La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Une enfant de la Tele

Schecter PT

Une enfant de la Tele

D 20 avril 2009     H 19:33     A Judge Fredd    


agrandir

En 1979 Pete Townshend guitariste des Who adopta une Schecter Custom Shop à deux humbuckers qui devint sa guitare de prédilection, d’où les initiales PT de cette reissue moderne, de fabrication chinoise, qui reprend le flambeau avec un certain brio.

La PT Diamond Series c’est donc un corps en aulne de forme Telecaster avec double binding crème, à l’avant et à l’arrière. Le manche, vissé en quatre points, en érable, reçoit une touche palissandre à vingt-deux cases, délimitées par des frettes jumbo. Très classique, fabriquée en Chine, la PT se révèle plutôt bien faite, ne présentant qu’un seul petit défaut : la plaque du jack, sur la tranche, n’est pas vraiment bien ajustée au corps, alors même qu’elle est sur un petit méplat fait tout exprès pour que ça soit droit. La tête, six en ligne, variation assez anonyme sur le thème Telecaster, reçoit des mécaniques de type mini Grover estampillées Schecter. Tout l’accastillage est noir, des attaches bandoulière bien larges à la plaque/chevalet entourant le double aigu, en passant par les oeillets de rétention. Les deux micros sont des doubles Duncan Design servis par un volume, une tonalité et un sélecteur trois positions. La tonalité se tire et ça coil-tape les deux micros.

Schecter PT

Gettin’ In Tune

A vide, la PT se montre assez agréable à jouer avec son diapason Fender et son action qui pourrait être un peu plus basse mais n’est pas trop haute telle quelle. Les vibrations circulent bien, la guitare produits de beaux graves, même au naturel. L’ensemble est plein de punch et de brillance à la fois, la partie lutherie est plutôt réussie. L’accès aux aigus s’avère assez correct, sans plus ; on a une jonction somme toute assez classique pour ce type de gratte, donc si vous aimez la Tele vous ne serez pas dépaysé. Elle reste bien accordée même quand on attaque franco.

Une fois la guitare branchée, on est étonné par la qualité des sons délivrés. Les Duncan Design sont assez bluffants sur cette PT. Le grave sonne rond et chaud en son clair, où la guitare se la joue très jazzy, comme en saturé, où elle adopte un caractère plus bluesy, avec un petit côté Santana. Le micro aigu a la niaque, alliant le twang attendu à un caractère rauque qui rappelle un peu les Junior de chez Gibson, en plus gras. Le coil-tap amène des sons de simples très, très crédibles, un univers fendérien sans aucune perte de niveau. On peut vraiment se balader à travers tout un tas de genres musicaux, jazz, blues, country, rock, punk, pop, hard-rock, metal, avec toujours une prime au jeu punchy !

Success Story

En résumé, une excellente petite guitare au rapport qualité/prix étudié et plus qu’intéressant. Telle quelle, la Schecter PT semble déjà capable de vous accompagner un bon moment quel que soit votre parcours musical.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

blackstar ht5 head 2x12

Autres infos
  • Lutherie réussie
  • Grosse palette sonore
  • Confort de jeu
  • Bonne patate
  • Rapport qualité/prix
  • Plaque de l’embase jack sur le modèle testé (voir texte)
  • Prix indicatif : 329 €
  • Distribution : High Tech Distribution

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Schecter
Numéro
GX32

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Généraliste et victorieuse

2.  Audiences d’Avril 2001

3.  Audiences de Novembre 1999

4.  Des Dieux et des Abysses : Pink Floyd

5.  Act first


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache