La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Petit Bandit va...

Peavey Express 112S

Petit Bandit va...

D juin 1997     H 19:18     A Judge Fredd    


agrandir

Tous les amplis Peavey ont été reliftés à la sauce Transtube, l’Express n’a pas fait exception à la règle, et hiérarchie oblige, se positionne comme un Bandit simplifié et un peu moins coûteux.

Comme on sy attendait, l’engin jouit de la même excellente finition que ses compagnons d’écurie : patins amortisseurs, vynile noir de ­qualité, toile avant rigide et cornières. L’intérieur vaut l’extérieur, la reverb est bien protégée et l’ampli reçoit un HP Peavey Sheffield 12". L’ampli comporte deux canaux. Chacun a sa propre égalisation trois bandes. Le canal Clean bénéficie en outre d’un volume et d’un switch Bright. Sur le canal Lead, on trouve un pré et un post gain et deux switches, Gain et Thrash, le premier boostant le niveau du gain, le second creusant ­les médiums. De plus, l’appareil est équipé du T.Dynamics, sorte d’atténuateur de puissance simulant la compression des lampes surtout à bas volume.

Peavey Express 112S

Les sons clairs délivrés par l’Express n’ont rien de terrassant, mais leur sonorité, assez naturelle est bien servie par le HP, côté graves notamment. Le Bright ne s’avère intéressant qu’à faible volume, clarifiant les attaques. Le T.Dynamics n’est pas sur ce canal d’une folle efficacité. Sur le Lead en revanche, il modifie notablement le rendu et donne du relief, de la vie, aux attaques comme aux tenues. Sur ce canal, n’enfoncez aucun switch (gain/thrash), et vous serez dans le registre des sons crunchs. Le switch de gain permet plus de saturation et fait ressortir certains mids un poil agressifs. C’est tout le contraire quand on enfonce le switch Thrash : le son se creuse, devient plus flatteur mais attention, vous aurez besoin de puissance pour ressortir au milieu d’un groupe. Les deux switches en fonction, le son devient difficile à contrôler tant en puissance (larsens) qu’en égalisation (tenue des graves), sachez donc rester raisonnable. Sur les deux canaux, l’égalisation est suffisamment efficace pour sculpter le son sans qu’il soit besoin de trop pousser les réglages. La reverb est correcte et la boucle d’effets de bon ton.

En fait, mis à part la presence rien ne manque vraiment à l’Express par rapport à son grand frère le Bandit. Ce dernier possède une connectique un peu plus riche, mais si vous n’en avez cure, vous serez fort aise de réaliser une petite économie sans sacrifier l’essentiel.


Autres infos
  • Qualité/prix
  • HP Sheffield
  • Pas de pédalier

  • Prix indicatif : 2 550 F TTC env.
  • Distribution : Peavey Europe

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
65 W Combo Transistors
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Peavey
Numéro
G&C 186

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Les Ball

2.  Tueuses en série !

3.  Le retour de la vengeance (1)

4.  Digitech remet les pendules à l’heure

5.  La tenue de l’accord


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy