La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Gros clients

Vox AC100 et AC50 Classic Plus

Gros clients

D 23 août 2007     H 20:31     A Judge Fredd    


agrandir

La série AC est de retour, notamment avec les Classic Plus. Classic car ils fournissent tous les sons qu’on est en droit d’attendre d’un Vox AC et Plus car ils en donnent plus, et même bien plus...

Extérieurement, on retrouve l’esthétique Vox avec le célèbre logo doré à l’avant, des potentiomètres flèche de couleur crème, plus petits qu’à l’accoutumée, un liseré blanc malheureusement assez mal posé sur le 100W testé, un panneau des commandes noir et doré, des cornières en plastique un peu cheap, et la poignée, plastique mais solide, des séries AD. Sur le dessus, six évents en plastique s’allient à la grille métallique arrière pour assurer une bonne ventilation à la tête, malgré la façade entièrement close. Juste derrière celle-ci se trouve la reverb à ressort qui tient presque toute la largeur de la tête. A ce stade on regrette que Vox, voulant sans doute faire des économies d’échelle, ait un peu rogné sur la finition extérieure. C’est d’autant plus dommage que l’intérieur, très soigné s’en trouve desservi.

Tête 50 watts

Surprises surprises

Première surprise, la série Classic plus est architecturée autour d’EL34B (4 pour le 100W, 2 pour le 50W). Vox était plutôt jusqu’à présent abonné aux EL84, version naine de l’EL34 qui elle est plutôt la lampe de prédilection de... Marshall. Deuxième surprise, l’ampli est un deux canaux, ce qui est nouveau aussi pour Vox du moins dans la série des AC. Troisième surprise, les Classic Plus sont dotés d’attributs inédits pour un Vox à lampes : boucle d’effets bypassable et ajustable par switch (2 niveaux de puissance), dont le send peut servir à nourrir un ampli slave ou un accordeur lorsque la boucle est hors service, Direct Out avec volume, sortie symétrisée au format XLR, Ground lift pour éviter les boucles de masse, sortie non symétrisée au format jack et filtre passe bas. Vox, et c’est méritoire, prend des risques et ne se contente pas de capitaliser sur ses modèles légendaires.

Alors voilà, les choses sont assez bien distribuées : le canal 1 (gain, égalisation 3 bandes, Tone Cut reverb et volume) est garant de l’esprit maison, délivrant des sons clairs, puissants et de toute beauté ainsi que les sons crunchy et les overdrives « libidineux » (dixit Vox) qui ont fait le renom des AC30 et 50 ; le canal 2 (gain, switches Bright et Fat, égalisation 3 bandes, presence, reverb et volume) c’est le « Plus » qui va contenter les adeptes du graoûh. Terminons le passage en revue avec le master volume, le footswitch gris métal pour changer de canal et mettre en/hors service la reverb et les deux sorties HP, 8 et 16 ohms

Lâchez les watts !

Dès les premières notes sur le 100W, on se rend compte qu’on a affaire à du lourd : l’ampli est très puissant avec du coffre, du punch et du caractère. Le canal 1 fait bien ce qu’il annonce, l’égalisation trois bandes se montre efficace et musicale, le gain crunche bien fort à partir du premier tiers, la reverb n’est pas mal si on ne la pousse pas trop. L’interaction entre le gain et les deux volumes est optimum. Le Tone Cut enlève de la brillance au son ce qui peut s’avérer très intéressant avec une guitare qui envoie beaucoup de fréquences aiguës ou si on recherche un rendu particulier du style crunch boueux.

Les 4 EL34 du 100W

L’égalisation du canal 2, centrée sur des fréquences différentes de celle du canal 1, se montre elle aussi des plus efficaces et musicales. Vox a vraiment bien travaillé cet aspect du son. La presence favorise les harmoniques et, dans sa première moitié permet de minorer les fréquences suraiguës qui peuvent se manifester lorsqu’on enclenche le Bright et/ou le Fat. Ce dernier réglage est si flatteur qu’on a du mal à s’en passer une fois qu’on l’a enclenché. Je suis moins fan du Bright mais suivant la guitare employée il pourra avoir son utilité et, quoi qu’il en soit, participe au large éventail sonore du canal 2. La boucle fonctionne sans histoire, dommage qu’on ne puisse pas la bypasser au pied.

Et le « petit » ?

On retrouve peu ou prou les mêmes perfs sur le 50W avec un petit avantage à ce dernier sur le canal 1 (classique) dont le rendu est un peu plus fin, un peu plus authentique que sur le 100W ; c’est logique puisqu’il dispose d’une puissance comparable aux AC30 et 50 qui ont popularisé ces sons. A l’inverse, les sons saturés du canal 2 bénéficient à plein de l’apport de puissance du 100W, gagnant en ampleur et en patate par rapport au 50W. On choisira donc le 50W si l’on est plus attiré par le côté vintage et le 100 si on a plus l’usage de saturations heavy, sachant que nous parlons là du point fort de chacun des deux amplis mais qu’ils délivrent tous deux d’excellentes prestations dans les deux registres.

Les Classic Plus sont vraiment bien nés, puissants et musicaux, reprenant d’une part les sons Vox traditionnels avec un surplus de vitamines et proposant d’autre part une palette moderne dont aucun Vox ne pouvait s’enorgueillir jusqu’à présent. Très bien placés question prix, ils le seraient encore plus avec une meilleure attention aux détails cosmétiques.

Quelques sons du 100W

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

Vox AC Cplus 100W

Autres infos
  • Les sons Vox traditionnels...
  • ... et plus encore.
  • Direct out avec volume
  • Puissants et musicaux
  • Réglage Fat
  • Finition perfectible
  • Prix indicatif :
  • tête 50W : 1 260 €
  • tête 100W : 1 450 €
  • Distribution : La boîte noire du musicien

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
100 W 50 W Lampes Stack
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Vox
Numéro
GX22

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Audiences d’Avril 2000

2.  Belle et bonne

3.  Universo Loureiro

4.  Hamer : The Story

5.  Que pour les frenchies


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy