La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Reportages » Salons » Los Angeles NAMM 2007 » Le NAMM ? Certains l’aiment show !

Winter NAMM 2007

Le NAMM ? Certains l’aiment show !

D 22 février 2007     H 23:55     A Judge Fredd    


agrandir

Pour être « in » au NAMM d’hiver 2007, mieux valait être une blonde à forte poitrine version bimbo, playmate of the year, ex star du porno, donner dans le biker barbu à crinière et coupé cuir aux couleurs de la Black Label Society (Zakk Wylde) n’était pas mal non plus, ou alors, dernière option : être un clone de Kerry King.

On ne compte plus les produits endorsés par ces deux-là, du HP aux câbles en passant par les cordes et les micros, rien ne leur échappe à tel point que les stands ne leur faisant pas référence semblaient faire preuve d’originalité et qu’à ce rythme il seront, l’année prochaine endorseurs Corn Flakes ou Mr Freeze.

 

Des hôtesses pas Schecter

Le phénomène des modèles signature bat son plein et là encore on se demande : « Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ? ». La sortie effrénée de modèles spéciaux et spécifiques serait-elle spécieuse ? Cacherait-elle un gros manque d’inspiration ? Car côté guitare, amplis et autres effets, rien de révolutionnaire, mais... énormément de nouveautés : évolutions de modèles existants (ESP), mixes et remixes (Dean, Hamer), reissues bienvenues (Martin, TC Electronics), modèles anniversaires (Ibanez, Laney), signatures (Marshall, Washburn, Schecter) etc.

Le poste de secours

Une tendance s’accentue, l’intégration de l’informatique puisqu’après les effets et les amplis, les guitares s’y mettent à leur tour (Fender VG Strat et Gibson Digital Guitar). Une autre direction, plus mode, se confirme : la prolifération d’amplis à lampes class A, de puissance modérée et d’obédience vintage (Trop de marques pour en citer). Bref on entre dans l’air du « custom industrialisé » de la « série personnalisable » où tout est possible à tout prix et à tous prix.

Tiens... une rousse!

Côté basse, deux tendances coexistent, la progression des instruments rock/metal d’un côté, qui se poursuit, en innovant même parfois, et la multiplication des basses à six, huit voire neuf cordes d’autre part. Cette dualité se retrouve au niveau des amplis parfois sur un même modèle avec des appareils partiellement ou tout à lampes, orientés rock/hard/metal, et d’autres, à transistors, plus tight, dédié au slap, funk, hip-hop etc. Cela étant, le monde de la basse a toujours flirté avec les technologies de pointe, ce qui permet aux fabricants de proposer des amplis de plus en plus puissants, de plus en plus légers, de plus en plus hybrides et polyvalents, suréquipés et performants.

Une cuvée 2007 captivante, comme vous le verrez encliquant sur les liens qui suivent: :

 

Mots-Clefs

Type d’article
NAMM 2007 Reportage
Numéro
GX19

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Coursiers d’exception

2.  Kill Kill Kill !!!

3.  C’est nous qu’on l’a inventée quand même...

4.  Judge et le Web 2.0

5.  Toner de Brest !!!


Dans la même rubrique

22/02/2007 – Le NAMM ? Certains l’aiment show !

22/02/2007 – Blackstar HT-Dual

22/02/2007 – Guitares

22/02/2007 – Amplis guitare

22/02/2007 – Effets