La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Custom up your Lâg

Lâg Custom Bedarieux Imperator Type 15

Custom up your Lâg

D 20 mai 2011     H 23:42     A Judge Fredd    


agrandir

Avec l’ICB15, Lâg a voulu mettre la lutherie made in Bédarieux à la portée du plus grand nombre. La marque a pour cela effectué un retour aux fondamentaux bienvenu, car il préserve l’essentiel : le plaisir de jouer.

Alors comment ça fonctionne cette histoire de Custom Bédarieux ? C’est simple : sur la même base, on a le choix parmi six couleurs : Black, White, Old Port (genre rouge translucide), Brown Shadow et Honey, toutes en finition glossy (brillante) plus un Honey Satin, satiné donc. On peut ensuite se lâcher sur l’accastillage avec trois options : Nickel, Gold et Black Satin. Une petite réserve à ce niveau, toutes les vis d’ancrage ainsi que les pontets et les têtes de mécaniques sont noirs quelle que soit par ailleurs la couleur de hardware choisi, ce qui n’est pas toujours très heureux à mon sens.

IcB 15

Vient ensuite le moment de choisir sa config micro (aigu/grave) parmi six : trois en Seymour Duncan (Pearly Gates/Jazz, Jeff Beck/59 et 2xPhat Cat), deux en Di Marzio (Tone Zone/Fred, Air Zone/Air Classic) et une active en EMG (81-TW/89).

Dans la pratique vous allez chez un revendeur Lâg, vous choisissez vos options avec lui sur un configurateur, comme ça vous voyez votre guitare prendre forme, il passe la commande et, trois mois après, vous recevez votre belle.

Goodbye fioritures

Pour pouvoir proposer des guitares de qualité, faites en grande partie à la main, en France à un prix mesuré, Lâg réduit les coûts de fabrication là où cela ne grève pas la qualité et la performance de l’instrument. Le corps en acajou est celui de l’Imperator mais... pas tout à fait : adieu table érable, exit binding, basta avec les courbes et les dépressions, table plate avec juste un chanfrein de confort pour le bras droit et une découpe stomacale, empruntés au monde des stratoïdes. Le résultat est à la fois sobre, élégant et confortable. Dans le même esprit, le manche, d’une pièce d’acajou, avec touche palissandre 22 cases, n’est pas collé mais vissé en quatre points, avec une jonction corps/manche contourée. Le manche est toujours traité Natural et satiné quelle que soit la couleur choisie. Le prix annoncé est unique quelles que soient les options choisies et mieux, que vous soyez droitier ou gaucher, (heureux les fausses pattes ?). Il comprend également l’étui croco Lâg.

La gamme

Bon, il est temps de passer à la guitare testée, Honey Gloss avec hardware doré, équipée de deux Phat Cat. Les bois sont beaux, les couleurs du corps et du manche se marient bien, le travail de lutherie est vraiment superbe. Le profil du manche, dans la moyenne de ce qui se fait actuellement, s’avère plutôt agréable ne déroutera personne. C’est très confortable on trouve rapidement ses marques, l’action est assez basse sans exagération, la guitare est très bien réglée. Jouée à vide, on note une belle brillance et une vraie profondeur des basses ainsi qu’une très bonne circulation des vibrations dans tout l’instrument. De plus, les mécaniques ultra précises garantissent une tenue de l’accord impeccable.

Joueuse et inspirante

Une fois branché, on retrouve tout ce qu’on attend d’une paire de P90 : des sons clairs profonds avec des graves qui bénéficient à plein des qualités de la lutherie, des sons crunchs efficaces et gratifiants, des sons saturés bien roots. Le gros plus de cette ICB15 c’est que chaque position est exploitable sur quelque type de son que ce soit. C’est toujours musical : le grave en son saturé, on pense Europa, Parisian Walkways, l’aigu en son clair, on accompagne Prince sur Kiss, les sons crunchs nous donnent envie de réviser notre Tom Petty, alors que l’aigu saturé nous entraîne sur les rivages du boogie rock graisseux. Volume et tonalité sont d’une grande aide : on peut instantanément passer de sons saturés à des crunchs qui restent très dynamiques en le baissant le premier, et on obtient des variations de couleur conséquentes grâce à la seconde.

L’Imperator Custom Bédarieux Type 15 est un instrument riche, très joueur, toujours extrêmement musical, un retour à l’essentiel : sobriété, musicalité, efficacité. La meilleure manière de proposer du made in France à un prix abordable, moi, en tout cas, j’ai été bluffé.

 


Autres infos
  • Concept épuré
  • Lutherie
  • Confort
  • Sons
  • Customisation par options
  • Rapport qualité/prix
  • Accastillage bicolore pas indispensable
  • Prix indicatif : 1 495 €
  • Distribution : laboitenoiredumusicien.com

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Lag
Numéro
GX44

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Petit budget, gros coeur

2.  Achille/Personne n’est parfait

3.  Du potentiel et de la ressource

4.  Sans passion

5.  Une grosse frette dans mon bock


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache