La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Bonne affaire... et à jouer !

Storm PG300 Wilkinson

Bonne affaire... et à jouer !

D octobre 1999     H 14:50     A Judge Fredd    


agrandir

On a beau savoir et répéter que globalement la qualité des instruments est en hausse quasi constante, on reste quand même dubitatif devant le rapport qualité/prix assez exceptionnel de cette PG300 qui cache sous des dehors très conventionnels une souplesse et un plaisir de jeu indéniable.

Son corps est formé de trois pièces de bois, recouvertes d’une table en deux parties. Le tout est teinté d’un gris foncé translucide très esthétique. On trouve découpes et chanfreins de confort là où on les attend. Les cornes sont plus effilées que sur une Stratocaster, ce qui facilite l’accès aux aigus et renforce l’équilibre de la guitare en position debout. Le manche, en érable traité natural, affiche un profil tout ce qu’il y a de plus coréen, rappelant fort celui des Ibanez. De même, le design de la crosse tilt-back ne laisse aucun doute sur l’origine de la PG300. La touche, vingt-deux cases, en palissandre, assez plate, complète ce très classique tableau. On est plus étonné par l’accastillage anodisé, très classe : six mécaniques mini Grover à bain d’huile, deux boutons de potentiomètre métalliques et, pièces maîtresses, le vibrato Wilkinson et son sillet métallique "à roulettes". L’ensemble Grover/Wilkinson dote d’ailleurs l’instrument d’une bonne tenue d’accord une fois que les cordes sont faites. L’ensemble se montre plutôt agréable à jouer, confortable et de bonne finition.

Storm PG 300

Revenons aux grands classiques avec l’électronique qui se compose d’un double et deux simples routés via un sélecteur cinq positions, un volume et une tonalité. On apprécie d’ailleurs le caractère progressif et subtil de ces derniers réglages. Comme on peut s’y attendre, la guitare délivre des sons très Strat sur le micro grave, le micro milieu et les positions intermédiaires, tandis que le double en aigu nous rapproche de l’univers de Gibson. Là encore, la Storm fait mieux que pas mal de ses consoeurs asiatiques, délivrant dans tous les cas de figure des sons au grain très authentique, très bien servis par la précision du potentiomètre de volume. Cela permet de s’exprimer totalement, en faisant passer un maximum de nuances dans le jeu, et on en vient presque à regretter que le manche n’ait pas un peu plus de caractère.

Hormis ce point, tout à fait subjectif, il est difficile de prendre la PG300 en défaut, tant sur la qualité de lutherie, extrêmement bonne pour ce niveau de prix, que sur les accessoires, tous excellents ou la finition, soignée. Bref, cette guitare rivalise aisément avec des modèles coûtant 1000 francs de plus et sera un excellent choix tant pour un débutant que pour un guitariste plus confirmé cherchant un deuxième instrument.


Autres infos
  • Bonne fabrication et finition.
  • Confort de jeu.
  • Sons convaincants.
  • Volume progressif.
  • Excellent rapport qualité/prix.
  • Manche un peu anonyme.
  • Prix indicatif : 2 280 F TTC env.
  • Distribution : Music Leader International

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Storm
Numéro
G&C 211

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La série #1

2.  Digitech remet les pendules à l’heure

3.  Metaal Graal

4.  Le Judge sur YouTube

5.  Certains Leemeront


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache