La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Une belle entrée en matière

EVH Wolfgang WG Standard

Une belle entrée en matière

D 21 octobre 2015     H 10:31     A Judge Fredd    


agrandir

Ah ben tiens Judge regarde, c’est la gratte qu’on a reçu pour le give away du magazine. Mouais voyons voir… ah ouais, pas mal… ah mais ouaiiiis pas mal du tout… Branche-la pour voir ? Ah mais ouaiiiiiiiiis d’accoooord !!!

Depuis son lancement EVH, la marque d’Eddie rencontre un tel succès que les modèles se multiplient ; certains, comme cette Wolfgang WG Standard, présentent un rapport qualité prix assez bluffant. Modèle d’entrée de gamme, cette Wolfgang a un corps en tilleul qui reprend les canons esthétiques de ses aînées mais avec table plate et manche (d’une pièce) vissé et renforcé au graphite. On retrouve également le Comfort Cut, chanfrein pour le passage de l’avant-bras, la traditionnelle découpe stomacale ainsi que l’arrondi sur le talon et une légère petite dépression pour atteindre les cases aiguës sans peiner. Le réglage du manche, en érable, touche érable, se fait côté corps, juste au dessus du micro grave.

Bien faite

L’accastillage, entièrement noir, se compose de six mécaniques EVH mini à bain d’huile, de deux attaches de sangle très fendériennes et, pièce maîtresse d’un vibrato EVH Floyd Rose Special, dixit la marque. C’est le seul petit bémol de cette guitare, bémol tout à fait compréhensible et acceptable à ce niveau de prix : il est un poil dur à actionner, pas très joueur si l’on veut ce qui va un peu à l’encontre de la philosophie du maître. Et ce, alors même qu’il n’était pas tout à fait plaqué sur le corps comme Eddie aime bien. Cela ne grève pas le confort de jeu pour la main gauche, les tirés sont faciles mais c’est juste qu’il faut vraiment y aller avec la main droite pour dive bomber.

JPEG - 51.8 ko


Les micros, vissés à même le corps sont eux exactement les mêmes que sur les modèles plus huppés a priori. Ils sont routés très classiquement via un sélecteur trois positions, un volume et une tonalité surmontés de boutons plastique façon ancien poste de TSF. Petite astuce le sélecteur est monté à l’inverse de celui d’une Les Paul : en haut, on est sur le micro aigu, en bas, on est sur le grave. Il vous est déjà sûrement arrivé avec des sélecteurs ainsi placés de remonter involontairement le switch en jouant et de vous retrouver sur le micro grave sans le vouloir. Ben voyez ça arrive même aux meilleurs, du coup en inversant le sens du sélecteur on se met à l’abri de ce désagrément.

La guitare arrive plutôt bien réglée, on ne trouve rien à redire sur le confort de jeu. Rien à reprocher non plus côté assemblage et finition, même si le brillant de son vernis noir (black gloss seule couleur existante sur ce modèle) la rend un poil plus mastoc que ses grandes sœurs US mais c’est pas le même prix non plus. Cette Wolfgang WG Standard sonne déjà très ample à vide avec une belle brillance, des notes bien détachées et une résonance de bon aloi. Le manche dont la touche adopte des frettes jumbo et un radius compensé se révèle très agréable en main, offrant une aisance que certaines guitares plus chères ne proposent pas forcément. Une fois branchée la belle confirme, ses deux humbucker EVH envoient la sauce comme il faut et retranscrivent bien les qualités entrevues. Volume et tonalité ne sont pas forcément très progressifs mais ça fait partie des choses upgradables par la suite. Le micro aigu a de beaux graves, bien pleins, il cisaille comme il faut, à la californienne, tranche bien sur les rythmiques et envoie du steak en chorus avec moult harmoniques pour peu qu’on ait un ampli un peu réactif. La position intermédiaire est bien équilibrée un poil plus douce que chacun des micros pris séparément et le micro grave sonne précis et bluesy à la fois. Bref il ya vraiment de quoi s’amuser.

Bien joué

Si on regrette qu’elle soit livrée dans un simple carton on se réjouit de la voir dotée de toutes les clefs nécessaires à ses réglages (plus la queue de vibrato bien sûr) et on se dit qu’une guitare comme celle-là pour à peine plus de 500 euros, c’est une bonne affaire.


Autres infos
  • Finition
  • Les mêmes micros que les US
  • Manche
  • Confort de jeu
  • Sonorités
  • Prix
  • Floyd un peu en retrait
  • Livrée en carton
  • Prix indicatif : 529 €
  • Distribution : Fender France

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
EVH
Numéro
GX70

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Mise en boîte du TT

2.  Judge Fredd au pays des merveilles

3.  Mais que reste-t-il aux grandes ?

4.  Les petites soeurs de l’Eclipse

5.  Le compagnon idéal


Dans la même rubrique

22/06/2016 – Orvilienne

20/06/2016 – Huber über alles

26/04/2016 – Un luxe abordable

22/04/2016 – Viola c’est violent, voilà !!!!

21/04/2016 – En 2016 on a plusieurs V