côté micros cette RG7 se contente de deux doubles mais son routage particulier et son sélecteur cinq positions lui permettent de délivrer les mêmes types de sons que la RG 550 avec bien sûr l’apport de la septième corde en plus. Elle pousse même la ressemblance jusqu’à présenter le même manque de rondeur sur le micro grave. Cette RG7 nous montre que la sept cordes en a fini d’être un gadget et s’est taillé une vraie place dans notre univers.

La sept d’une très courte tête

Dès lors bien difficile de choisir sur des critères physiques mis à part les possesseurs de petites mains dont nous parlions tout à l’heure. Disons que la six cordes conviendra à ceux qui aiment savoir où ils posent les doigts et dont le style musical reste dans les limites du politiquement correct, tandis que la sept conviendra aux aventuriers (le temps des explorateurs est passé) à tous ceux qui ont besoin de s’exprimer dans les gouffres de l’hyper grave. Personnellement la sept cordes me convainct en cela qu’elle offre tout ce que la six propose et un peu plus. Signalons enfin que les deux guitares sont livrées dans une housse très belle et très solide. J’ai assez râlé contre les guitares livrées en carton pour souligner comme il se doit cette excellente initiative.


Autres infos
  • La 7 au même prix que la 6, très bonne idée.
  • Livrées dans de fort belles housses.
  • Confort de jeu.
  • Ah la corde de Si grave... (7 cordes only of course).
  • Manche renforcé (6 cordes).
  • Micros graves manquant un peu de rondeur.
  • Prix indicatif : 5 990 F TTC env.
  • Distribution : TIP

 

Mots-Clefs

Instruments
7 cordes Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Ibanez
Numéro
G&C 216

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Les Ball

2.  Tueuses en série !

3.  Le retour de la vengeance (1)

4.  Digitech remet les pendules à l’heure

5.  La tenue de l’accord


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache