La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » Riches, chaleureuses et attachantes

Electroharmonix Pulsar et Clone Theory

Riches, chaleureuses et attachantes

D 25 avril 2007     H 01:13     A Judge Fredd    


agrandir

Présentée officiellement au NAMM de Janvier la série Exo permet de retrouver les effets de la marque new-yorkaise dans des formats moins encombrants, plus faciles à intégrer dans un set de pédales. Voici donc le Pulsar et le The Clone Theory.

Premier bon point, la fabrication est top de chez top. Que ce soit le boîtier métallique d’une robustesse à toute épreuve, les potentiomètres à l’action à la fois douce et ferme, sans aucun jeu, les embases jack ou les switches qui semblent pouvoir résister à une armée de Doc Martens en furie, tout respire la qualité et la belle ouvrage. Les deux pédales mesurent à la louche 12x9x3cm. Elles sont stéréo ou du moins produisent une image stéréo en sortie. A ce stade, et juste pour chercher la petite bête, on regrettera qu’il faille un tournevis pour changer la pile, même si, par ailleurs, ces Exo proposent une prise pour adaptateur secteur, compatible avec les alims Boss ou Ibanez. Deuxième bon point, aucun bruit de fond, juste un très léger souffle sur le Clone Theory lorsqu’on ne joue pas, aucune ronflette, un bypass sans souci.

Electroharmonix Pulsar et Clone Theory

Un tremolo qui pulse

Trois réglages, Depth, Shape et Rate, plus un switch pour choisir la forme d’onde (triangle ou carré), suffisent au Pulsar pour délivrer un effet à la fois vintage et riche de multiples variations. Le Shape, réglage de la forme d’onde, prend la forme d’un potentiomètre, ce qui autorise un glissement très progressif du plaisir et l’obtention de formes intermédiaires, d’entre-deux qu’un simple switch de sélection serait bien en peine de proposer. C’est très bien vu. En combinant cela avec les très efficaces réglages de profondeur et de vitesse, on s’ouvre une myriade de possibilités qui nous transportent de l’effet le plus rural, à la surf guitar étincelante, en passant par les délires les plus psychédéliques et les séquences techno-like, tout en préservant le caractère propre de chaque guitare et en offrant une simplicité d’emploi totale. Le Pulsar a donné d’excellents résultats tant en branchement frontal qu’en insertion (je le préfère quand même en frontal), sur sons clairs comme saturés. Lorsqu’on le route vers deux amplis, l’effet est spatialisé tenant à la fois du tremolo et de l’autopan.

Un chorus/vibrato riche et pratique

Là encore trois potards. Le premier, Mode, est un sélecteur à trois crans correspondant aux trois modes chorus 1, 2 et Vibrato. Depth et Rate ajustent respectivement la profondeur et la vitesse de l’effet. Chorus 1 est le plus facile à utiliser puisque la profondeur de l’effet est fixe, potentiomètre Depth inactif. Dans ce mode en ajustant le Rate, on va passer de chorus riches et lents façon Purple Rain à des choses plus rapides plus proche d’une Univibe (c’est juste pour vous donner une idée, n’allez pas croire que les deux pédales soient équivalentes). Avec le Chorus 2, on retrouve le contrôle de la profondeur pour des effets plus légers (à la Police) si on la baisse, ou plus appuyés à la limite de la fausseté (genre Cargo de nuit) si on la pousse. En mode Vibrato, exit le signal dry on n’a que le signal traité ; je suis personnellement moins client, mais force est de reconnaître que les effets obtenus sont assez bluffants. Avec la The Clone Theory, EH propose une pédale riche, capable d’effets complexes pour peu que l’on se penche dessus mais que l’on peut aussi, grâce au mode Chorus 1, utiliser très instinctivement sans prise de tête.

Electro-Harmonix signe là deux effets superbes, très bien pensés et fabriqués, offrant chacun un éventail de possibilités extrêmement large, une chaleur et une authenticité très gratifiantes, le tout dans un encombrement réduit et pour un prix raisonnable, au regard de leurs excellentes prestations, surtout le Pulsar.


Pour Contre Autres infos
  • Solidité
  • Esthétique
  • Chaleur et authenticité
  • Effets fidèles aux pédales maison inspiratrices
  • Tournevis obligatoire pour changer la pile
  • Prix indicatif :
    • Pulsar : de 69 à 100 €
    • The Clone Theory : de 106 à 140€
  • Distribution : pas de distributeur officiel

 

Mots-Clefs

Effets
Chorus Tremolo Vibrato
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Electro-Harmonix
Numéro
GX20
Type d’effet
Pédale

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Study Ooooh !

2.  Laiho l’aligne verte

3.  Vintage flange

4.  Quand wah varie, c’est la Variwah

5.  Amplis guitare


Dans la même rubrique

23/04/2015 – La fuzz de 007

21/04/2015 – Parce qu’on n’est pas des moutons

22/12/2014 – I’ve got the six, gimme your nine !

27/10/2014 – Souveraine

21/06/2014 – Wacko Tango