La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » La Dimegratte

Washburn CP2003 Culprit

La Dimegratte

D janvier 1999     H 15:47     A Judge Fredd    


agrandir

Quand on est le "World Most Dangerous Guitarist", on se doit d’avoir des armes à la hauteur de sa réputation, voilà donc la CP2003, version coréenne du nouveau modèle Signature du Dimebag.

Alors ce coup là, pas question de faire un simple remake : il faut du neuf, de l’exclusif. Dimebag choisit sa victime, ce sera l’Explorer. On affine les pointes du corps (en aulne), on étire un peu certaines extrémités, on rajoute un décapsuleur derrière le vibrato (pour les bières) et une découpe stomacale parce qu’à force de s’enfiler des bières, le Darell a chopé le pneu. La crosse banane est elle aussi revisitée, arrondie et gratifiée d’une encoche qui rappelle curieusement les crosses Ibanez. Peaufinons un peu avec un pickguard et un cache trussrod miroir, des capots de micros chromés, et le tour est joué.

Le manche en acajou est collé à hauteur de la vingtième frette (sur vingt-deux) et supporte une touche en palissandre. Binding à tous les étages et mécaniques à bain d’huile mini Grover parachèvent le côté luxueux de l’instrument. Seule ombre au tableau, on note deux trous derrière la crosse pour l’installation du sillet à blocage, alors que cela fait bien cinq ou six ans qu’on sait faire la même chose sans les trous. L’accès aux aigus est total et s’opère dans le plus grand confort debout comme assis. Le manche, probablement la grande réussite de cette CP2003, se love dans la main tout en proposant une largeur suffisante pour que les doigts batifolent à leur aise. L’action est basse, les tirés faciles et les démanchés sans problème. S’il ne fait aucun doute que l’esthétique de ce modèle prête à polémique (et c’est tant mieux), on ne trouvera rien à lui reprocher en terme de qualité de fabrication, ni quant au soin apporté à la finition (et c’est tant mieux aussi). Elle se montre, de plus, très confortable et peut être jouée haute ou basse avec un égal plaisir.

Washburn CP2003 Culprit

Le vibrato sous licence Floyd reste le point faible de l’instrument, avec une queue vissée (ça non plus ça ne se fait plus les gars), des mollettes de fine tuning récalcitrantes et l’impossibilité, sur le modèle testé, de garder la corde de Si accordée, dès lors qu’on vibrate un poil. Dommage...

Gros son

L’électronique se compose des deux doubles Washburn WB600, qui équipent l’ensemble des modèles coréens de la marque. Assez puissants, ils se montrent suffisamment versatiles pour respecter les vocations des différentes guitares de la gamme. Ils sont ici routés via un sélecteur trois positions et... deux volumes. Dimebag et Washburn ont donc sacrifié la tonalité dont il faut admettre que peu d’entre nous se servent régulièrement, au profit d’un deuxième volume décuplant les possibilités sonores de la position intermédiaire, stratégique pour les ball’hardes, en son clair. Dans ce registre la CP2003 est à l’aise et peut même sonner très bluesy. Chaque micro a sa personnalité, ronde et chaude pour le grave et plus cinglante pour l’aigu. Ce dernier se réveille vraiment quand on passe en son saturé, mode pour lequel la guitare est vraiment faite. On baisse les mids sur l’ampli, on passe en Dropped D et là, à nous les Ronconcons d’enfer avec la bonne compression sur les graves qu’on se croirait pour des gros méchants sortis de la crypte. C’est bien lourd, gras et caverneux et on se dit qu’on devrait s’adresser plus souvent à de gros texans pour concevoir des guitares.

La CP2003 unit de grosses qualités (confort du manche, sons...) à une esthétique originale et équilibrée. Elle devrait, pour quelques centaines de francs de plus, être livrée en étui comme l’est la Dime 333.


Autres infos
  • Bon niveau de fabrication et de finition
  • Esthétique originale
  • Deux volumes
  • Manche super
  • Souveraine en son lourd et saturé
  • Molettes du vibrato et petits problèmes de tenue d’accord sur le modèle testé
  • Prix indicatif : 5 290 F TTC env.
  • Distribution : Music Connection

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Musiciens/Groupes
Dimebag
Marques
Washburn
Numéro
G&C 203

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Alors ce salon ?

2.  La fille du retour de la vengeance 2

3.  Le Judge sur Dailymotion

4.  Et un Express un !

5.  Le « neck » plus ultra


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache