La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Reportages » Salons » Los Angeles NAMM 2007 » Ibanez RG and JEM 20th anniversary - 20 ans, c’est grand !

Winter NAMM 2007

Ibanez RG and JEM 20th anniversary - 20 ans, c’est grand !

D 22 février 2007     H 22:35     A Judge Fredd    


agrandir

En 1987, Ibanez n’avait pas la puissance de feu d’aujourd’hui loin de là... La fameuse marque japonaise après avoir connu de riches heures se trouvait alors, suite à divers problèmes, dont des taux de change yen/dollar défavorables, en mauvaise posture. C’est cela, entre autres, qui l’a poussée à tenter le coup avec cette nouvelle génération de guitaristes, les shredders comme on dit, qui étaient tous à la recherche de l’arme fatale sur laquelle ils pourraient pleinement s’exprimer.

Alors voilà qu’en Janvier 87, il y a 20 ans, trônaient sur le stand Ibanez trois RG550 aux couleurs très flashy (on était dans les années 80 remember) et une Jem drôle de guitare avec une poignée dedans dessinée avec un jeune guitariste espoir de sa génération, Martian Steve Vai. On connaît la suite...
C’est cette suite qu’Ibanez et Vai avaient décidé de fêter au Keyclub (capacité 120 personnes bien tassées). Et devinez qui avait décroché un sésame (merci, merci, merci !) ?

Paul Gilbert Band

Paul...

Par la faute de traffic jams californiens et d’une adresse approximative, j’ai loupé le premier groupe et la moitié du concert du Paul Gilbert Band. Le Paul, un casque de chantier sur les esgourdes (on se fait vieux ma bonne dame) était en grande forme et se sentait d’humeur rock n’ roll. Résultat, en plus du niveau technique qu’on lui connaît (son bandmate, Bruce Bouillet, n’est d’ailleurs pas mal non plus dans le genre) on a eu droit à un set patate et plein de bonne humeur qui s’est fini avec Andy Timmons (génial guitariste) sur un Let It Be improbable et majestueux, sous des applaudissements bien nourris.

Interlude assez court pendant lequel les roadies ont fait le son d’une quinzaine de guitares environ, y a des amplis partout, moi j’vous l’dis ça va s’terminer avec une scène bourrée à craquer c’t’affaire !

Steve Vai

Steve...

Le grand moment est arrivé après une introduction pleine de respect par le rédac chef du Guitare World US, Monsieur Steve Vai entre en scène avec son band habituel, Tony Mac Alpine (guitares, claviers), Billy Sheehan (basse), Dave Weiner (guitare) et Jeremy Colson (batterie). Un peu fébrile sur le premier morceau (For The Love Of God), le Steve accroche à deux ou trois reprises, on ne le sent pas tout à fait à l’aise. Alors comme c’est la fête, il décide de faire comme il le sent et à la fin du titre, le voilà parti dans une série de délires ad lib qui lui font du bien et à nous aussi. Pis ça repart essentiellement avec des titres de Passion and Warfare. Le Sheehan est lui aussi en forme, il nous font le coup de la bête à deux dos, Steve jouant sur la basse et Billy sur la guitare, puis se font face et terminent les phrases de l’autre sur le manche de l’autre ce qui est assez hallucinant à voir, vu la vitesse et les têtes de galopins qu’ils arborent. Parce que le vrai truc est là : ils se marrent vraiment ce soir : on a droit à un solo joué à la langue, à la Jem à diodes bleues sur le manche, la basse de Billy Sheehan joue les rotors d’hélicoptère, Vai tape un dialogue/défi avec la batterie, c’est top !

Vient le moment des remerciements, commémoration oblige, et Steve arrive à faire court, sincère, drôle et pas chiant en n’oubliant personne, très fort !

Billy Sheehan

Billy et... les autres

Premier invité, Herman Li (Dragonforce), présenté comme la relève, fun, joue vite et bien mais pas super varié, faut dire la concurrence est rude... Puis c’est M.Joe qui arrive, bob et lunettes de rigueur, sans être annoncé sans rien, tout à coup il est sur scène et voilà. Puis Andy Timmons revient, Herman Li revient, un autre jeunot dont je ne me rappelle plus le nom arrive, et Paul Gilbert revient, et tout ce beau monde nous fait un My Guitar Wants To Kill Your Mama avec Vai au chant et nous achève avec Voodoo Child chanté par Gilbert.

Je serais curieux de savoir combien de notes ont été jouées ce soir-là pour mes stats persos. Sinon je n’aurai qu’un mot à propos de cette soirée : bravo !

Voir la galerie photo (moins floues je vous rassure ;-)

 

Mots-Clefs

Type d’article
NAMM 2007 Reportage
Musiciens/Groupes
Andy Timmons Billy Sheehan Herman Li Joe Satriani Paul Gilbert Steve Vai Tony Mc Alpine
Marques
Ibanez
Numéro
GX19

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La série #1

2.  Digitech remet les pendules à l’heure

3.  Metaal Graal

4.  Le Judge sur YouTube

5.  Certains Leemeront


Dans la même rubrique

22/02/2007 – Le NAMM ? Certains l’aiment show !

22/02/2007 – Blackstar HT-Dual

22/02/2007 – Guitares

22/02/2007 – Amplis guitare

22/02/2007 – Effets