La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » L’attaque du vautour

Wild Customs The Vulture Premium

L’attaque du vautour

D 29 avril 2013     H 12:16     A Judge Fredd    


agrandir

Toujours sensible aux design originaux surtout quand ils le sont doublement puisque cette guitare a été dessinée par Wild, le Judge ne pouvait passer à côté de la Vulture une Wild qui joue la singularité tout en revendiquant sa filiation à la légendaire Firebird.

Celle-ci se retrouve dans la structure même de la guitare : un manche traversant en acajou qui court de la tête à la base du corps, assorti de deux ailes, elles aussi en acajou. L’idée avec ce type de construction est de favoriser la circulation des vibrations puisqu’aucun collage n’intervient. La touche 22 cases, ornée de repères en trapèze, ceinte d’un binding, est en palissandre. Le bois est beau, sans défaut d’aspect, recouvert d’un vernis de type vintage dit "Vintage Wild Finish", là encore référence à la célèbre ainée, et reçoit un pickguard orné d’un vautour, rappelant à la fois la Thunderbird et la Firebird. Une tête d’inspiration Epi en version reverse complète le tableau. Elle reçoit un beau cache truss rod avec le logo de la marque, et six mécaniques à bain d’huile. Cette Vulture Premium est une guitare assez grande, qui plaira à ceux qui aiment les belles américaines, sur laquelle on note de manière générale une recherche esthétique constante qu’on se doit de saluer.

JPEG - 191.1 ko

Outre les mécaniques, l’accastillage se compose d’un couple Stop Bar /Tune-O-Matic Tonepros à blocage. Là encore, on cherche à favoriser la circulation des vibrations tout au long de la guitare, et ça marche. La guitare est assez lourde, à la manière de certaines LP, pour certains ce sera trop d’autres aiment ça au contraire. En tout cas, elle se montre remarquablement équilibrée : on la positionne et elle reste parfaitement en place, son attache à l’arrière du corps la rend joueuse et mobile quand on veut se la péter un peu façon guitar hero planétaire. Notez que la corne supérieure est relativement imposante donc on se doit de jouer la Vulture sur le pelvis comme un rocker et non sous le menton comme un jazzeux. Le manche est dans la moyenne assez rond sans exagération, ça tombe bien sous la main. Les sensations sont bonnes, on est à l’aise et on se laisse séduire par le sustain de la belle.

JPEG - 148.9 ko

L’action des six mécaniques à bain d’huile Grover me semble un peu trop directe, pas assez démultipliée, c’est peut-être une référence aux mécaniques de banjo de la Firebird. De plus, elles ne tournent pas dans le même sens que d’habitude tête reverse oblige. Tout cela est un peu pénalisant lors des premiers accordages. Une fois les cordes stabilisées, c’est moins gênant car la guitare tient bien l’accord.

Où l’on apprend qu’un vautour peut rugir...

Pour ce qui est de l’électronique, on a les réglages classiques, deux volumes, une tonalité et un sélecteur 3 positions. Les rings de micros sont métalliques et chromés c’est classe. Le micro aigu, un Wild Humbucker "Vintage Hot", présente un niveau de sortie assez imposant plutôt fait pour le gros crunch et le saturax, domaines dans lesquelles il excelle avec à la fois du punch dans les attaques, de belles harmoniques très musicales, un grain à la fois ouvert et compact en accords, de la brillance mais pas d’abeilles malvenues, bref une personnalité à mi-chemin entre vintage et moderne qui lui permet de faire carton plein, aidé en cela par les qualités vibratoires de la guitares. En son clair il sonne un poil trop agressif mais dans ce cas on se tournera vers le P90 Format Humbucker ou la positon intermédiaires entre les deux micros. Il ne bave pas, il est tight et rond à la fois, lui aussi évolue à la lisière entre vintage et moderne et on peut s’en servir avec profit non seulement sur les sons clairs, domaine dans lequel sa rondeur et sa chaleur font merveille, mais également dans des registres crunch et saturés façon power blues ou boogie texan. Cette config est très cohérente on n’a aucune saute de volume, d’une position à l’autre.

http://youtu.be/C7NyNAGQkls

 

La Vulture Premium est un bel et bon instrument, dessiné en France, taillé en Corée, puis fini et fine tuné en France par les Wild Boys. Elle représente bien la philosophie maison : des guitares originales et classiques à la fois, esthétiquement très classieuses et avec lesquelles on en a pour son argent. Une rockeuse quoi !

Merci à Joël du magasin Blues Guitare France (www.blues-guitares.fr)pour le prêt de cette guitare.


Autres infos
  • Esthétique
  • Confort de jeu
  • Cohérence de la config micros
  • Equilibre
  • Un poil lourde
  • Mécaniques un peu trop directes
  • Prix indicatif : 1 449 € avec étui
  • Distribution : Wild Custom

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Wild Customs
Numéro
GX56

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  L’indispensable OVNI

2.  Supaire

3.  Epoustouflifiant !

4.  A nous les petites danoises !

5.  Hamer : The Factory


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache