La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Enfin !

Gibson Gothic Series Explorer

Enfin !

D juillet 1999     H 01:15     A Judge Fredd    


agrandir

Nous avions vu les Gothic Series à Francfort où elles étaient loin d’être passée inaperçues ; l’une d’elles est arrivée en France et a atterri dans les bureaux de votre journal préféré après un crochet par Musicmania. Comme il s’agissait de l’Explorer, modèle que je chéris entre tous, j’ai sauté dessus et autant vous le dire tout de suite, cette Gothic, plus que toute autre Explorer reissue de ces dernières années revient enfin à l’essence même de l’Explorer.

Comme toutes les Gibson, elle bénéficie d’un fantastique étui rempli de peluche rose, ici dans un gabarit assez imposant. Ce qui frappe à l’ouverture, c’est la sobriété de l’instrument. Paradoxalement, on pourrait presque dire que cette sobriété vous saute au visage. Tout est noir dans ces guitares hormis les frettes, les plots des micros, le tour du sélecteur et le logo assez réussi d’ailleurs. Sobriété aussi sur la touche, en ébène (noir oblige), qui ne comporte qu’un repère, à la 12e case, formé d’une étoile et d’un croissant de lune. Et puis, lorsqu’on la retourne, on découvre le détail qui tue : le portrait d’Orville Gibson, fondateur de la marque en noir et blanc dans un médaillon juste derrière le sillet, à la naissance de la crosse. Un autre avantage du parti pris gothique est d’avoir obligé les concepteurs a équiper cette Explorer d’un sillet noir ; résultat il est en graphite, ce qui assure à la guitare une tenue d’accord irréprochable, les six mini Grover à bain d’huile complétant le tableau.

Gothic Explorer

Pour le reste, cette Explorer ressemble à ses soeurs en tout point. Corps acajou, manche en acajou avec profil Rounded Les Paul 1959, Tune-O-Matic et Stop Bar, deux doubles, 496 R et 508T, routés via un sélecteur trois positions , dotés chacun d’un volume et partageant la tonalité. Oui mais voilà, cette fois-ci on a vraiment soigné la lutherie : ici pas d’à peu près, corps et manche sont très précisément ajustés, l’action est réglée au poil près, les frettes sont idéalement posées, la touche est très bien planifiée, bref, tout a été fait pour assurer à cette Explorer une qualité maximale. Il en résulte une guitare bien faite, ludique et confortable, à la sonorité naturelle très riche.

Graaaaaaouuuhh !!!

Coté micros, comme souvent chez Gibson, on a privilégié le niveau de sortie par rapport au grain. Si cela peut être discutable sur certains modèles, aucun problème sur l’Explorer, dont il faut bien dire que la vocation première est d’être une machine à graoûh. Alors on se branche, on fait un rapide tour d’horizon des sons clairs et crunchs, volume guitare un peu baissé, et drive de l’ampli maintenu dans des limites raisonnables. En cherchant bien on trouve des choses intéressantes dans ces registres, surtout sur le micro grave et la position intermédiaire. Et puis on craque, on remet le volume à fond, en poussant le drive de l’ampli, et là, bonjour ! Le son est on ne peut plus gras, fat, ça chante, ça fuse, les larsens sont là, bref, on s’amuse vraiment. On se surprend à aligner grosses rythmiques en drop D, solos dévastateurs, harmoniques sifflantes, et, tout à coup on regarde sa montre, pour se rendre compte que cela fait une demi-heure qu’on emm... son voisinage à gros bouillons.

L’Explorer Gothic réussit donc là où d’autres reissues avaient échoué en combinant une fabrication irréprochable, de grosses qualités de lutherie et de sonorité, et en se rapprochant de l’esprit des anciennes Explorer comme aucune réédition récente ne l’avait fait jusqu’à présent.


Autres infos
  • Fabrication top.
  • Grand confort de jeu.
  • Sobre et belle.
  • Digne descendante de la lignée Explorer.
  • Vraiment éclatante à jouer.
  • A ce prix c’est une affaire.
  • Pas super à l’aise en sons clairs.
  • Prix indicatif : 7 490 F TTC env.
  • Distribution : Gaffarel Distribution

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Gibson
Numéro
G&C 209

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La vie en Colorsound 3/3

2.  La strat qui te découpe à la hache hache

3.  Audiences de Décembre 2000

4.  Il tient parole

5.  La même en plus « simples »


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache