La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Tagada Tagada voilà les "Japson"

Jackson Kelly KE3R/MBS

Tagada Tagada voilà les "Japson"

D septembre 1998     H 23:00     A Judge Fredd    


agrandir

La série Performer se délocalise, et sera désormais fabriquée au Japon (et non plus en Corée) avec une qualité en hausse et un prix stable, cool non ? Cette Kelly Reverse est une des premières à toucher l’hexagone.

Fabriquée au Japon donc, dans une usine produisant exclusivement pour Jackson s.v.p., cette Kelly fait partie de la gamme Professional. Son corps en peuplier reçoit un des nouveaux vernis de la marque, le Midnight Blue Sparkle (MBS) à paillettes bleues sur fond noir. Son manche vissé en érable est assez large et plat avec une courbure de touche minimaliste comme de coutume sur ce type de guitare à cause du vibrato à blocage mais aussi parce que c’est propice au pianotage. La Kelly est facile à jouer, confortable assis comme debout et ne présente aucune tare rédhibitoire. C’est normal l’alignement de son manche et l’ajustement de la jonction corps-manche ont été revus, ainsi que la planification de la touche palissandre. C’est du bon boulot.

Jackson Kelly KE3R/MBS

Autre nouveauté, l’accastillage mat (finition alu anodisé) commun à pas mal de nouveaux modèles japonais et la présence de micros Duncan Designed optimisés pour Jackson, coréens mais sous licence Duncan. Nous émettrons une petite réserve sur la finition du vibrato qui par ailleurs fonctionne très bien : les pièces ont été un peu rapidement cotées. Cela donne une queue de vibrato assez difficile à enfoncer (à fortiori à retirer de...) dans son logement et des molettes de fine tuning assez dures à actionner. Cela peut se résoudre avec un peu d’huile et avec l’usage du temps, mais tout de même c’est un point que les samouraïs auront à améliorer.

Les micros sont très impressionnants pour des modèles coréens, alliant un beau grain à une puissance réelle mais mesurée, ils sonnent de manière très authentique.

La Kelly Jap sonne

Ceci plus la progressivité du volume guitare, donne des performances inattendues en son clair : la guitare est aussi à l’aise sur du SRV ou des rythmiques jazzy que sur des sons pur rock n’ roll, avec mention pour le son intermédiaire souvent parent pauvre des guitares de hard. Bien entendu, en son saturé on retrouve la famille Jackson avec grosses basses et aigus qui tuent. La guitare est à l’aise sur tout style réquérant un peu de corps et de patate.

En gros, Jackson nous la joue classieux avec un instrument bénéficiant d’attentions appréciables à ce niveau de prix. Pour 540 F de mieux vous l’emportez dans une housse qualité pro et pour 1095 F dans un étui ultra beau bien qu’un poil encombrant.


Autres infos
  • Bien faite
  • Confortable à jouer
  • Sonne d’enfer
  • Bon rapport qualité/prix
  • Pièces du vibrato un peu dures
  • Prix indicatif : 4 660 F TTC env.
  • Distribution : Camac

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Jackson
Numéro
G&C 199

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La guitare des X-Men

2.  Un coupé qui en a

3.  Times are changing

4.  Retour aux fondamentaux

5.  Merci Steve !


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache