La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » La Les... Liwest

Dean Leslie West Standard

La Les... Liwest

D 20 décembre 2008     H 20:19     A Judge Fredd    


agrandir

Dean a su s’attacher des guitaristes de toutes les générations dont, parmi les grands anciens, Leslie West, véritable légende du rock, guitariste de Mountain et de West, Bruce and Laing, auteur, avec Corky Laing, du fameux Mississipi Queen. Résultat : une guitare pleine de caractère, testée ici en version coréenne.

Au commencement était la Soltero, guitare très roots, d’inspiration LP, conçue par Dean Zelinsky. Très ami avec Leslie West, qui jouait déjà sur Dean, il lui propose de concocter un modèle signature sur base Soltero. West, ayant joué très longtemps sur Les Paul Junior, aime les guitares à un seul micro, exit donc le double grave. Le humbucker présent sur cette guitare est un Dean « Mountain Of Tone », comme sur la version américaine, excellent micro développé spécifiquement pour ce modèle en collaboration étroite avec le maître, recouvert d’un capot métallique vieilli.

Leslie West Standard

Pour le reste, on reprend l’architecture classique, corps acajou de 4 à 5 cm d’épaisseur, table érable en deux parties, manche acajou collé, touche palissandre (c’est de l’ébène sur l’américaine), avec repères propres aux séries Hard Tail et Soltero. La forme du corps, soulignée par un faux binding bois clair, comporte une cambrure prononcée, et reçoit une espèce de décrochement sur la partie supérieure, souligné par une moitié du binding qui rentre sur la table. On reconnaît là, la patte design de Dean Zelinsky. Le sunburst trois tons, souligne l’esprit vintage de la Leslie West. L’arrière, lui, se pare d’un vernis marron très foncé, tirant sur le noir. Le manche présente le même profil en V que la V Razorback, testée dans le n°27 de notre magazine, avec les mêmes avantages en terme de confort. On a, peu ou prou, le même type d’accès aux aigus que sur une Les Paul, la jonction corps manche, plus arrondie, se montrant moins pénible pour la main gauche. La crosse, plus sage que celle des autres Dean, se devait d’être quand même un peu plus tarabiscotée que la moyenne. On note enfin la volute habituelle sur les productions coréennes, derrière le sillet.

L’action est plutôt basse, les tirés faciles, la guitare pourrait sans problème être montée avec de plus gros tirants (on dirait bien des 009/042 d’origine), d’autant que les six Grover à bain d’huile garantissent une tenue de l’accord olympienne. Une fois debout, la guitare pèse un certain poids, mais sans inconfort. Les amateurs de LP ne seront pas dépaysés.

La West est plutôt bien finie exception faite des bords du binding autour du corps qui, à certains endroits, ne sont pas toujours super droits. Bien entendu cela reste dans des limites tout à fait acceptables mais méritait d’être souligné. Autre petit bémol, Dean a opté ici pour des straplocks particuliers, avec juste un trou sur le corps tout le reste du mécanisme étant sur la bandoulière. Inconvénient, si on oublie sa bandoulière, impossible d’en utiliser une autre et on se trouvera donc obligé de jouer assis. Ou comment une très bonne idée peut avoir son revers.

Mountain Of Tone

Avec un seul micro, l’électronique est forcément assez réduite : volume, tonalité et une embase jack bien balèze qui met en confiance. Les boutons de type Speed Knobs (sur l’américaine ce sont des Top Hats) sont implantés très droit. La table, elle, présente une courbure prononcée, ce qui donne un petit espace, un jour, sous la partie inférieure du bouton, on aime ou pas. Le cordier se montre très pratique avec ses encoches à chargement rapide, il permet de gagner du temps sur les changements de cordes. Un chevalet Tune-O-Matic complète le dispositif.

Dès qu’on la branche, on comprend qu’on est sur la planète Paul. Tonalité et volume sont relativement progressifs, même s’ils gagneraient à l’être plus, et autorisent pas mal de variations en son clair. Quand on passe en saturé on est tout de suite dans le dense, le bien grenu avec son creusé d’origine, ce qui n’empêche pas une brillance médium subtile. Les graves corpulents et naturellement compressés, rendent les palm mute super jouissifs. Le bois vibre bien, ça circule bien, avec un niveau de sustain hyper conséquent. Les nuances de jeu sont bien rendues par l’instrument.

Avec la Leslie West Signature, on marche sur les plates bandes de la Les Paul, en version puissante mais subtile, avec un niveau de sortie bien balancé entre patate et grain. Un micro, plein de sons, l’absence totale de prise de tête et de bonnes vibrations rendent cette guitare très gratifiante. Et si vous tenez absolument à avoir deux micros, vous pourrez vous tourner vers la Soltero.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

dean leslie west

Autres infos
  • Originale et efficace
  • Humbucker « Mountain Of Tone »
  • Manche en V
  • Excellent sustain
  • Confort de jeu
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Straplocks très exclusifs
  • Pas de housse
  • Prix indicatif : 779 €
  • Distribution : Acma

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Musiciens/Groupes
Leslie West
Marques
Dean
Numéro
GX30

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Pratiques et originales

2.  Nées pour faire du dégât !

3.  Bon potentiel

4.  American british

5.  Panoramique


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache