La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Un duo d’enfer

Line 6 Flextone HD et Floor Board

Un duo d’enfer

D juillet 1999     H 00:43     A Judge Fredd    


agrandir

L’excellente impression produite aussi bien par le Flextone combo que par le Pod nous ayant mis en appétit, c’est avec une curiosité teintée d’excitation que nous avons reçu la tête Flextone HD et le super accessoire commun à toutes la gamme Line 6 : le Floor Board.

La première surprise vient du poids de la tête, habitués qu’on est avec ces ampli à modélisation, à les soulever négligeamment du bout du petit doigt. Ici rien de tel, la tête Flextone étant d’une part pourvue d’une ébénisterie aussi massive que ses homologues à lampes, et développant d’autre part 2 x 150 W, ce qui entraîne deux transfos avec radiateurs et ventilateurs à l’avenant. Tout ceci pèse son poids et c’est ainsi que la Flextone HD est presque aussi lourde qu’une tête 100 watts à lampes. Son design général s’inspire largement des Marshall Plexi, comme quoi on ne modélise pas que les sons. L’ensemble est extrêmement bien fabriqué : vinyle épais, larges patins antidérapants, huit cornières métalliques, large poignée, trois évents assurant la ventilation, et, trônant au-dessus de la façade, un large logo chromé de la marque. Le panneau des commandes, rouge, rappelle aussi bien le combo que le Pod. On y retrouve les mêmes réglages : master volume, rotoswitch de sélection du type d’ampli, un drive, une égalisation trois bandes, un volume, le taux de reverb suivi de celui de l’effet que l’on choisit avec le deuxième rotoswitch libellé " Effects ".

Bien entendu, comme ses confrères, le HD dispose de quatre mémoires à l’intérieur desquelles vous pouvez sauver vos trouvailles, ce qui nous donne cinq sons (quatre mémoires plus position manuelle) disponibles de suite en scène. Stratégique également, la touche Tap Tempo permet d’ajuster le temps du delay ou des effets de modulation. Le tout est encadré, à gauche par l’entrée instrument, à droite par l’interrupteur secteur. À ce stade, la seule interrogation vient d’un léger espace entre la face avant de l’ébénisterie et le châssis, juste au-dessus du panneau des commandes, dans lequel s’intercale une plaque de composants (en fait de petites lampes qui illuminent le panneau des commandes lors que l’ampli est en marche) disposée verticalement. Même si ces derniers sont protégés par un bandeau de plastique, ils ne sont pas à l’abri d’un liquide. Si la face avant n’a guère surpris ceux qui connaissaient le Pod ou le combo, la face arrière est, elle, beaucoup plus spécifique ; on y retrouve les deux énormes radiateurs précités, flanqués de leurs ventilateurs respectifs, ainsi qu’une connectique très complète : d’abord quatre sorties HP (deux pour la droite, deux pour la gauche), puis deux sorties symétrisées au format XLR avec un niveau de sortie micro et bénéficiant de l’émulateur HP de l’ampli ; suivent une prise MIDI Out et une entrée au format RJ45 destinée aux pédaliers de la marque ; enfin, le départ et le retour de la boucle d’effets qui peut marcher en parallèle ou en série.

Le Floor Board

Même s’il n’est pas indispensable au bon fonctionnement des amplis Line 6, le Floor Board s’impose comme un "accessoire" assez fantastique. Jugez plutôt : non seulement il permet d’accéder aux quatre banques de l’ampli ou à son mode manuel, non seulement il nous permet de disposer du tap tempo au pied, mais il y ajoute neuf banques de quatre presets (soit 36 en tout), un accordeur, la possibilité de mettre en/hors service les effets de chaque preset, et mieux encore, il offre une pédale de volume, une wah avec son pédalier, l’accès à un autre niveau de distorsion et un boost du drive. Autant dire qu’il passe du statut d’accessoire à celui de compagnon actif et complémentaire. À l’arrière on trouve la prise RJ 45 lui permettant de se raccorder soit au Flextone, soit au Pod, soit à tout autre ampli de la marque. Le format RJ 45 a ceci de pratique qu’il vient de l’informatique et plus particulièrement de la technologie des réseaux. Il vous sera donc très facile en cas de perte, de panne, ou tout simplement si vous voulez changer votre longueur de câble (10 m d’origine), d’en trouver un pour un prix raisonnable dans un magasin informatique.

Essais

J’ai testé le Flextone HD sur deux baffles 4 x 12, un Hughes & Kettner et un Marshall, ainsi que sur un 2 x 12 VHT équipé de Celestion Vintage 30. Première constatation, la puissance est au rendez-vous : même s’il n’a pu rivaliser avec une tête SLO 100 Soldano présente dans le studio où se déroulait le test, le HD ne manque pas de souffle. Ensuite, on est dans un premier temps surpris par le côté très naturel du son, tant nos petits esprit cartésiens ont du mal à admettre que l’informatique, qui a déjà envahi tous les recoins de notre vie, s’immisce avec succès dans l’amplification guitare. En écoutant attentivement, on perçoit, surtout sur les sons saturés, un côté métallique un peu plus prononcé que sur un ampli à lampes, ce qui ne sera pas pour déplaire aux tenants des sons saturés moderne. Ce trait était un peu plus audible d’ailleurs sur le baffle Hughes & Kettner que sur le baffle Marshall. Les modélisations "fendériennes" de type Tweed Blues, Small Tweed, Black Panel etc., ont donné leur meilleur résultats sur le baffle VHT, les Vintage 30 amenant punch et tenue dans les sons crunchs, sans produire les basses un peu trop muds qu’on pouvait déplorer sur les baffles 4 x 12. Ces derniers sont en revanche souverains pour tous les sons britishs (Vox/Marshall) ainsi que pour les modélisations façon Rectifier ou Soldano.

Flextone HD

D’une manière générale, et à partir d’un volume conséquent, les basses n’ont pas besoin d’être poussées à plus du tiers de leur course tant elles sont présentes ; les médiums, eux, jouent bien leur rôle de sculpteurs de son et ce, sur tout type de sons. En branchant les deux baffles, on accède à la stéréo, très impressionnante surtout lorsqu’on utilise des effets comme le simulateur de Leslie, le flanger où certains delays. Personnellement, j’ai préféré utiliser l’ampli en mode manuel et me servir du Floor Board pour ajouter/enlever des effets. On se retrouve alors avec un ampli très flexible dont on peut contrôler le volume, les effets, et le niveau au pied. Sans compter la wah tout à fait convaincante, qui couvre avec les honneurs tous les besoins du guitariste moyen. Bien entendu, avec un peu plus de temps que je n’en ai eu pour l’essai, on pourra se concocter des presets aux petits oignons, au milieu desquels il suffira de naviguer. Enfin, on note qu’on peut accéder aux réglages indifféremment par la façade ou le pédalier ce qui est plustôt agréable en scène.

Venant après le combo et le Pod, le HD ne bénéficie plus de l’effet de surprise. Il est clair cependant que 95% des têtes d’ampli à transistors du marché sont surclassées sans problème et que, dans le même temps, la tête Line 6 enterre la majeure partie des tête à lampes bas de gamme. Alors bien sûr, on pourra toujours lui opposer tel Soldano, tel Marshall de compétition avec lesquels il n’est pas en mesure de rivaliser si on entre dans le détail. Mais ses atouts sont ailleurs : dans sa flexibilité, dans le nombre de sons de qualité qu’il est capable de générer, dans la qualité de ses effets et dans l’incroyable duo qu’il forme avec le Floor Board. Il faut bien comprendre qu’acquérir un Flextone avec le Floor board, c’est se payer tout à la fois un (ou plutôt des) ampli (s), un multieffets une pédale de volume, et un pédalier de contrôle. Si vous faites le compte, vous conviendrez qu’il mérite que vous lui donniez sa chance.


Autres infos
  • Un vrai stack.
  • "Stéréo".
  • Complémentarité avec le Floor Board.
  • Sons convaincants et musicaux.
  • Simple d’emploi.
  • La wah, le volume et des mémoires en plus avec le Floor Board.
  • Le Pod risque de faire de l’ombre à la tête HD.
  • Prix indicatif :
    • Tête HD : 9 280 F TTC env.
    • Floor Board : 2 550 F TTC env.
  • Distribution : M.S.K.

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
100 W A modélisation Stack
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Line 6
Numéro
G&C 209

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  L’indispensable OVNI

2.  Supaire

3.  Epoustouflifiant !

4.  A nous les petites danoises !

5.  Hamer : The Factory


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy