La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Mise en boîte du TT

OrangeTiny Terror Combo

Mise en boîte du TT

D 20 février 2009     H 14:26     A Judge Fredd    


agrandir

On se souvient du Tiny Terror, petite tête 7/15W tout lampe, devenu très rapidement et à juste titre un best-seller chez Orange. Devant ce raz-de-marée, le fabricant britannique n’a pas hésité très longtemps avant de le décliner en version combo.

Orange a mis sa petite merveille en boîte, au sens propre, puisque lorsqu’on regarde à l’intérieur de l’ampli, on aperçoit le Zintec blanc de la Tiny Terror. C’est exactement la même tête mais enchâssée dans une ébénisterie orange dont la qualité n’a rien à envier aux grosses cylindrée de la marque, même si les liserés noirs ne sont pas d’une régularité exemplaire. Solide, lourd, sa façade beige toilée, bien solide, s’orne d’un logo Orange en plastique et ses coins sont protégés par des cornières métalliques noires. Petite particularité, comme la tête est sur le dessus, il était impossible de fixer la poignée sur le dessus. Elle est donc sur le côté. Du coup, on a huit patins caoutchouc : quatre qui servent durant le transport, et quatre pour quand on joue.

L’arrière est ouvert sur un petit tiers de la hauteur de l’ampli, laissant voir le Celestion, G12H 30W 70th Anbniversay Special Edition, fonctionnant en 16 ohms, qui trône à l’intérieur. La place y est comptée, puisque la tête arrive juste au ras du panier du HP.

TT Combo

On retrouve le panneau des commandes habituel du Tiny, avec inter de mise sous tension, standby 15W/Off/7W, Volume, Tone et Gain. A l’arrière, donc à l’intérieur sur la face inférieure de la tête, on trouve les trois sorties HP, 2, 8 et 16 ohms et l’embase secteur. A ce sujet, il n’aurait pas été idiot de changer l’emplacement de la sérigraphie qui, vu le peu de place, est quasi illisible.

Fidèle

Comme sur la tête seule, le rendu est moins raide plus moelleux en 7W, plus bright, plus punchy en 15W et on retrouve une fructueuse interaction entre le gain et le volume. Exemple, avec le gain au quart on a de beaux sons bluesy sur le micro grave et quelque chose de plus rauque et agressif en aigu, de la brillance ; en montant le gain et en descendant le volume on crunche subtilement puis beaucoup plus franchement, en fait, on sature carrément. Le Tone aide à varier notablement le rendu final mais on note déjà une tendance à produire des aigus un poil dérangeants quand on sature. En 15W le son est un poil plus raide avec une différence de volume certaine mais sans passer pas du simple au double, ce qui est tout à fait normal. On a un volant un peu plus important dans le registre des crunchs. En saturation, la tendance un poil suraiguë se confirme. J’ai tendance à penser que cela vient du HP car je n’avais pas noté cela lors de l’essai de la tête, à l’époque sur un 2x12. Cela dit cette tendance se corrige très facilement en descendant en maintenant le Tone dans la première moitié de sa course.

Avec ce combo on retrouve les qualités de la tête Tiny Terror, et on s’éclate sur tout un éventail de sons clairs et crunchs très roots. Bref, malgré la petite réserve émise sur les aigus en saturax, le second chapitre de la saga Tiny Terror a lui aussi tout d’un best-seller.


Autres infos
  • Constrution sérieuse
  • Le Tiny Terror inchangé
  • Interactivité gain/volume
  • Léger film suraigu sur les sons saturés
  • Prix indicatif : 699 €
  • Distribution : HTD

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
15 W Combo Lampes
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Orange
Numéro
GX31

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Audiences de Juillet/Août 2000

2.  Pratique et bien pensé

3.  Le chorus

4.  Boîte à cra-cra

5.  Custom up your Lâg


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy