La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Rubriques » Le Club des Cinq » Cinq overdrives

Cinq overdrives

D décembre 1998     H 22:41     A Judge Fredd    


agrandir

Les Overdrives, rappelons-le, sont censés reproduire la saturation d’un ampli, à lampes de préférence. Les cinq modèles présentés ici répondent à ce critère avec un éventail plus ou moins large.

Pas de folies, on reste classique, chaque pédale reprenant gentiment les canons de sa propre gamme. On ne présente plus le boîtier vert du TS9, ni le jaune Titi de l’OD-3 Boss, simples et immédiatement identifiables. Sobriété classe avec l’alu brossé du Korg, rétro pour le Voodoo Lab et ses deux potards à l’ancienne, et discrétion pour la Nobels. Toutes acceptent une alimentation externe au format Boss (mini jack pour la Voodoo Lab) ou par pile 9V (4 x 1,5V pour la 105od) et n’ont rien à se reprocher point de vue confort, stabilité et solidité.

Le panneau de commandes type d’un overdrive c’est le triptyque Drive, Tone, Level qu’on retrouve texto sur la Boss et l’Ibanez ; la Voodoo se contente de deux réglages, excluant celui de tonalité. La Nobels et la Korg affinent ce même réglage avec une égalisation trois bandes pour la première, tandis que la seconde rajoute au Tone un Contour jouant sur les médiums. La 105od ne s’arrête pas là offrant en plus un Boost et deux mémoires pour y stocker vos deux overdrives favoris.

JPEG - 365.9 ko

Le Voodoo Lab sonne rustique. Son grain à l’ancienne, graillonnant avec des attaques franches, louche du côté de la saturation à l’américaine, avec un zeste de crasse assez plaisant. Volume et gain sont très interactifs et on aura la plupart du temps intérêt à les régler de façon opposée : plus on monte l’un, plus il faut baisser l’autre. Gain poussé on s’aperçoit rapidement que le son gagne en attaque et en pêche en baissant le volume au tiers plutôt qu’en le poussant à la moitié. Cet overdrive peut apporter un gros plus en matière de volume, le doubler voire le tripler par rapport au son dry ce qui sera utile en chorus. Le gain est très progressif partant d’une légère cruncherie limite son clair à des saturations franches en passant par tous les stades. Une pédale authentique, simple, efficace et pleine de personnalité.

JPEG - 58.3 ko

Le Nobels ODR-S ressemble en tout point à un préampli : Drive, Level et égalisation 3 bandes. Le Drive est très progressif, le Level devra être maintenu au moins à la moitié pour garder aux sons délivré, patate et clarté. L’égalisation se montre souveraine et ultra efficace, les centrages de fréquences étant bien choisis. Exemple les graves se tiennent, même à fond, ils ne bavent jamais. La pédale est vraiment pensée guitare. En gros on a affaire à une pédale bien vue, faisant bien son travail et atteignant des taux de saturation conséquents tout en restant dans des tonalités overdrive, chaudes et naturelles.

JPEG - 164.8 ko

L’Ibanez TS9 est la star de la catégorie même si il s’agit ici du modèle reissue. Dès les premières notes, son grain très pur séduit. Même avec de forts taux de saturations, même avec le boost important offert par la pédale le grain et la texture du son restent toujours assez subtils. Cela explique que beaucoup de guitaristes blues rock utilisent le TS9. Il transfigure l’ampli sans en dénaturer le son. Les rapports Drive/Level sont très riches et on peut pousser les réglages assez loin, car la pédale ne génère que peu de bruit de fond. Le Tone permet de mettre une touche finale au son et si on joue dans un registre blues rock c’est vraiment la machine qui tue.

JPEG - 100.3 ko

L’OD-3 Boss présente la même architecture que l’Ibanez. Simple à utiliser, il se montre puissant, mais possède un grain moins plus tout-venant. Ses réglages, efficaces et progressifs, garantissent pas mal de possibilités, du léger crunch à la franche saturation avec d’importants gains en volume si on le désire. La pédale produit des aigus un peu agressifs, même en ramenant le Tone vers la gauche, ce qui nuit un peu à la chaleur des sons délivrés. L’OD-3 est un overdrive généraliste de bonne facture pour s’initier au maniement de ce type d’effet.

Le Korg Tone Works 105od est le plus récent et également le plus moderne du lot avec une saturation qui, tout en restant dans les limites de l’overdrive possède une couleur moderne. Le Contour, exploitable sur toute la longueur de sa course, nous emmène de sons creusés (mais pas caricaturaux) à des sons plus agressifs mais toujours avec un grand respect de la guitare, et une texture riche en harmoniques. Drive et Level sont complémentaires et exploitables on peut les pousser assez loin aussi bien l’un que l’autre, un boost bien calibré permettant de gonfler encore le son. Le 105od peut aussi fournir un sustain étonnant et quasi-infini. Les mémoires font que l’on dispose de trois sons au pied (bypass + les deux od), bref beaucoup d’arguments (sinon le prix) en faveur de cette pédale.

JPEG - 212.1 ko

Invité spécial
Dod FX102 Mystic Blue Overdrive
Le Mystic Blue est un overdrive destiné à renforcer une saturation préexistante et non à la générer en totalité. En conséquence, les résultats obtenus sur canal clair n’ont guère d’intérêt. En revanche, dès qu’on l’applique sur un son crunch ou saturé, le Mystic fait merveille : il peut officier en tant que booster de volume (Level), à moins que vous ne préfériez qu’il augmente drastiquement votre taux de saturation (Drive), qu’il agisse en amont sur l’égalisation de votre signal (Bass, Treble), ou tout cela à la fois. Avec lui, le son prend tout de suite une couleur plus agressive, plus métallique, plus sauvage. Les graves se renforcent de manière significative, les aigus étant un peu moins utiles à priori, mais c’est à voir au cas par cas. Les deux réglages de niveau gagnent à rester autour de leur point milieu, car c’est là qu’ils sont le plus efficients ; au delà ça siffle, en deçà on manque de punch. Le Mystic séduira ceux qui veulent disposer d’une saturation un peu plus moderne sans toucher à leur ampli vintage, ou comme boost pour partir en chorus. Un excellent choix pour renforcer votre arsenal de sons.

Verdict

Les amoureux du son à l’ancienne se tourneront vers le TS9 dans un registre blues rock, vers le Voodoo Lab s’ils cherchent quelque chose de plus typé seventies ou de plus pop/grungeo. Le Korg c’est l’overdrive de l’homme moderne tandis que les deux autres se disputeront le créneau des pédales économiques de qualité le Boss étant un peu mieux fabriqué et le Nobels mieux équipé et un peu moins cher. Signalons encore l’excellente Valve Tone Vox dont malgré de fréquents appels téléphoniques nous n’avons pu disposer pour ce club des 5 (mais que vous pouvez retrouver dans notre Guide d’Achat), et rappelons que la Black Dog Snarling Dogs comme l’Expandora de Bixonic chroniquées ici au titre des distos peuvent toutes deux faire office d’overdrive un peu musclé.


  Particularités Prix en F TTC env. Distributeur
Boss OD-3 
-
650
Roland France
Ibanez TS9
-
890
TIP
Korg 105od
Contour, booster, 2 mémoires
1 350
Gaffarel Distribution
Nobels ODR-S
Egalisation 3 bandes
479
Camac
Voodoo Lab Overdrive
Pas de Tone
1 040
Cofraco

 

Mots-Clefs

Effets
Overdrive
Type d’article
Comparatif
Marques
Boss DOD Ibanez Korg Nobels Voodoo Lab
Numéro
G&C 202
Type d’effet
Pédale

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Audiences de Décembre 1999

2.  La nouvelle Kisstare

3.  Bis repetita

4.  Nos ancêtres les Gull Wah...

5.  Les guitares samplées


Dans la même rubrique

23/08/2007 – Cinq wahs signature

30/04/1999 – Cinq delays

31/12/1998 – Cinq fuzz

30/11/1998 – Cinq overdrives

31/08/1998 – Cinq trémolos