La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Super car !

Aristides 010

Super car !

D 23 octobre 2014     H 17:06     A Judge Fredd    


agrandir

On connaît les rapports entre le design automobile et celui des guitares électriques, le plus souvent avec des références liées aux années 50 ou 60. Aristides poursuit cette tradition mais dans un esprit super car très moderne qui rappelle plus Mac Laren ou Ferrari que Cadillac et Chevrolet.

Et vous allez voir que je n’exagère pas : en effet la guitare que vous avez sous les yeux n’est pas en bois mais en… arium. Ca vous la coupe hein ? Kèksétyksa ? L’arium est une matière qui a été développée aux Pays-Bas par une équipe composée d’ingénieurs et d’acousticiens sous l’égide de l’université technique de Delft. Ceux-ci ont étudié ce qui se passait au niveau cellulaire à l’intérieur de différents bois de lutherie renommés lorsqu’une vibration sonore les traversait. Puis ils ont créé l’arium, une matière faite de plusieurs résines et additifs, légère et liquide au départ.

High Technology

La construction est donc la suivante on façonne un « exosquelette » fait de multiples couches de fibre de verre et de carbone dans lequel on injecte l’arium, en n’oubliant pas d’insérer dans ce sandwich une puce d’identification. Aucun moyen de l’enlever sans détruire l’instrument, Aristides aide donc à lutter contre le vol. Voilà pour ce qui est spécifique aux Aristides.

JPEG - 108.5 ko

Pour le reste, l’ébène s’est imposé côté touche (haut de gamme oblige). Celle-ci reçoit 22 frettes medium jumbo, à radius compensé, et s’arrête devant un sillet Graphtec qui aide à la bonne tenue de l’accord, de concert avec six mécaniques Spertzel à blocage. A l’autre bout des cordes, on trouve un tremolo Wilkinson VS100N fabriqué par Gotoh, qui marche vraiment bien et ne désaccorde pas l’instrument. Le manche est assez fin mais adopte un profil en C qui le rend très confortable. Le diapason de 648mm passe comme une lettre à la poste tout comme le poids de l’engin, 3,8 Kg qui se laissent complètement oublier. On notera encore que la guitare est livrée dans un superbe étui souple et protecteur, avec toutes les clefs nécessaires pour la régler, une sangle en cuir souple un peu courte à mon goût et équipée de Straplocks Schaller.

L’électronique se montre beaucoup plus classique que la lutherie avec une config HSS avec un Seymour Duncan TB-5 splittable en chevalet , un APS-2rwrp au milieu et un APS-2 en position manche. Le tout est routé via un volume, une tonalité et un sélecteur 5 positions, bref, on est en terrain connu. Les premiers tours de roues en son clair nous le confirment puisqu’on retrouve des marques très strat sur les micros grave et milieu, ainsi que sur les positions intermédiaires, avec cependant un certain claquant supplémentaire qui vient sans doute de la structure particulière de l’instrument. Les crunchs passent aussi très bien et on oublie complètement que la guitare n’est pas en bois, c’est assez bluffant. Le sustain est bon est le vibrato ne désaccorde pas l’instrument.

JPEG - 181.9 ko

Sounds good !

En mode saturé, on passe de sons assez funky, bluesy ou hendixiens sur les positions graves à quelque chose de nettement plus épais sur le humbucker même si, comme c’est le micro aigu, on perd quand même en rondeur par rapport aux deux autres micros. Le grain est très convaincant sur toutes les positions mais j’avoue avoir pris mon pied avec le double. Il sonne très vivant, avec des harmoniques qui chantent bien. Cela étant, la 010 comme toutes les superstrats est conçue pour être polyvalente ce qui implique une certaine neutralité, elle n’est pas typée et c’est à vous de la diriger vers tel ou tel style.

Une guitare pour les amateurs de technologie bien pensée, du genre cachée mais efficace, de design épuré et classe, un guitare pour tous ceux qui ont envie d’un outil précis et polyvalent à la fois. Avec la gueule en plus…

Merci au magasin Woodbrass de Paris pour le prêt de cet instrument.

 

 


Autres infos
  • Design
  • Equipement de qualité
  • Confortable
  • Très bel étui
  • C’est forcément un peu cher ces bêtes là.
  • Prix indicatif : 3 950 €
  • Distribution : Woodbrass

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Aristides
Numéro
GX65

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Le Krank-mitaine

2.  Virtuose !

3.  Oh ! Pretty Wah, Man !

4.  Bob te met l’Turboost !

5.  Bon appétit les amis...


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache