La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » Une simulatrice crédible

Hughes Kettner Rotosphere

Une simulatrice crédible

D janvier 1998     H 19:00     A Judge Fredd    


agrandir

Dans le monde des simulateurs de cabine Leslie, Hughes & Kettner lance une bombe qui pourrait bien mettre tout le monde d’accord, la Rotosphere.

Petit rappel pour ceux qui aurait raté le début : la cabine Leslie est un système d’amplification ­originellement à lampes développé pour l’orgue. Elle envoie les aigus dans un double cornet et les graves dans un boomer surmontant un ­tambour comportant des évents qui laissent s’échapper le son. Cornet et tambour sont rotatifs, ce qui provoque un effet ­tremolo flangé, l’auditeur percevant le son plus fort lorsque­ l’une ou l’autre bouche du cornet et/ou l’un des évents du­ tambour sont face à lui, que lorsqu’ils se trouvent sur les côtés­ ou à l’opposé. Cornet et tambour ont chacun leur propre système­ d’entraînement. De plus, la cabine propose deux vitesses : lente et rapide. Au moment où l’on va passer de l’une­ à l’autre, cornet et tambour vont accélérer différemment et ne­ vont donc pas mettre autant de temps pour se stabiliser, créant ­de multiples variations de l’effet. Cela est aussi vrai dans le­ cas d’une décélération. C’est pourquoi de nombreux organistes ­aiment à changer sans arrêt de vitesse.

Hughes & Kettner Rostosphere

La totale

La force de la Rotosphere est d’avoir tenu compte de tout ce qui précède en le proposant dans un boîtier à pan incliné, hyper robuste et antidérapant qui ne dépaysera pas les amateurs de Leslie puisqu’on y retrouve toutes les fonctions d’une pédale combo. Côté lampe une ECC83/12AX7 maison a pour mission de réchauffer le rendu et de recréer la saturation naturelle d’une cabine ; elle est servie par un drive, un niveau de sortie et une LED jaune qui s’illumine lorsque la lampe sature. Cela permet un ajustement fin des niveaux. Côté effet tournant, deux autres témoins, rouge et vert clignotants, nous renseignent sur la rotation respective du cornet et du tambour virtuels, une balance permettant de favoriser l’un ou l’autre dans le mix. On peut constater que le déphasage entre cornet et tambour lors des changement de vitesse est respecté. Lesdits changements s’effectuent grâce au switch de droite, un témoin rouge s’allumant en vitesse lente, pour une lecture immédiate du mode de fonctionnement. Deux autres switches autorisent l’arrêt ou le redémarrage progressif de l’effet (Breaker, au milieu) et sa mise en/hors fonction (Bypass).

A l’arrière, la connectique comprend deux entrées et deux sorties (l’appareil fonctionne en stéréo ou en mono), un sélecteur guitar/keyboard, une prise pour contrôler bypass et vitesse par switch externe (utile si vous préférez poser la Rotosphere sur votre clavier pour garder les autres réglages à portée de la main) et la prise de l’alim externe 12V (fournie).

J’ai d’abord testé la pédale avec une guitare. Les meilleurs résultats ont été obtenus en la branchant dans l’insert d’effets de l’ampli car, le signal entrant étant plus fort, la 12AX7 sature plus vite, et l’effet a plus de corps. L’effet Leslie est à la fois réaliste et enveloppant, ce qui lui donne une grande authenticité même en vitesse lente ; appréciable car ce n’est pas toujours le cas de la concurrence sur guitare tout au moins. En vitesse rapide on se prend rapidement pour Jimmy Vaughan. La saturation s’avère très proche de celle d’une pédale, chaleureuse et crunchy. Le deuxième essai avec un orgue BX3 Korg a confirmé la première bonne impression et a permis de prendre la mesure de l’effet en stéréo sur une sono. La largeur est au rendez-vous sans toutefois que les points extrêmes du panoramique ne soient trop éloignés l’un de l’autre gardant à l’effet un caractère naturel. Le seul véritable reproche adressé à la Rotosphere concerne le Breaker qui ralentit trop vite, cela dit tout le monde ne s’en sert pas, donc...

La Rotosphere se situe dans les meilleures simulations de Leslie quant à l’effet délivré et, de plus, est certainement le simulateur le mieux pensé en terme d’ergonomie. Son prix restant raisonnable elle constitue un excellent choix tant pour la guitare que pour les claviers.

Testez la Rotosphere sur le site Hughes & Kettner


Autres infos
  • Effet réaliste, chaleureux et naturel
  • Maniement proche de celui d’une pédale combo
  • Robustesse du châssis
  • Bonne prestations en vitesse lente avec une guitare
  • Vitesses cornet et tambour indépendantes
  • Changements de vitesse progressifs
  • Breaker trop rapide
  • Prix indicatif : 2 490 F TTC env.
  • Distribution : Camac

 

Mots-Clefs

Effets
Leslie (émulateur de)
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Hughes & Kettner
Numéro
G&C 192 Guide d’achat 1997
Type d’effet
Pédale

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Le Judge vous les souhaite joyeuses !

2.  Noise-gate/noise supressor/Hush

3.  Total Access

4.  Les petites soeurs de l’Eclipse

5.  Les plus


Dans la même rubrique

23/04/2015 – La fuzz de 007

21/04/2015 – Parce qu’on n’est pas des moutons

22/12/2014 – I’ve got the six, gimme your nine !

27/10/2014 – Souveraine

21/06/2014 – Wacko Tango