La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » Dragon à l’orange

Morley Georges Lynch Dragon Wah Signature

Dragon à l’orange

D 20 février 2008     H 15:57     A Judge Fredd    


agrandir

Georges Lynch, un des guitaristes charismatiques apparus dans les années 80, est un peu le prototype des serial endorseurs que nous connaissons aujourd’hui. La plupart des produits qu’il a contribué à mettre au point sont intéressants, raison de plus pour se pencher sur cette pédale wah orangée en édition limitée à 1000 exemplaires, signés et numérotés, dont 22 seulement sont destinés à la France.

La pédale reprend le châssis Morley habituel agrémenté d’une jolie couleur orange, d’une sérigraphie mi-gothique, mi-japonaise et d’un très beau dragon sur le pédalier. En-dessous, on trouve le compartiment pour la pile 9V et un large sticker recevant la signature de maître Georges et son numéro, le 269 dans le cas qui nous occupe. La Dragon fonctionne selon deux modes, grâce au switch sis en bas à gauche : le premier se rapproche de celui d’une wah standard, le second dit « Wow » est plus prononcé sonne plus « vocal ». Juste devant le switch, le potentiomètre Loudness ajuste le boost, jusqu’à +15dB.

Dragon

La pédale se montre agréable à utiliser, le mode Wah fonctionne bien en son clair comme en son saturé, le Wow, en son clair, fait quasiment office d’envelope filter, et se montre très expressif, très sympa, présent et bien audible sur les sons saturés. On pense à la Vai, avec un effet qui se rapproche énormément de la voix, des sons qui articulent quasiment des voyelles. Le Boost sonne assez naturel mais moins présent en son saturé, ce qui est logique. Bref, la Dragon est un sans faute à un détail près : le système optique, sans switch, s’il a l’incontestable avantage de mettre l’effet à disposition de manière instantanée, présente un inconvénient majeur lorsqu’on utilise le boost, il est absolument interdit de revenir à la position zéro car alors, les effets (wah et boost) sont coupés et lorsque vous réappuyez sur le pédalier ils se remettent en route, ce qui, concernant le boost, se traduit par des sautes de volume peu musicales. C’est un coup à prendre et ne gênera pas ceux qui ne s’en serviront pas.

Avec la Dragon, Morley et Georges Lynch signent une wah musicale, jolie, exclusive, à l’éventail d’applications assez large avec le petit bémol mentionné plus haut.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

morley dragon

Autres infos
  • Look
  • Deux effets wah
  • Un mois d’inscription au dojo
  • Absence d’inter + boost = sautes de volume
  • Prix indicatif : 222 €
  • Distribution : La boîte noire du musicien

 

Mots-Clefs

Effets
Boost Wah wah
Type d’article
Banc d’essai
Musiciens/Groupes
Georges Lynch
Marques
Morley
Numéro
GX25

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La guitare à sept Korn

2.  Micros Kinman : le choc !

3.  Nouveau et intéressant

4.  Ampeg SVT

5.  Venue Vidi Vici


Dans la même rubrique

23/04/2015 – La fuzz de 007

21/04/2015 – Parce qu’on n’est pas des moutons

22/12/2014 – I’ve got the six, gimme your nine !

27/10/2014 – Souveraine

21/06/2014 – Wacko Tango