La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Panzer mit Kolossale Finesse

Engl Screamer 50

Panzer mit Kolossale Finesse

D 2000     H 19:08     A Judge Fredd    


agrandir

Engl a définitivement adopté le look panzer/caterpillar pour tous les amplis de sa gamme ; avantage, ce Screamer 50 semble vraiment indestructible, inconvénient, il pèse lourd !

Parler d’ébénisterie massive serait encore en dessous de la réalité, le vinyle est épais, les patins conséquents, le grillage protecteur à l’avant résistera à tout, le panneau de commandes chromé aussi. A l’arrière, même souci de solidité et de protection avec un grillage en T enveloppant lampes et transfos et une ouverture juste bien calibrée pour ne pas trop exposer les composants intérieurs (HP Celestion V12-80 et reverb à ressorts Accutronics). Rien à redire donc sur la fabrication excellente et soignée ou sur les composants triés sur le volet.

Le Screamer 50 est haut de gamme jusqu’au bout des ongles. Il est architecturé autour de quatre ECC83 en préamplification et deux 5881 en puissance toutes libellées Engl, donc sélectionnées. Il semble même qu’Engl trie ses lampes selon la place qu’elles tiendront dans la chaîne (pré EQ, post EQ etc.). Encore une fois le soin est patent. Le Screamer présente deux canaux, Clean et Lead qui partagent la même égalisation trois bandes et le même réglage de reverb. Pour le Clean s’ajoute un switch Bright, et côté Lead une présence ainsi qu’un switch Lo/Hi pour changer le type et le taux de saturation. Signalons que ce changement peut s’opérer au pied et qu’un trim pot à l’arrière permet d’ajuster la différence de volume entre Hi et Lo. Suivent un switch de commutation des canaux et le master volume.

Engl Screamer 50

On accède à une connectique impressionnante en retournant la bête : une sortie ligne symétrisée au format XLR avec niveau réglable et switch de ground, quatre sorties HP permettant de connecter un ou deux baffles externes aussi bien en 8 Ohms qu’en 16 Ohms, le départ et le retour de la boucle d’effets à balance dry/fx ajustable. On termine avec deux entrées footswitch au format jack pour contrôler à peu près tout et la prise (de type port série) spéciale pour le pédalier Custom Footswitch de la marque. Les sons clairs sonnent très américains (normal avec des 5881), clairs beaux et puissants, avec un mélange très équilibré de rondeur et de raideur. Le Bright est lui aussi très musical, et on peut pousser le master assez loin pour des sons clairs à très fort volume. Ce canal convient aussi bien aux simples qu’aux doubles. Sur le canal Lead, on obtient de fort beaux crunch en maintenant Drive et Level vers 2 ou 3 ; au fur et à mesure qu’on monte, on passe par toutes les variations possibles sur base saturée, chaque réglage réagissant à l’autre au quart de poil avec le master général pour jouer sur le volume final. En mode Hi le Lead est un peu plus délicat à gérer pour cause de profusion d’aigus. Cela étant on peut aimer ça et sinon corriger avec l’égalisation, la présence et le différentiel de volume Hi/Lo.

Tout au long des essais le Screamer 50 s’est montré musical, respectueux du jeu et puissant en diable. Parfait pour tout ce qui va de la country au hard rock, il séduira également dans des styles plus extrêmes avec un peu de travail sur le son.


Autres infos
  • Fabrication top.
  • Puissant.
  • Musical.
  • Composants de qualité.
  • Lourd 
  • Prix indicatif : 7 890 F TTC env.
  • Distribution : GFI

Portfolio

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
50 W Combo Lampes
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Engl
Numéro
Guide d’achat 1999

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La vie en Colorsound 3/3

2.  La strat qui te découpe à la hache hache

3.  Audiences de Décembre 2000

4.  Il tient parole

5.  La même en plus « simples »


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy