La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Rubriques » Les Audiences » Audiences de Septembre 1999

Audiences de Septembre 1999

D septembre 1999     H 00:08     A Judge Fredd    


agrandir

Eh oui c’est la rentrée, vous êtes tout beau tout bronzé et ça va même pas se voir sous le col roulé... Allez tout n’est pas noir, la preuve ci-dessous.

 

Space In Your Face

Space In Your Face

Tous les membres du groupe avouent une attirance pour Korn et Deftones (entre autres) et cela s’entend. Les rythmiques sont puissantes avec un bon équilibre chrome/craderie dans la saturation des deux guitares. Les compos dépassent largement le stade de l’imitation respectueuse et transie et laissent présager d’un véritable style personnel. Le seul petit point faible de l’affaire à mon sens se situe au niveau du chant. Si la voix elle-même (ainsi que les choeurs) ne souffrent aucune critique sur la performance pure, en revanche on regrette un accent encore trop français sur les textes anglais et une trop grande volonté de sonner à l’anglaise sur le texte en français. Mais attention il s’agit là d’un point mineur qui ne doit pas occulter le fantastique travail de ces cinq garçon, chanteur compris. Space In your Face a de l’avenir c’est sûr. (David Zurcher Tél. 03 84 22 03 08, email davidzurcher chez infonie.fr)

 

 Blues Affair

Blues Affair

Contrairement à ce que le nom du band pourrait laisser croire, Blues Affair n’est pas la énième machine à dévider du douze mesures sauce Chicago, même s’il y en a un par-ci par-là. D’abord on passe sans arrêt du français à l’italien avec même des passages par l’anglais(étonnant non ?). Ensuite, Blues Affair intègre des accents jazzy, des rythmes funky et même limite caraïbes par moments. Tout l’intérêt de l’Affair, si l’on excepte une maîtrise instrumentale évidente, réside justement dans les décalages constants entre ce à quoi on s’attend et ce qu’on entend. Si l’intro est classique, on est surpris par la langue, si l’harmonie va de soi c’est le rythme qui étonne ou alors une section de cuivre très Fishbonienne et ainsi de suite. On ne peut que féliciter le Blues Affair pour ce parti pris qui a le mérite de renouveler le genre sans tomber dans le "métissage/alibi" ou opter pour "l’accordéon saucisson". A part ça le son et le mix sont top ce qui ne gâte rien. Superbe et inattendu. (Angelo Petronio 06 62 70 83 65)

 

 Dizzy Head

Dizzy Head

Imaginez-vous belge et vivant dans la délicieuse bourgade de Ville sur Haine. A partir de là tout s’enchaîne et vous vous retrouvez bien vite évoluant au sein d’un groupe de "rock alternatif français" s’inspirant de Noir Désir (ok) et de Daran (sic). Bon ben les gars, c’est vraiment pas la peine de faire un complexe, vous êtes largement au niveau. De bons textes, ni niais ni grandiloquents, servis par une voix à la fois sobre, maîtrisée et puissante, des ambiances à la fois sombres et prenantes, des guitares qui savent se rendre obsédantes, il ne manque que les moyens, financiers s’entend. Bon allez pas prendre la grosse tête non plus hein ? Restez donc comme vous êtes, continuez à bosser, cultivez l’amour du son et il ne pourra rien vous arriver de mauvais. Bon courage ! (P.Genis 1 sentier des prés 7070 Ville sur Haine Belgique Tél. 065/87 24 70)

 

Aze

Aze

Aze est un duo havrais composé d’Antoinette chanteuse anglaise (ça aide pour le naturel du chant en anglais) et de Jean François qui s’occupe de tout le reste hormis la batterie (quand il y en a). Il n’y a que trois chansons sur le CD (pour une quarantaine de compos en tout) mais elles suffisent à tomber sous le charme, d’abord de cette voix, douce, caressante avec une pointe de recul (juste ce qu’il faut). Ensuite, on écoute ce qu’il y a derrière et... c’est pas mal du tout aussi bien musicalement qu’au niveau des sonorités et des ambiances. Le tout souffre évidemment du manque de moyens par rapport aux grosses prods mais les deux compères ne s’en tirent pas mal du tout, même si on peut imaginer l’ampleur que cela prendrait avec une vraie production. Alors si vous en avez plein du pougnon, investitionnez donc dans le travail de ce duo kinenveu. (Tél. 02 35 43 12 26)

 

JL St Charles

Jean Luc St Charles

Difficile de ranger ce gars là dans une catégorie : on commence par deux morceaux d’obédience jazz rock qui ont la pêche. On s’englue ensuite dans une soupe Jan qui ne semble pas indispensable à la tenue de l’album. On continue avec un Tigre plutôt intéressant et Rory un hommage kistch rock (à Rory Gallagher I presume). Retour à la soupe avec Petite Baleine, au jazz avec Rendez-Vous, escapade avec séquence techno ensuite etc. Bref, on oscille sans arrêt entre quelque chose de plutôt sympa même si parfois le manque de moyens se laisse deviner et des passages pour le moins caricaturaux. Apparemment JLSC sait jouer et de la guitare et des claviers, sait travailler un titre mais se fourvoie parfois sur de drôles de chemins. Qu’il se donne une direction artistique et sa musique risque de prendre un sérieux coup de boost. (Tél. 01 44 68 91 06)

 

Undercover

Originaire de Montélimar, Undercover délivre une musique qu’on a pris l’habitude de désigner sous le nom de rock fusion. Grosses guitares, cassures rythmiques, voix incantatoire, titres évocateurs (Nique La Vie) tout y est, plus pas mal d’envie, ça s’entend. Les quatre membres du groupe, jouent bien, avec rigueur, nuances et énergie. Bien sûr on pourra toujours critiquer tel ou tel détail (genre Benyamin Nethanyayayaouaouh) mais l’ensemble sonne compact et on sent qu’on a affaire à un vrai groupe, alors les détails... Bref si vous voyez leur nom sur une affiche par chez vous, courez-y. (Tél. 04 75 01 97 54 ou 06 81 90 01 81, email : undercover chez wanadoo.fr, web : http://www.chez.com/undercover)

 

Autres délits

Ca Va Mal Finir C’t’ Histoire Blues Band Un groupe de reprises blues avec un chant de bon aloi et un disciple de SRV à la guitare. A aller écouter live. (Eric : 01 39 83 64 78)

Dad And The Mechanics Un autre groupe de reprises, rock pur jus cette fois. Au programme, guitare riffante à souhait, rythmique solide et harmonies vocales de bonne tenue. (Tél. 01 49 73 92 21 ou 06 61 69 92 21)

Luc Debruyne Le guitariste instrumental du mois avec un album entièrement (et bien) réalisé en home studio, avec de bons moments (surtout quand il s’énerve) même si le tout est parfois inégal. (Tél. 03 20 38 63 04)

Que deviennent-ils ?

Prorata Temporis vient de sortir un cinq titres qui combinent patate, originalité et textes bien tournés. Gros son, voix qui tient bien la hurlerie. Jetez-vous dessus si vous aimez le graoûh intelligent et bien fait. (Tél/Fax : 01 60 82 90 75 ou 06 82 49 57 71)

Vincent & Co Ce groupe à cheval entre rock et chanson française dont je vous avais parlé dans G&C 194 a sorti un véritable album quinze titres J’attends L’été, très sympa, plus mûr que la démo live que j’avais eu le plaisir de chroniquer et laissant transparaître un goût prononcé pour les percus qui apportent à l’ensemble une couleur supplémentaire. (Tél. 04 90 85 83 18)

 

Mots-Clefs

Type d’article
Autres
Numéro
G&C 210

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Gonflez votre son

2.  Epoustouflifiant !

3.  Elle est pas belle la V ?

4.  Crunchy boy

5.  Le VG-8 Roland


Dans la même rubrique

31/05/2001 – Audiences de Juin 2001

31/03/2001 – Audiences d’Avril 2001

31/01/2001 – Audiences de Février 2001

31/12/2000 – Audiences de Janvier 2001

30/11/2000 – Audiences de Décembre 2000