La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Dossiers » Un siècle de guitare » Les amplis du siècle » Le Vox AC30

Le Vox AC30

D janvier 2000     H 23:41     A Judge Fredd    


agrandir

The Beatles, The Rolling Stones, Kinks, The Animals, Manfred Mann, Queen, Donovan, Statu Quo, U2, Aerosmith, Jeff Beck, Rory Gallagher, Bryan Adams, Tom Petty, Gene Vincent, Petula Clarke, Roy Orbison etc. Point commun ? Le Vox AC30 qu’ils ont tous utilisé, certains intensivement.

Au départ de l’histoire deux hommes, Tom Jennings et Dick Denney, que la deuxième guerre mondiale a réunis. Jennings ouvre un magasin de musique à Dartford. Denney, ingénieur en électricité, fabrique un ampli pour un de ses amis et le montre à Jennings. Celui-ci décide Denney à s’associer avec lui : l’AC15 voit le jour en 57. Il bénéficie du talent original de Denney et du sens esthétique de Jennings. L’ampli est un succès et pas mal de musiciens qui tournent réclament un Vox plus puissant. En 59 sort le premier AC30. Il est loin du modèle qui est devenu le standard des sixties, notamment grâce à l’adjonction du Top Boost, mais c’est la première pierre. L’ampli entrera dans la légende, grâce aux Beatles d’abord, dans sa version trois canaux, Brilliant, Normal et Vib-Trem, chacun possédant une entrée Hi et une Lo et sa livrée noire avec toile à losanges et trois poignées de cuir.

Vox AC30

L’AC30 doit sa sonorité particulière à plusieurs facteurs :

  • son fonctionnement en class A qu’il fut longtemps le seul à adopter (Laney s’y est mis ces dernières années) lui apporte sustain, punch et une saturation riche en harmoniques donc très musicale.
  • ses lampes de puissance, des EL84, que Vox fut, après Gibson, la première marque à adopter. C’est bien Vox en tout cas qui a assuré leur renom.
  • sa lampe rectifieuse GZ34, moins performante qu’un transistor, contribue à la rondeur et à la douceur de son rendu.
  • ses deux 12" Celestion Bulldog donnés pour 15W comptent parmi les meilleurs HP pour ampli guitare au point de vue sonorité. Ils font l’objet aujourd’hui d’une véritable chasse au HP.

Voulant surfer sur la vague Beatles, Jennings fera un deal malheureux avec Thomas Organ aux USA qui, au lieu d’importer des AC30, fabriquera les siens "à transistors !!", grèvera durablement l’image de la marque aux Etats Unis avec ses amplis fragiles qui ne sonnent pas, plongera les amateurs de vintage US dans la perplexité et sera en partie responsable des problèmes financiers que Vox rencontrera et du déclin de la marque après le départ de ses deux fondateurs. En 92, Korg rachète la marque, retrouve les schémas originaux fait un remarquable travail d’exhumation et de recherche des anciens fournisseurs et relance Vox dont les amplis, aussi proches que possible des originaux, sont désormais fabriqués chez... Marshall.

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
Lampes
Type d’article
Autres
Marques
Vox
Numéro
G&C 214

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La vie en Colorsound 3/3

2.  La strat qui te découpe à la hache hache

3.  Audiences de Décembre 2000

4.  Il tient parole

5.  La même en plus « simples »


Dans la même rubrique

31/12/1999 – Les amplis à modélisation

31/12/1999 – Les systèmes modulaires et le retour aux classiques

31/12/1999 – Soldano SLO 100

31/12/1999 – Le Boogie MkI

31/12/1999 – Le Vox AC30