La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Modélisation pour tous

Johnson Mirage JT50

Modélisation pour tous

D décembre 1999     H 12:01     A Judge Fredd    


agrandir

Un peu bousculé par la concurrence (notamment de Line6) Johnson se devait de réagir en frappant un grand coup pour occuper le créneau "ampli à modélisation moyenne gamme avec look traditionnel et simple d’emploi". C’est chose faite avec le JT50, 50W, architecturé autour d’un DSP travaillant en 24 bits tout comme ses convertisseurs a/d/a, qui répond au poil à ce cahier des charges.

JT50


Pour le look, on a fait appel aux grands classiques avec une façade aveugle à l’ancienne, toile grise soulignée d’un filet doré et commandes sur le dessus. Classique, sobre et de plus bien fabriqué, que demande le peuple ? Comme c’est l’usage sur ce type d’ampli et pour faciliter la lecture et l’emploi du panneau des commandes, on a divisé la chose en trois sections : la première rassemble les réglages "ampli" : gain, volume, master et égalisation trois bandes, plus un rotocontacteur sélectionnant le type d’ampli parmi douze. La deuxième gère les effets : reverb avec réglage du taux, delay avec time, feedback et une touche tap tempo, et effets de modulation. La dernière a trait aux presets (sept banques de trois) qu’on peut modifier à volonté et sauvegarder d’une touche. A l’arrière, se trouvent une sortie casque/enregistrement, le départ et le retour stéréos de la boucle d’effets et deux entrées footswitch l’une au format DIN 5 broches pour le J8 (gros pédalier de la marque) et une autre pour le JT3 plus modeste. Terminons ce tour d’horizon en ajoutant que le JT50 comprend vingt-et-un presets modifiables, bénéficie d’un HP 12" Johnson Premium et donne la possibilité d’utiliser trois effets en même temps (delay, reverb et un troisième au choix). Deux constats s’imposent : d’abord le JT50 est incomparablement plus aisé à prendre en main que les autres Johnson, ensuite cela ne lui fait rien perdre quant à la qualité des sons délivrés. En théorie, tous les types de sons sont possibles ; en pratique, on se méfiera des basses sur certains type de sons saturés par exemple : mieux vaudra ne pas trop les pousser au-delà de 5 en général. Ceci posé, on dispose d’une variété impressionnante de sons clairs du plus funky au plus new wave en passant par le blues le rockab’ et la country et l’on constate que les spécificités micros (simple/double) sont bien respectées par l’ampli. Les sons crunchs, et courtoisement saturés passent bien et l’ampli ne plie qu’à l’approche des énormes saturations. Là encore le problème ne vient pas des taux de saturation, très conséquent, mais de la tenue des basses. En gérant l’égalisation au plus près, on peut donc très bien thrasher sur le JT50 aussi.

Le Mirage JT50 est un superbe ampli, qui donnera des ailes à votre créativité tant son potentiel est grand. Convaincant.


Autres infos
  • Gros potentiel sonore.
  • Bon HP.
  • 3 effets en même temps.
  • 21 presets.
  • Facile d’emploi.
  • Bon look.
  • Tenue des basses en utilisation extrême.
  • Prix indicatif : 5680 F TTC env.
  • Distribution : SMI

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
50 W A modélisation Combo
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Johnson
Numéro
G&C 213 Guide d’achat 1999

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Cour Supreme is born

2.  Un homme d’état qui en a quatre...

3.  Fête de la Musique ? Sans moi merci...

4.  Galerie Photo

5.  Single cherche partenaire


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy