La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Un siècle de guitare » Les amplis du siècle » Les amplis à modélisation

Les amplis à modélisation

D janvier 2000     H 23:41     A Judge Fredd    


agrandir

Avec les progrès des technologies numériques, et la miniaturisation des microprocesseurs est apparue une nouvelle génération d’amplis dite "à modélisation". Leur section de puissance est à transistors, tandis que leur préampli est en quelque sorte un ordinateur.

S’inspirant du travail effectué sur les sons de claviers pour les pianos électriques par exemple, les fabricants ont modélisé le son des amplis les plus fameux de la planète, Marshall, Fender, Vox, Boogie etc. Cela veut dire qu’ils ont commencé par analyser les sons que produisent ces amplis pour en repérer tous les ingrédients sans en oublier aucun. Cela inclut aussi bien les harmoniques générées que les défauts qui peuvent faire partie intégrante du son d’un ampli, et implique un énorme travail puisqu’il faut considérer le son sous tous ses angles, dans toutes ses composantes et à différentes distances. A partir de ces analyses, on établit des modèles informatiques, les plus précis possibles.

Lorsque vous jouez une note, l’ampli la traite selon le programme que vous avez choisi exactement (ou presque) comme l’aurait fait l’ampli d’origine. Bien sûr, un Marshall ou un Rectifier feront toujours un peu mieux la farce sur les sons saturés et un Twin ou un Vox s’en tireront toujours un peu mieux sur les sons clairs et crunchs. Mais aucun de ces amplis ne peut rivaliser en terme de versatilité avec un ampli à modélisation. De plus la marge de progression de ces derniers est énorme vu qu’elle est étroitement liée aux progrès de l’informatique dont on connaît la rapidité. Il est clair qu’à moyen terme, à moins que le marché de la guitare devienne moins porteur, les amplis à modélisation seront en mesure d’égaler les amplis traditionnels sur leur propre terrain, ce n’est qu’une question de temps.

Pod Line6

Trois marques sont aux avant-postes, Line 6 qui se base sur les travaux qu’Emagic célèbre entreprise de soft musicaux a réalisé pour son Amp Farm, plug-in de Logic Audio. Line 6 a fait un carton cette année avec son préampli Pod car il a été le premier à comprendre les mérites de la simplicité. Johnson, émanation de Digitech ne s’en laisse pas compter et marque son concurrent à la culotte quand il ne le précède pas. Hughes & Kettner enfin s’est lancé dans l’aventure en compagnie de Digital Design. Son ampli Zentera orienté haut de gamme et présenté à Francfort semblait assez convaincant. Rocktron devrait aussi entrer dans la danse. Cette émulation laisse prévoir de substanciels progrès tant au niveau performances que de la richesse d’équipement. A suivre...

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
A modélisation
Type d’article
Autres
Numéro
G&C 214

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Petit budget, gros coeur

2.  Achille/Personne n’est parfait

3.  Du potentiel et de la ressource

4.  Sans passion

5.  Une grosse frette dans mon bock


Dans la même rubrique

31/12/1999 – Les amplis à modélisation

31/12/1999 – Les systèmes modulaires et le retour aux classiques

31/12/1999 – Soldano SLO 100

31/12/1999 – Le Boogie MkI

31/12/1999 – Le Vox AC30