La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Un chouette six-coups !

Fernandes Revolver Pro

Un chouette six-coups !

D 22 juin 2007     H 19:21     A Judge Fredd    


agrandir

Sans lui, la Revolver Pro serait déjà une honnête guitare mais avec son Sustainer embarqué, elle dispose d’un atout supplémentaire qui ajoute à sa séduction.

La Revolver reprend à son compte les attributs des superstrats pour virtuoses avec un corps stratoïde, Metallic Blue, comprenant une découpe stomacale, un chanfrein de confort bras droit, et une jonction corps/manche travaillée pour un accès total jusqu’à la 24ème case. Le manche en érable, vissé à hauteur de la dix-huitième case est assez standard pour ce type de guitares, même si son dos, au toucher satiné, conserve une agréable et discrète rondeur. La touche palissandre et les frettes jumbo parachèvent l’orientation vitesse et confort de jeu que le look de la guitare laissait deviner.

L’accastillage noir, se compose de six mécaniques à bain d’huile, on note à ce sujet la tête reverse et les cordes très droites, ainsi que la barre guide-cordes derrière le sillet, de deux boutons de potentiomètres et, pièce maîtresse, d’un vibrato sous licence Floyd Rose. Celui-ci fonctionne parfaitement, dommage que son bras se visse ce qui ne se fait plus vraiment depuis des années maintenant. Autre petit reproche, mais c’est juste une question de réglage, le bloc vibrato venait un peu trop facilement vers l’avant lors des tirés et si on jouait une autre note, en même temps que la note tirée, cela engendrait des faussetés. Ce problème peut être facilement résolu en réglant les ressorts de manière à ce que la base du vibrato ne soit plus strictement parallèle au corps mais légèrement basculée vers l’arrière.

Qu’a-t-elle dans le barillet ?

La guitare est dotée de deux micros, un double en aigu et un simple côté manche accolé au sustainer, d’un sélecteur trois positions (H, H + S, S), d’un volume et une tonalité.

Détail

Telles quelles les prestations des deux micros sont correctes sans plus : ils fonctionnent bien, se différencient bien en son clair et remplissent leur office sans faillir mais manquent un peu de personnalité. C’est là qu’entre en scène le gros plus de la Pro : le Sustainer servi par un switch de mise en/hors service et d’un autre pour choisir si c’est la note fondamentale qui est prolongée ou une de ses harmoniques. A l’usage, il brouille un peu les cartes et la différence entre les deux micros s’estompe surtout en mode saturax lorsqu’on l’enclenche, mais quel pied ! Le Sustainer ne doit pas être considéré comme un gadget, c’est un dispositif maintenant bien rodé qui ouvre de réelles perspectives, et peut doper l’inspiration. Le passage à l’harmonique supérieure est particulièrement amusant surtout couplé à un tremolo haché ou à un flanger prononcé par exemple. Proposer un effet aussi fun et facile à mettre en oeuvre sur une guitare de ce prix est vraiment une bonne idée. Petit plus très pratique, une LED dans la cavité électronique, visible à l’arrière du corps, s’allume pour signaler qu’on est branché, ce qui évite de vider la pile par inadvertance.

La Revolver Pro, sans être parfaite se montre agréable à jouer, tient bien l’accord et se distingue des autres instruments dans cette tranche de prix grâce à son Sustainer.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

fernandes revolver sustainer

Pour Contre Autres infos
  • Sustainer
  • Bonne tenue de l’accord
  • Confort
  • On a du mal à immobiliser le bras du Floyd
  • Prix indicatif : 590 € TTC env.
  • Distribution : Guitar Distribution

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Fernandes
Numéro
GX21

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Cour Supreme is born

2.  Un homme d’état qui en a quatre...

3.  Fête de la Musique ? Sans moi merci...

4.  Galerie Photo

5.  Single cherche partenaire


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache