La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Chic coréen

Lâg Imperator 1000 et Arkane 1000

Chic coréen

D 20 septembre 2008     H 03:41     A Judge Fredd    


agrandir

Le réajustement de la gamme Lâg pour 2008, nous vaut l’apparition de modèles coréens de très bonne facture, la série 1000, dont les prix restent sages. Voici donc les Imperator 1000 et Arkane 1000.

On le sait, depuis Francfort, Lâg a revu sa gamme électrique pour 2008 avec comme axes majeurs : plus de cohérence, donc de clarté et, pour la production asiatique de la marque, une qualité en hausse qui se conjugue avec des prix en baisse. Les anciennes séries 1000 fabriquées en Chine sont devenues les séries 500 tandis que les nouvelles 1000 reprennent pour l’essentiel les spécifications des anciennes séries 2000 qui disparaissent.

Restent donc les 3000, hauts de gamme fabriqués en France, les 100, 200 et 500 fabriquées en Chine et, entre les deux, les 1000 faites en Corée.

Imperator 1000

Imperator 1000

Très bien faite, très bien finie avec sa table esthétiquement réussie, cette Imperator fait d’emblée excellente impression. Aucun défaut, aucun à-peu-près. On retrouve à quelques différences près les particularités de l’Imperator : le corps est ici fait de trois morceaux d’un fort bel acajou et présente la découpe stomacale habituelle. Il reçoit une table érable sculptée aux dessins soulignés par un sunburst de type cherry progressif à souhait, ceinte d’un faux binding en bois clair. Le manche, au profil standard de la production coréenne, reçoit une touche ébène avec une croix occitane à la douzième case. Le placage ébène de la tête est d’un noir moins profond que sur la version 3000 fabriquée en France, mais il faut bien que la différence de prix s’explique. La crosse s’orne de six mécaniques à bain d’huile standards, frappées elles aussi de la croix occitane. Le reste de l’accastillage se compose des habituels Stopbar et Tune-O-Matic, de boutons de potentiomètres métalliques ainsi que d’une paire de Strap-locks Dunlop livrée avec l’instrument. A vide, cette 1000 vibre bien, l’action assez basse se montre confortable ainsi que l’accès aux aigus très facile.

Côté électronique, les Di Marzio ont laissé la place à des Seymour Duncan un SHPG1 en aigu et un sh11 côté manche, recouverts d’un capot plastique noir imitant le grain du cuir et entourés d’un ring métallique. Ils sont servis par deux volumes de type push-pull pour pouvoir les splitter et bénéficient d’une tonalité commune.

Cette config permet à la 1000 d’offrir une palette de sons cohérente, le split permettant sur les sons clairs d’avoir des rendus très subtils, vraiment proches de ceux de micros simples notamment sur la position intermédiaire lorsque les deux sont splittés. A noter aussi de fort belles choses en inter avec le grave splitté et l’aigu en double, la progressivité des contrôles s’avérant très productive dans ce cas de figure. En saturax les deux doubles s’expriment sur un spectre allant du blues au hard rock bien méchant. Même si avec l’ampli ou les pédales idoines on peut très bien jouer du metal, la 1000 est plus dans l’esprit rock, hard rock, blues, que metal. On pourra aussi s’aventurer dans le jazz en son clair ou crunch léger.

Avec son bon niveau de fabrication, son grand confort de jeu, sans même parler de son prix, l’Imperator 1000 constitue même un choix alternatif à la 3000, les Seymour la dotant d’un caractère bien à elle.

Arkane

Arkane 1000

Les Arkane sont les superstrats, les machine à shred version Lâg. On retrouve un manche érable vissé en quatre points à hauteur de la dix-septième frette, avec une jonction contourée assurant un accès autoroutier jusqu’à la vingt-quatrième case, et une touche ébène parsemée de repères façon dent de tigre. La table, en érable bouclé, surmontant le corps en acajou, adopte une finition genre sunburst violet avec un faux binding bois très réussi, qu’on retrouve également sur le manche. Ce dernier est fait d’un érable esthétiquement pas super nickel, c’est un détail mais sur une finition natural ça se voit, forcément... Pour le reste, comme sur l’Imperator, on a affaire à une fabrication soignée et un équipement top. Trois EMG, un double 81 en aigu, un simple S en position centrale et un double 89 splittable (logo EMG rouge) en grave. Lâg n’a pas mégoté non plus question accastillage avec un authentique Floyd Rose, six mécaniques à bain d’huile, et deux Strap Locks Dunlop. Celui situé à l’extrémité de la corne supérieure très pointue fait un peu peur, mais ça devrait tenir. Le logement de la pile 9V nécessaire aux EMG est très pratique : il pivote, on ouvre le couvercle, on change la pile, on referme, no problemo. c’est royal.

Le manche, mince, est vraiment né pour le shred, il glisse bien et inspire confiance. Comme ceux des Lâg 3000 les manches des 1000 comporte la fameux renfort titanium qui permet dans le cas de l’Arkane d’allier finesse, rigidité et tenue dans le temps. La guitare fait bonne impression dans l’ensemble même si l’action aurait pu être plus basse en baissant le Floyd ainsi que les micros. Elle sonne bien à vide, brillant et rond à la fois. Une fois branchée, l’Arkane 1000 offre la grande polyvalence à laquelle ce type de config nous a habitué : sons très fendériens sur les positions grave, inter grave/milieu et milieu dès lors qu’on splitte le grave, deux doubles dont le rendu peut au besoin être atténué grâce aux positions intermédiaires avec le milieu. Et puis il y a ce fameux 81 dont la réputation metal n’est plus à faire. Bref cette Arkane séduira au-delà du cercle des shredders, aussi bien le guitariste amené à jouer des musiques variées que le hardeux ou le métalleux de base.

Si l’on se fie aux deux instruments testés ici, les séries 1000 se situent dans le haut de la production coréenne et sans aller jusqu’à concurrencer les 3000 produites à Bédarieux, elles ont su en garder certaines des qualités principales.


Autres infos
  • Fabrication soignée
  • Micros Seymour Duncan et EMG
  • Véritable Floyd Rose sur l’Arkane
  • Confort de jeu
  • Polyvalence sonore
  • Strap locks Dunlop
  • L’Arkane aurait pu être mieux réglée
  • Bois du manche de l’Arkane pas très esthétique sur le modèle testé
  • Prix indicatif : 1 290 €
  • Distribution : laboitenoiredumusicien

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Lag
Numéro
GX28

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Audiences d’Avril 2000

2.  Belle et bonne

3.  Universo Loureiro

4.  Hamer : The Story

5.  Que pour les frenchies


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache