La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » La crunch machine

Blackstar Artisan 15W

La crunch machine

D 20 juin 2008     H 19:59     A Judge Fredd    


agrandir

Après avoir mis le feu avec les HT, série de pédales à lampes, Blackstar s’adresse aux amoureux des amplis vintage avec la série Artisan, conçue en Angleterre et câblée en point à point, donc entièrement à la main, en Corée. Premier contact avec l’Artisan 15 Combo.

Comme tous les amplis de la série Artisan, le 15 présente une ébénisterie massive recouverte d’un vynile bordeaux, campée sur de gros patins caoutchouc. A l’avant, le Celestion G12 est protégé par une solide toile noire, soulignée d’un liseré doré, sur laquelle trône le logo blanc de la marque. Une poignée frappée de l’étoile noire permet de soulever la bête, tandis que deux évents situés sur le dessus, évacuent la chaleur générée par les lampes. L’ampli est ouvert à l’arrière sur un quart de sa hauteur, laissant entrevoir deux sorties HP, un sélecteur d’impédance 4/8/16 ohms, deux fusibles et l’embase secteur. Le panneau des commandes qu’on pourrait qualifier de « Plexi Black » reçoit des potentiomètres métalliques et ressemble à celui des Marshall 1974 : deux canaux, bénéficiant chacun de leurs deux entrées Hi et Lo, d’un Volume et d’un Tone. Seule différence apparente, à côté de la lampe pilote rouge et des traditionnels Power et Standby, on trouve un troisième interrupteur 5/15W. En 5W une seule des deux EL84 fonctionne (un peu comme sur le Tiny Terror Orange si ça vous parle plus), en 15W les deux sont sollicitées. Ca n’a l’air de rien mais ça double carrément les possibilité sonores de l’engin.

Panneau avant

Canaux

Le premier canal, basé assez fidèlement sur le Marshall 1974, emploie une ECC83. En 5W, il va se situer entre le son d’un 1974 et d’un Champ, l’une ou l’autre composante s’accentuant suivant que vous branchez une guitare de type Fender ou d’obédience Gibson. En 15W il sonne vraiment comme un 1974 des séries Handwired.
Le canal 2 est optimisé autour d’une EF86. Cette lampe venue de la hifi donne un gain légèrement plus prononcé que l’ECC83 avec une couleur différente. Elle a ses défenseurs (Matchless par ex.) et ses détracteurs qui lui reprochent d’être microphonique. Rien à redire en tout cas sur l’Artisan 15. Le canal 2 crunche plus vite avec un son plus resserré autour des médiums. En 5W, le fabricant a voulu lui donner la couleur d’un Champ, là encore c’est plus flagrant avec une Tele qu’avec une Les Paul. En 15W, ce canal se rapproche de certains amplis modernes d’esprit vintage comme les Badcat ou Matchless.

Artisan 15 de face

Dès les premières notes, on a compris : les 15W revendiqués par l’ampli sont de vrais watts et attendez-vous plutôt au rendu d’un 30W moyen. Ensuite, sachez que le passage en 5W ne divise pas la puissance par 3 mais la réduit d’environ 40%. C’est surtout le rendu qui change, un poil plus crémeux, moins cisaillant à réglages égaux par ailleurs et avec des départs de larsens plus rapides. Tone et Volume sont exploitables sur toute la longueur de leur course et on remarque très vite que le Tone ne réagit pas tout à fait de la même manière suivant le volume auquel on joue. C’est particulièrement audible sur le canal 1 et rend les rapports Volume/Tone très interactifs, à l’ancienne quoi. Deuxième constatation : l’ampli s’est montré extrêmement sensible et fidèle à la guitare utilisée et a donné de très belles choses tant avec des simples de type Fender qu’avec un P90 ou des doubles bobinages.

Blending

Superposition

Personnellement, à ce stade, j’utiliserai volontiers le canal 1 en crunch léger et le 2 en crunch poussé. Cela étant, sur les deux canaux on a affaire à un ampli vivant avec du grain, des harmoniques, des attaques qu’on pourra travailler subtilement, à la main droite ou au volume de la guitare on sent que le son vit et réagit au jeu. L’éventail de possibilités est assez énorme d’autant qu’il nous reste encore l’option du channel blending : on ponte les deux canaux avec un jack court et on les a tous les deux opérant l’un à côté de l’autre. Du coup, on peut jouer sur les volumes pour avantager l’un ou l’autre, changer de couleur très facilement et l’ampli offre une pléïade de nouvelles couleurs differentes de ce que chauqe canal prodigue seul. A l’arrivée on a donc trois sons de base (canal 1, 2, et les deux pontés) multipliés par deux puissances, 5 ou 15W, soit six points de départ possibles que l’on pourra moduler à loisir grâce à l’interactivité des réglages et à la sensibilité de l’ampli à la guitare et au jeu.

La classe !

Si vous cherchez un ampli, bien fait et couvrant une infinité de sons crunchs tous plus sympas et authentiques les uns que les autres, dans un esprit vintage et à un prix plus que raisonnable pour un tout lampes câblé à la main, l’Artisan 15 est votre homme. Sachez encore qu’il est aussi décliné en version tête (1 100 €) avec un baffle 2x12 équipé de Vintage 30 annoncé à 445 € prix catalogue ! Je sens que ça va en intéresser plus d’un...


Autres infos
  • Une véritable usine à crunchs
  • Fabrication top niveau
  • Channel Blending
  • Switch 5/15
  • Câblé à la main
  • Très bien placé niveau prix
  • Rien à part peut-être le poids de l’engin
  • Prix indicatif :1 345 €
  • Distribution : laboitenoiredumusicien.com

Portfolio

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
15 W Combo Lampes
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Blackstar
Numéro
GX27

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Avis de tempête

2.  Le K

3.  Rafraîchissante

4.  Câbles classes

5.  Les Multieffets


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy