La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Des vintages sorties du néant

Gibson VOS Les Paul Gold Top ’57 et Les Paul Special Single Cutaway ’60

Des vintages sorties du néant

D 25 avril 2007     H 01:22     A Judge Fredd    


agrandir

Imaginez que votre grand-père ou votre père, ou vous-même (oh t’es vieux dis donc...) ait acheté une Les Paul Gold Top en 1957 et qu’il l’ait conservé dans une pièce secrète à l’abri de la lumière, de la poussière et de l’humidité sans jamais la sortir de son étui. Imaginez ensuite qu’il ait acheté une Les Paul Special Single Cutaway en 1960 et l’ait entreposé à côté de la Gold Top. Imaginez enfin que vous veniez de retrouver ces deux bijoux et que vous les sortiez de leur étui pour la première fois et vous aurez une idée de l’effet que ces Gibson VOS vont vous faire.

Le concept

Depuis un moment, on tournait autour : reissues plus ou moins réussies, Historic Collection, renaissance de micros mythiques tels les Burstbuckers ou les plus récents Dirty Finger, finitions Custom Authentics. Bref, les têtes pensantes chez Gibson se sont rendu compte qu’avec quelques efforts supplémentaires de recherche et d’organisation, le Custom Shop serait en mesure de produire des guitares pratiquement identiques aux modèles originaux. Un joli sigle par là-dessus « Vintage Original Specs » et le tour était joué.

Là, le lecteur se gausse gentiment car il s’attend à lire que Gibson a ben du mérite, que les guitares n’sont pas mauvaises mais que, comme lors de précédentes tentatives, c’est pas tout à fait ça.

Gibson VOS '60 Special

Sauf que pas du tout...

...car, dès qu’on pose les mains dessus et qu’on plaque les premiers accords, on zyeute de tous les côtés pour apercevoir la porte spatiotemporelle avant qu’elle ne se referme complètement. Comme si on posait les doigts sur une véritable guitare vintage toute... neuve !

Faut dire que les Gibson boys n’ont pas lésiné : bois choisis, cotes respectées au millimètre, vernis à l’ancienne, plus fins, moins brillants, capas Bumblebee etc. En plus, toutes les VOS sont livrées dans un superbe étui du custom shop. Les deux modèles choisis présentent un avantage supplémentaire : leur prix assez raisonnable pour des guitares aussi exclusives.

Les Paul Special Simple Cutaway ’60

Tout acajou, touche palissandre serties de frettes assez minces et pas très hautes, deux P90, chevalet Wraparound, manche entouré d’un binding, au profil très rond rappelant les manches Rounded Les Paul. L’action est basse, la guitare se montre très facile, les tirés aisés. On devrait d’ailleurs pouvoir la monter avec de plus gros tirants. Les mécaniques Kluson assurent un accordage sans faille.

Légère, cette Special sonne très profond, précis, rond, chaleureux, « boisé ». Elle n’attaque pas de manière agressive, le rendu est assez doux. Le micro grave sonne extrêmement juteux, rond, chaleureux et flatteur, l’aigu fait le job avec brio, le tout sonne de façon authentiquement vintage, constituant une excellente base sur laquelle travailler pour obtenir quelque chose de plus méchant. Couplée à un Brunetti Custom Works Mercury, on obtenait une combinaison idéale pour naviguer de Webb Wilder à AC/DC.

Gibson VOS '57 Goldtop

Les Paul ’57 Gold Top

Le manche est un poil moins rond que sur la guitare précédente, mais remplit quand même bien la main, le corps, en acajou, finition natural à l’arrière, surmonté d’une table érable dorée, pèse beaucoup, beaucoup moins lourd que toutes les Les Paul modernes (elle est vraiment très légère), avec en prime des mécaniques Kluson à tête tulipe. La mise en son est assurée par deux PAF Burstbucker beaucoup plus agréables que les 498 et 500T céramique qui équipent la plupart des modèles contemporains. C’est d’ailleurs un des points forts des VOS, le grain est privilégié par rapport au niveau de sortie, donnant des sons plus authentiques, un éventail plus large, et bien plus de possibilités d’action que ce soit dans les nuances de jeu ou sur les réglages de l’ampli. Cette Gold Top délivre donc des sons Les Paul pur jus, et retrouver ça, ça fait vraiment plaisir.

A l’arrivée, deux guitares extrêmement convaincantes, pleines d’âme, plaisantes à jouer, inspirantes, vendues l’une comme l’autre à un prix qui a su rester correct. Dépêchez-vous avant que Gibson ne se rende compte qu’elles ne sont pas assez chères ;-)

Test effectué chez Universal Guitares


Pour Contre Autres infos
  • On a vraiment l’impression de toucher d’authentiques vintage
  • Sons superbes, y a pas photo
  • Pas données même si les prix de ces deux modèles-là restent relativement raisonnables
  • Prix indicatif :
    • LP Special SC ’60 : 2479 € TTC env.
    • LP Gold Top ’57 : 3260 € TTC env.
  • Distribution : Gibson France

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Gibson
Numéro
GX20

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Tranchante et affutée

2.  Le Nirvânwah

3.  Hughes & Kettner se met en quatre

4.  L’anti prise de tête

5.  Hot rôdeur


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache