La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Reportages » Salons » Paris 2008 » Alors ce salon ?

Salon de Paris 2008

Alors ce salon ?

D 18 septembre 2008     H 20:48     A Judge Fredd    


agrandir

Cette année je ne ferai pas un compte-rendu détaillé du salon, pour la bonne raison que j’ai joué sur la scène de la Boite Noire, tous les jours, deux ou trois fois par jour. Ca prend du temps, de l’énergie et ça provoque beaucoup d’échanges, très agréables au demeurant, avec les musiciens, les visiteurs etc. mais, dans certaines allées, j’ai mis jusqu’à une demi-heure pour faire dix mètres, donc...

Il me restait juste le temps de passer sur le stand de Guitare Xtreme, taper la discute avec qui voulait et d’aller visiter les stands des distributeurs et des fabricants pour convenir d’essais futurs.

Manu Livertout et Tristan Klein

Ca ne m’a pas empêché d’apprécier quelques démos, comme celles de Christophe Godin et Ivan Rougny, ou le "combat" de grattes entre Manu Livertout et Tristan Klein, les prestations remarquables de Mattrach ou de Vincent Martinez le démonstrateur Gibson, le jeu de Chris Georges du Marshall Band, le mini concert de Yael Naim etc.

Côté matos même si ce n’était pas l’avalanche de nouveautés, on pouvait quand même noter, l’arrivée des guitares Kraken et des effets G-Lab, la distribution par WSL de la marque Carvin, guitares et amplis (avec un démonstrateur ricain vraiment balaise) ainsi que des guitares Eastwood, la présentation du N.O.S. Custom 100 un stack qui déchire sa race et du proto de la Nos Box, le Torpedo VB101 de chez Two Notes boîtier de direct hyper sophistiqué qui dispense de se servir de baffle que ce soit sur scène où à l’enregistrement. Pas mal d’effets abordaient nos côtes que ce soient les Pédales Hardwire ou la Jemini d’Ibanez, la wah Dunlop/EVH ou le Seymour Power Grid, ainsi que la française Ultimate Distorsion. J’ai loupé le stand Roadrunner qui présentait aussi du nouveau en la matière

Les Schecter chez HTD

Lâg présentait officiellement ses séries 1000 fabriquées en Corée et le Studio Lâg un préampli de guitare acoustique à presets, chez Vox le Jam Vox tenait la vedette, on pouvait aussi poser les doigts sur les guitares de la marque. Peavey exposait toute la gamme des effets Damage Control ainsi que son logiciel Revalver III. 25 Boogie avec des finish custom rivalisaient d’élégance, Dean exposait un max de modèles ainsi que les Luna, tout comme Schecter avec notamment le modèle Cure qui ne passait pas inaperçu. Dupont plus connu pour ses guitares jazz manouche se lance dans la guitare électrique et dans l’amplification à tubes avec des produits assez aboutis et pas excessifs question prix. Les amplis Orange noirs étaient là ainsi que la nouvelle Vigier Marylin. j’ai aussi vu pêle-mêle, le Zam système d’alimentation externe pour électronique active, les guitares acoustiques Breedlove vraiment cools, le nouveau combo Bogner/Line6 et bien sûr, j’ai du rater pleins de trucs, mais c’est comme ça...

Stand Gibson

J’ai aussi apprécié le fait de voir autant de gens qui pouvaient poser les mains sur le matos, de voir des jeunes (et moins jeunes) filles essayer des grattes, des basses et autres avec leur mec en train de poireauter à côté (ça change ;-). Alors on pourra regretter qu’il y ait toujours aussi peu de modèles gaucher exposés, que certaines marques n’aient pas les moyens de se payer des stands suffisamment grands pour y exposer l’entièreté de leur gamme, que ça dure pas plus longtemps et que le pape ait choisi justement ce WE là pour venir à Paris ;-)

Mais, outre le fait que ce salon existe, on a pu noter pas mal d’améliorations par rapport à l’édition précédente en terme de confort pour les visiteurs. Alors RV dans deux ans.

 

Mots-Clefs

Type d’article
Salon de paris 2008

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La guitare des X-Men

2.  Un coupé qui en a

3.  Times are changing

4.  Retour aux fondamentaux

5.  Merci Steve !


Dans la même rubrique

18/09/2008 – Galerie photo

18/09/2008 – Alors ce salon ?