La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Xciting

PRS Mira X

Xciting

D 20 août 2009     H 14:29     A Judge Fredd    


agrandir

La Mira avait déjà séduit par sa simplicité, sa sobriété et ses qualités musicales. PRS va un peu plus loin avec cette Mira X, légère et très power à la fois, guitare de scène par excellence.

Côté bois, on est un peu étonné au départ : corps en tilleul, manche en sipo et touche en pao ferro, ce n’est pas très habituel chez PRS. Cela donne une guitare aussi légère que sobre et je dois reconnaître que j’étais un peu sceptique lorsque je l’ai soulevée la première fois : je me suis demandé si ce n’était pas un jouet. Puis, on retrouve ses marques : profil de manche wide fat, diapason maison (entre , double cutaway, 22 cases, no problemo. Pas de prise de tête côté électronique, deux doubles Mira X, volume, tonalité, sélecteur trois positions. L’accastillage comprend deux attaches de bandoulière larges et sécurisantes, le chevalet cordier wraparound habituel et six mécaniques tulipes façon Kluson avec tête plastique.

Mira X

Légère mais pas déséquilibrée la Mira tient en place en position debout, ça fait quand même un peu bizarre niveau poids, mais on s’y fait vite. Son double cut assure un accès total aux aigus, renforcé par un chanfrein sur le cutaway inférieur. On en trouve un autre sur la face avant pour le passage du bras droit et, à l’arrière, une découpe stomacale permet de loger son embonpoint. Bref, le confort de jeu est total, l’action juste comme il faut, les tirés faciles et, bonus, la Mira X ne risque pas de vous ruiner l’épaule même au bout de deux heures de concert.

Ah ! ce bridge...

A vide, elle fait preuve d’énormément de sustain, on sent les vibrations dans la main gauche, sous le bras droit, contre le bide, c’est très agréable. En la branchant, petite déception : le sustrain est toujours là mais le son n’est pas aussi net qu’à vide. Explication : les micros de la X sonnent plus modernes, plus pétant, avec un niveau de sortie plus élevé que ceux de la Mira., et, bizarrement, chez PRS on en a rajouté une louche, en les réglant trop hauts. Cela ne concerne peut-être que l’instrument testé mais sera à vérifier lors d’un achat éventuel. Après les avoir baissés, ça va beaucoup mieux, même si le neck reste un poil brouillon sur les graves en saturax. L’aigu en revanche est royal au bar, et vous fait pousser des ailes. Avec lui, on peut s’attaquer à toutes les musiques bien poilues qu’elles soient rock, hard ou metal, le tout avec du coffre, des harmoniques, de la chaleur, un sustain de ouf, un feedback domptable à loisir, bref c’est de la pure éclate. Ce micro aigu, parfait complément de la lutherie, peaufine le caractère joueur et punchy que la Mira X laissait entrevoir à vide. Au point qu’on conseillerait presque à PRS (si on avait des conseils à lui donner) d’en faire une version un micro, un volume et basta ! Allez, vas-y Paul Reed, fais-le s’te plaît !

La Mira X est une guitare née pour le rock bien carré, le hard et le metal. Sobre et simple elle s’est montrée super confortable à jouer, bourrée de sustain et riche en harmoniques. Une gratte sympa, très vivante, livrée comme il se doit dans un très bel étui.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

prs miraX

Autres infos
  • Sobriété
  • Légère et joueuse
  • Lutherie simple et efficace
  • Sustain
  • Micro aigu très plaisant
  • Micros réglés trop hauts d’origine
  • Prix indicatif : 1 759€
  • Distribution : laboitenoiredumusicien.com

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
PRS
Numéro
GX34

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  L’indispensable OVNI

2.  Supaire

3.  Epoustouflifiant !

4.  A nous les petites danoises !

5.  Hamer : The Factory


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache