La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Avec lui, rien n’est interdit

Rocktron Taboo 100

Avec lui, rien n’est interdit

D février 1999     H 13:11     A Judge Fredd    


agrandir

Le Taboo 100 est la déclinaison Rocktron de l’amplificateur moderne, alliant un ampli à transistors, doté tout de même d’une 12AX7 en préamplification, et un multieffet de qualité.

Le tout est enrobé dans un coffrage assez conventionnel (ne pas effrayer le chaland) recouvert de vinyle noir et rehaussé d’une grille avant chromée assez belle, bordée d’un filet blanc. Le panneau des commandes tient à la fois de l’ampli traditionnel avec ses potentiomètres (en fait des encodeurs) qui ne dépayseront personne et du monde des effets avec son sélecteur de presets et sa fenêtre d’affichage flanquée de douze boutons lumineux. On retrouve cette dualité à l’arrière qui héberge deux sorties HP (4 ohms min.), le départ et le retour (tous deux stéréos) de la boucle d’effets, une égalisation graves/aigus jouant sur le rendu général, deux sorties XLR avec réglage de niveau, une sortie accordeur, une entrée footswitch dédiée au Tap delay pour déterminer la vitesse du delay au pied, une entrée DIN pour le pédalier Rocktron All Access, une alim fantôme et deux prises MIDI, In et Out/Thru.

Rocktron Taboo 100

Cet équipement complet permet au Taboo 100 de trouver place dans nombre de configurations, scène/studio, baffle/ligne, audio/midi, etc. De même sa boucle stéréo et ses prises MIDI tirent pleinement partie de tout multieffet qui lui sera connecté. Cela n’empêche pas la bête de se montrer conviviale, toute les opérations s’effectuant facilement, que ce soit la gestion du son sur scène qui s’opère exactement de la même façon que sur un ampli "normal" ou celle des presets qui est grandement facilitée par les deux blocs de boutons lumineux, l’un servant à appeler un effet à la fois parmi six (chorus, flange, harmoniseur, tremolo phasing et wah), l’autre à mettre en fonction des effets toujours dispos (Tap delay, high gain, reverb et delay). Trois encodeurs autorisent ensuite le choix et l’édition des différents paramètres ou fonctions de manière instantanée et simplissime.

Côté grain, l’ampli se montre généreux aussi, avec un mode Lo Gain, adapté aux sons clean et crunchs pour lequel on va pouvoir déterminer le gain et le seuil de distorsion du son parmi quatre choix (Class A, B, soft et hard clip) et un mode Hi gain dédié aux sons saturés de tout poil, avec réglage de gain et variac adjust, autrement dit la possibilité de baisser de façon simulée le voltage de l’ampli ce qui a pour effet de le faire saturer plus tôt. Si l’on ajoute à cela deux égalisations très complètes l’une avant l’autre après le préamp et un Hush pour éviter tout problème lorsqu’on cesse de jouer, on est à la tête d’une véritable usine à sons.

A l’oreille, le Taboo 100 est vraiment très puissant. Son côté stéréo renforce encore cette impression. Les multiples réglages de niveau permettent en outre de doser assez finement l’effort. On apprécie également les réglages d’égalisation globaux qui permettent d’adapter l’ampli à différents baffles ou différents endroits sans toucher aux presets. Les possibilités sonores sont tellement nombreuses qu’il est impossible de porter de jugement définitif le temps d’un essai. Disons simplement que de très bons résultats ont été obtenus aussi bien en son clair dans des registres country, blues, rockabilly, new wave, qu’en son saturé dans des domaines aussi variés que le hard FM, le thrash, le son des virtuoses façon Satch ou les sons bien chimiques à la Ministry.

Les sons crunch ne sont pas en reste, le côté un peu électronique du rendu pouvant être gommé assez facilement via l’égalisation ou l’ajustement fin de certains réglages de niveau ainsi qu’au variac. Enfin, l’ampli s’est montré aussi à l’aise sur un petit baffle d’appartement 2x10 que sur deux 4x12 Marshall tant pour la puissance que pour la qualité des sons délivrés. Il va sans dire que la deuxième configuration offre une largeur de son appréciable surtout sur des presets comprenant des effets stéréo.

Au final on ne trouve rien à reprocher au Taboo 100, à condition bien sûr de ne pas en attendre les prestations d’un ampli pur vintage ce qui serait un contresens. Seul son prix pourra freiner l’enthousiasme qu’il suscitera.


Autres infos
  • Richesse fonctionnelle
  • Simplicité d’utilisation
  • Puissance sonore
  • Tout-terrain
  • Boucle fonctionnant uniquement en stéréo
  • Prix conséquent
  • Prix indicatif : 12 990 F TTC env.
  • Distribution : IML

 

Mots-Clefs

Effets
Multieffets
Amplis/Préamplis
100 W Hybride Stack
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Rocktron
Numéro
G&C 204

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Cinq overdrives

2.  Flyé le Judge !

3.  Fou de la Messe

4.  Le Tremolo Show

5.  La vie en Colorsound 2/3


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy