La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » Deux nouvelles ouah ouah au chenil

Snarling Dogs Whine-O+ et Blues Bawls

Deux nouvelles ouah ouah au chenil

D juin 1999     H 23:59     A Judge Fredd    


agrandir

Cette fois ça y est , les wahs les plus délires du docteur Charlie Stringer arrivent en France. En voici deux : la Blues Bawls et la Whine-O +.

Whine-O+

Toutes deux bénéficient du look panzéro-délirant de la gamme, à savoir : un socle hyper robuste, très lourd, aux couleurs vives (bleu tirant sur le violet pour la Blues Bawls, rouge pompiers pour la Whine-O +), surmonté d’un pédalier chromé en forme de pied, au milieu duquel trône le portrait du chien logo de la marque dont les yeux rouges s’illuminent lorsque l’effet est enclenché. Le seul reproche qu’on puisse faire à cette construction, par ailleurs irréprochable, tient à la vulnérabilité de tout ce qui est situé entre le pédalier et le socle, l’absence de rebord de ce dernier laissant libre accès aux petits fils qui alimentent les yeux et la crémaillère. Cela étant, si vous n’êtes pas un sauvage il ne devrait pas y avoir de problème.

La Whine-O+ reprend les attributs de la Whine-O que nous avions déjà vue avec à gauche un sélecteur trois positions pour sélectionner le range (plage des fréquences affectées), du plus aigu Shaft, très funk, au plus grave White Room, en passant par Voo Doo, position qui ressemble le plus à une wah classique. A droite on retrouve le booster et ... et... un sélecteur d’hormones principale originalité de la version +. En position Oestrogen, le fonctionnement est normal et lorsqu’on bascule le sélecteur vers Testosterone, on obtient un boost notable et donc une deuxième série de trois effets wah. Tout cela dote la Whine-O+ d’un large éventail de wahs et lui permet d’affirmer une originalité certaine par rapport à la concurrence.

Blues Bawls

Attention wah méchante

La Blues Bawls est uncombiné wah/disto, libellée overdrive même s’il s’agit bien plus de distorsion que d’overdrive. Cette section comportant un réglage d’overdrive et un réglage de volume marche plutôt bien ; la saturation se montre efficace, avec un taux assez élevé et graillonneux.

C’est bien méchant, produisant des sons assez délités et corpulents. Cette section se met en route un via un switch situé juste devant le pédalier en forme de pied, et lorsque qu’on met cette seule section en route, l’oeil droit du chien s’allume. De même, seul l’oeil gauche du chien s’allume, lorsqu’on ne se sert que de la wah. On retrouve les trois mêmes ranges que sur la Whine-O+. Un réglage de volume de wah complète le tout, intéressant en cela qu’il permet de moduler l’effet dans la masse du son. Personnellement, j’ai préféré garder ce volume dans sa première moitié, car ensuite, on pénètre dans le monde des effets spéciaux. Cela dit, même avec des réglages assez mesurés, la Blues Bawls fait preuve d’agressivité. L’interaction des deux effets permet des choses assez délirantes, d’autant que chacun dispose de multiples possibilités d’ajustement. Bref, une pédale qui n’est pas à conseiller à des gens qui recherchent un effet wah classique, mais qui conviendra à tous ceux qui cherchent une nouvelle voie (voix ?) dans la wah.

Décidément il n’y a pas que le look qui surprend avec ces wahs. Des pédales dépaysantes rafraîchissantes auxquelles il faut consacrer un peu de temps, mais une fois qu’on commence à les dresser, elles n’aboient plus que pour notre plus grand plaisir.


Autres infos
  • Look
  • Stabilité
  • Nombreux réglages
  • Effets originaux
  • Prix (Blues Bawls)
  • Absence de rebord protecteur autour du pédalier.
  • Prix indicatif :
    • Whine-O+ 1 180 F TTC env.
    • Blues Bawls 756 F TTC env.
  • Distribution : IML

 

Mots-Clefs

Effets
Boost Distorsion Wah wah
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Snarling Dogs
Numéro
G&C 208
Type d’effet
Pédale

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Avis de tempête

2.  Le K

3.  Rafraîchissante

4.  Câbles classes

5.  Les Multieffets


Dans la même rubrique

23/04/2015 – La fuzz de 007

21/04/2015 – Parce qu’on n’est pas des moutons

22/12/2014 – I’ve got the six, gimme your nine !

27/10/2014 – Souveraine

21/06/2014 – Wacko Tango