La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Petite soeur douée

Washburn N61

Petite soeur douée

D 25 avril 2007     H 01:18     A Judge Fredd    


agrandir

Dérivée de la N6, la N61, fabriquée en Corée, est la dernière-née de la série N, les Washburn Nuno Bettencourt Signature. Positionnée à l’entrée de la gamme, elle n’a pas pour autant été sous-équipée, loin de là.

De l’art de l’arc

La guitare reprend le look général de la N6, le frêne des marais remplaçant l’aulne massif pour le corps tandis que le manche mapleneck perd ses mouchetures. Il s’élargit et s’aplatit à la jonction avec le corps, car comme ses soeurs, la N61 adopte le système Stephen Extended Cutaway : le manche se termine en arc de cercle, le corps présente un arc de cercle équivalent pour le recevoir. La fixation se fait en cinq points disposés en... arc de cercle bien sûr. Résultat, l’accès aux cases les plus aiguës ne pose absolument aucun problème et, mieux encore, ceux qui jouent de manière classique avec le pouce à l’arrière du manche (c’est souvent le cas des shredders et autres virtuoses) peuvent conserver cette position jusqu’au bout du manche. Le traitement natural de son dos et sa finition impeccable contribuent au confort et à l’agrément de ce manche très réussi. Seul le look de la crosse tilt-back commence peut-être à dater mais il est emblématique de la série donc...

Washburn N61

Autre considération d’ordre esthétique, la découpe de la plaque argentée plastique imitation métal (en aluminium anodisé sur la N6) se discute, question de goût. Les attaches bandoulière surdimensionnées garantissent contre tout risque de décrochage de la guitare, le vibrato sous licence Floyd Rose et le Buzz Feiten System adopté sur toutes les Washburn US, permettent à l’instrument d’être plus juste et de rester parfaitement accordé même quand on maltraite le vibrato façon bûcheron. On le voit, la N61, loin d’être une sous-N6, bénéficie de tout ce qui donne son caractère à la série N et n’abandonne, côté lutherie, que des spécifications de détail.

Le son, le brut et les nuances

Côté micros, les deux simples sont des Shaman micros US fabriqués pour Washburn qui font jeu égal avec des Seymour Duncan par exemple, quant au double, un Bill Laurence L500, il adopte des aimants de type rails. Le tout est servi par un sélecteur 5 positions placé de façon inhabituelle sur la corne inférieure, un volume et une tonalité. A l’usage le sélecteur se montre très facile à utiliser, c’est un coup à prendre et on finit par le trouver plutôt pratique.

En son clair, les deux simples délivrent toutes les sonorités qu’on s’attend à retrouver avec ce type de config, de beaux sons, fins, avec une attaque franche, claire, et un grand éventail de nuances. La position intermédiaire entre grave et mid est particulièrement réussie, pleine de délicatesse.

En revanche je ne suis pas trop fan du double aigu que je trouve un peu raide, un peu trop agressif. Le bon côté de la chose est qu’il se montre très à l’aise en sons très saturés avec des aigus tranchants à profusion. Mais il n’est par contre pas très exploitable en son clair et manque de finesse en crunch et saturations moyennes. A l’arrivée, on se dit qu’un EMG aurait peut-être mieux complété les deux simples ou alors que trois Bill Laurence auraient constitué un choix plus cohérent. Mais puisque cela convient à Nuno peut-être y trouverez-vous, vous aussi, votre bonheur.

Vendue à moins de la moitié du prix de la N6, la N61 conserve l’essentiel des qualités de sa grande soeur et se montre plus que confortable à jouer. Tout cela compense largement les quelques réserves que j’ai pu émettre au long de ce test et devrait vous inciter à y poser les doigts.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

washburn n61

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Washburn
Numéro
GX20

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Cour Supreme is born

2.  Un homme d’état qui en a quatre...

3.  Fête de la Musique ? Sans moi merci...

4.  Galerie Photo

5.  Single cherche partenaire


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache