La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Plus grande que son prix

Yamaha RGX 421D

Plus grande que son prix

D mars 1997     H 03:46     A Judge Fredd    


agrandir

La RGX 421D, fabriquée à Taiwan a été conçue pour séduire les métallistes virtuoses, ce qu’elle devrait réussir à faire si toutefois l’espèce se perpétue.

Son corps stratoïde, en aulne, est recouvert d’un vernis Aqua Blue à paillettes, profond, esthétique, net et sans bavure. Il reprend, en les accusant, les découpes de l’inspiratrice, y ajoutant une dépression large et bienvenue qui affine la jonction corps/manche. Celle-ci intervient à hauteur de la dix-septième frette, la fixation en quatre points se faisant, à l’aide de deux barres métalliques en lieu et place de la plaque habituelle. Le manche, en érable, est plutôt plat comme il se doit pour ce genre d’instrument. La touche, en palissandre, à la courbure peu prononcée, court sur deux octaves et se voit dotée de frettes jumbos. L’ensemble s’avère plutôt agréable une fois l’action des cordes et la tension du vibrato réglés, ce qui n’est pas le cas à la sortie du carton.

Yamaha RGX 421D

Le vibrato à blocage, TRS Pro est accompagné, heureuse initiative, d’un sillet réglable en hauteur, permettant d’ajuster l’action sans être obligé de modifier le réglage du vibrato. Il tient bien l’accord, mais fait grelotter les notes dès que l’on joue très appuyé à la main droite. Cela dit, il est possible de s’y adapter et on ne peut que se féliciter de la présence d’un accessoire aussi pro sur une guitare de ce prix. La configuration micro est elle aussi typique de la population guitaristique visée : un simple encadré de deux doubles, le tout fait maison et servi par un volume, une tonalité et un sélecteur cinq positions. Les sons délivrés sont de bonne tenue et d’autant plus conformes aux attentes que le simple fait preuve de plus de finesse que la plupart de ceux qu’on trouve dans des configurations de ce type sur des guitares comparables. Cela donne d’abord un micro pleinement exploitable seul et deux positions intermédiaires avec lesquelles on se régale tant elle rappellent l’esprit Fender. Les doubles sonnent très honnêtement, possèdent un niveau de sortie conséquent, ce qui leur permet de saturer facilement et ne bavent pas trop. Mention très bien encore pour le volume, très progressif, qui autorise toutes sortes de variations du son de base et de nuances de jeu.

La RGX 421D, pourrait bien faire souffrir la concurrence, tant ses atouts sont grands pour une guitare de ce prix.


Autres infos
  • Qualité de fabrication
  • Vibrato pro et sillet à hauteur réglable
  • Rapport qualité/prix
  • Confort de jeu
  • Volume progressif
  • Les notes "grelottent" quand on bastonne de la main droite
  • Réglages sortie d’usine insuffisants
  • Prix indicatif : 2 990 F TTC env.
  • Distribution : Yamaha France

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Yamaha
Numéro
G&C 183

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La fille du retour de la vengeance 2

2.  What ? 1/4 de watt ? (ad lib)

3.  Cinq wahs signature

4.  Iron Fist

5.  Souple et puissant


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache