La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Mise en Root de la Tele

Fender Telecaster James Root

Mise en Root de la Tele

D 20 juin 2008     H 19:56     A Judge Fredd    


agrandir

Jim Root l’autre guitariste de Slipknot (également membre de Stone Sour) a choisi Fender pour créer son modèle Signature. Comme il le dit lui-même, pas besoin d’être fan de Slipknot ou de Jim Root pour apprécier cette Tele qu’il a voulu aussi sobre que possible apposant juste sa signature au dos de la crosse. Discrétion rare et revendiquée donc.

L’instrument, fabriqué au Mexique, est livré dans l’étui Fender US tweed habituel, mais en version noir et blanc cassé et cuir noir. C’est beau, bien fait et protecteur. Même s’il l’a voulue sobre, la Tele ne pouvait sortir inchangée d’une bonne séance de « jimrootage ».
Donc le Jim prend un corps en acajou qu’il recouvre d’une finition dite Flat Black (noir satiné si on veut), il y ajoute un pickguard blanc et un manche érable à touche érable. Ca donne une esthétique un peu discutable à mon goût et je préfère nettement soit la version blanche de cette Jim Root Signature sur laquelle micros noirs, pickguard noir et touche ébène forment un tout cohérent, soit le prototype que l’on aperçoit dans une vidéo de Jim en visite chez Fender (sur Youtube), noir mais avec une touche foncée. Cela étant, goûts et couleurs...

Jim Root Tele

Programme Tele

La touche donc, reçoit vingt-deux frettes medium jumbo. Le profil de manche Fender « Modern C » plutôt rond en bas de manche, un peu plus plat en haut s’apprivoise immédiatement. L’angle inférieur de la jonction corps-manche a été biseauté et adouci afin de ne pas agresser la paume lorsqu’on joue dans les aigus. On ne peut pas dire que le talon s’efface complètement mais on jouera dans les aigus sans peine et « pain free ». Autre élément de confort, la découpe stomacale à la manière d’une strato.
Notons encore la belle finition de la cavité électronique comprenant un logement spécifique pour la pile 9V alimentant les EMG (60 et 81) et des pas de vis métalliques, ce qui est loin d’être un détail puisqu’on sera amené à visser/dévisser cette plaque, lors changements de piles. Cela assurera une bonne tenue dans le temps, sans risque de se retrouver avec des vis tournant dans le vide.

Côté accastillage, c’est du sérieux, straplocks et mécaniques à blocage Schaller, malgré un petit bémol : la corde de Sol, sur la guitare testée, n’était pas suffisamment plaquée contre le sillet ; un peu bête puisqu’il aurait suffi d’un guide-cordes sur les cordes de Ré et Sol comme celui qu’on trouve sur les cordes de Si et Mi. Sinon, on retrouve le chevalet/cordier habituel, des support micros qui semblent en alu ou en métal brossé noir, un sélecteur trois positions agréable à manipuler, à la fois doux et s’arrêtant bien sur ses positions.
A vide, l’instrument sonne bien et se montre facile, agréable à jouer, malgré un ou deux buzz lors de tirés après la 12e case. Ce n’est pas rédhibitoire, mais à vérifier lors d’un éventuel achat si on ne veut pas investir tout de suite dans une planif.

Monte le son de la Tele

Après un premier essai un peu décevant (manque de consistance des sons), je me suis penché sur le réglage de hauteur des micros. Pour une raison que j’ignore, ils étaient très bas du côté des cordes graves et très remontés du côté des cordes aiguës. Après réglage, la balance sonore s’est montrée bien meilleure et le son bien plus corpulent. Où l’on constate que les EMG sont plus sensibles à ce genre de détails qu’on ne pourrait le croire.
Par rapport à d’autres guitares équipées des mêmes micros, la Jim Root sonne un poil moins radical et bien qu’elle soit capable de grosses saturations, elle ne se destine pas qu’aux affolés des musiques abyssales et plaira au-delà, à condition quand même d’opérer dans un registre plutôt saturé. Le grave en son clair sonne velouté, très rock voire limite country. Ca manquera en revanche un poil de chaleur pour le blues. L’aigu marche bien aussi sur son clair même si, bien sûr, c’est en mode saturax qu’il s’épanouit au mieux dans un registre rock musclé, hard ou metal. On reste cependant un peu en deçà de certaines machines à graoûh équipées des mêmes micros, cela dit les cordes 009/042, ça aide pas à sonner furieux. On reste donc dans des rendus assez neutres.

La Jim Root est une bonne guitare, une signature à prix modéré. On aurait aimé un peu plus de personnalité, vu l’endorseur, mais, du coup, son éventail d’utilisations sera plus large qu’attendu.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

fender jim root

Autres infos
  • Bien faite
  • Confort de jeu
  • Discrétion de la signature
  • Ne se limite pas au metal
  • Micros EMG
  • Accastillage de qualité
  • Pas assez metal ?
  • Cohérence esthétique sur la version Flat Black
  • Prix indicatif : 999 €
  • Distribution : Fender France

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Musiciens/Groupes
Jim Root
Marques
Fender
Numéro
GX27

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Viendez ma bande !

2.  Practice amp à tout faire

3.  Effets

4.  Copie de clone

5.  Le sustainer en bonus


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache