La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » Scream Daddy Scream

Geekmacdaddy Geek-Screamer

Scream Daddy Scream

D 20 octobre 2009     H 23:16     A Judge Fredd    


agrandir

Si vous avez déjà croisé une pédale Geekmacdaddy, vous vous en souvenez sûrement. A cause de leur couleurs et de leurs sérigraphies déjantées tout d’abord, à cause de leurs prestations sonores top niveau ensuite. Le Geek Screamer, objet de ce test, ne fait pas exception à la règle.

Le Screamer c’est d’abord un boîtier vert et orange, qui attire bien l’oeil. La déco, créateur tirant la langue avec face verdâtre et lettrage façon films d’horreur est entièrement réalisée à la main. C’est aussi le cas de l’ensemble de la pédale dont les composants ont été choisis et sélectionnés. Se greffent dessus les réglages standards pour un overdrive : Level, Tone et Dist, plus un mini switch Boost. On trouve également un switch de mise ne route, une LED témoin et trois prises, In Out et alimentation.

Geek Screamer

Mettons tout de suite cartes sur table, cet overdrive n’usurpe pas la partie « Screamer » de son nom : avec son très beau grain, à la fois subtil et charnu, vintage sans obséquiosité malvenue, il rappelle le ténor de la catégorie tout en ayant sa propre personnalité. La tonalité, ainsi que les autres potards se montrent exploitables sur toute la longueur de leur course, autorisant un maximum de variations et une grande latitude sur chacun des paramètres. À un peu plus de la moitié au Level, je suis au niveau de mon son clair, aux deux-tiers, je booste un peu. Ensuite, ça devient carrément méchant. La disto même à 0,1 donne déjà pas mal, avec un crunch sur lequel on peut s’amuser à nuancer, et ce, jusqu’au quart du gain environ. Ensuite, on commence à saturer plus franchement.

Boost !

Comme si on n’avait pas déjà assez loisir de jouer sur la couleur (très belle) de l’engin, le petit switch Boost permet de déplacer complètement le range de la pédale et d’emmener le tout vers les mids aigus : on a moins de gras, on est un peu plus agressif, un peu moins vintage tout en restant très « lampes style ». La tonalité joue pleinement son rôle : même à zéro, dans un registre swamp, surtout sur micro grave, elle donne, dès le premier quart de sa course, un peu plus d’aigu et de tranchant, colore très rock à partir des deux-tiers, et rajoute une agressivité de bon aloi jusqu’en bout de course. Sur un son déjà saturé, on peut en remettre une couche et, grâce à la tonalité et au switch, changer radicalement d’égalisation en enclenchant la pédale.

Bref, ce Screamer a tout bon, peut se montrer subtil et réactif avec toutes sortes de micros, tour à tour léger et chaleureux, corpulent et graillonneux, tranchant et agressif. Et attention ! Tout ce dont on a parlé reste dans la musicalité la plus complète, l’authenticité, le respect de la guitare, du jeu et de l’ampli. On n’est pas dans de l’effet qui vous rajoute trois louches de ceci et de cela donnant à tous le même son. Non ! Là c’est du top de top, qui sait rester à votre service. Une excellente pédale destinée à ceux qui cherchent un overdrive vintage capable de gonfler le son de belle manière.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

geekmcdaddy geek screamer

Autres infos
  • Sonorités, grain
  • Réglages efficients
  • Fait main
  • Solide
  • Bien délire d’aspect
  • La déco ne plaira pas à tout le monde
  • Prix indicatif : 215 € chaque
  • Distribution : Guitars Addicts

 

Mots-Clefs

Effets
Overdrive
Type d’article
Banc d’essai
Marques
The Orignal Geek
Numéro
GX35
Type d’effet
Pédale

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Rencontre d’un super type

2.  He Still Does It Right

3.  Blazing, badass and beautiful

4.  La surclasse

5.  Diablesse


Dans la même rubrique

23/04/2015 – La fuzz de 007

21/04/2015 – Parce qu’on n’est pas des moutons

22/12/2014 – I’ve got the six, gimme your nine !

27/10/2014 – Souveraine

21/06/2014 – Wacko Tango