La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Micro Sonique

ORANGE Micro Dark

Micro Sonique

D 24 octobre 2015     H 10:07     A Judge Fredd    


agrandir

Il arrive début novembre en France, mais Guitare Xtreme en a eu la primeure : le Micro Dark, alter ego du Micro Terror, mais du côté sombre de la force où il vous invite à le rejoindre…

Physiquement, la Dark Micro ressemble au Micro Terror tout en affirmant ses différences. On retrouve le même boîtier minuscule (16.5 x 13.5 x 9.5), en version noire cette fois, juché sur des patins caoutchouc bien stables, la tête ne risque pas de perdre l’équilibre. Une poignée chromée permet de soulever avec aisance ses 850 grammes tandis que des évents sur les côtés et à l’arrière facilitent la circulation de l’air à l’intérieur de la bête.

Sobre mais bien pourvue

Comme sa sœur, la Micro Dark est une tête hybride : préamplification à lampe, une 12AX7 et amplification, 20W, à transistors. Elle hérite des contrôles de la Dark Terror qu’on retrouve sur les canaux B des Dual Dark et qui sont à l’origine empruntés à la série Thunderverb, soit : un Volume, un Gain, un Shape, réglage qui joue sur l’ensemble de l’égalisation, creusant les mids et magnifiant graves et aigus vers la droite, faisant la part belle au mids vers la gauche avec toutes les possibilités intermédiaires. A l’arrière aussi, l’ampli se singularise encore, intégrant outre la sortie HP 8-16 ohms (sur certaines photos sans doute des préséries, on voit 4 ohms min. mais sur la tête testée ça commence bien à 8 ohms), le Send et le Return de la boucle d’effets que n’a pas la Micro Terror blanche. A l’avant, signalons encore sur la gauche la sortie casque avec simulation de haut-parleur. Attention baissez bien le volume avant de mettre votre casque en place parce que la sortie en question a une bonne patate.

JPEG - 167.2 ko

En avant donc : je branche d’abord la belle sur le baffle coordonné qui comporte un HP 8 pouces. Les sons clairs passent bien avec micros simples comme doubles, les crunchs aussi, une fois passé les deux-tiers au drive le baffle peine à restituer vraiment précisément le jeu, surtout si parallèlement vous poussez le volume. Par ailleurs l’efficacité du Shape est forcément réduite car ce baffle de par son gabarit et son HP favorise les mediums quel que soit le réglage de Shape.

20 vrais watts

Essayée ensuite sur un 1x12 ouvert avec Celestion V30 et un 2x12 fermé Genz Benz 212-GFlex, elle donne logiquement de bien meilleurs résultats. D’abord, on est assez vert du volume développé par ce petit bout de chou, les 20W sont bien là et il titille les gros baffles comme il faut. Attention donc en appartement faut doser ou alors jouer au casque. Comme précédemment, on obtient de beaux son clairs, pleins et amples, ronds dans les bas et claquants comme il faut pour peu que le Shape soit dans son dernier tiers. Si on met un delay ou un chorus numérique dans l’insert c’est carrément bluffant. Très bon point pour cet insert d’ailleurs dans lequel tous les effets qu’on a coutume de brancher comme cela passent très bien. En montant le gain entre le quart et la moitié on crunche joliment d’autant plus si on joue avec des micros d’obédience vintage, là encore le Shape s’avère souverain pour varier la couleur de ses crunchs, avec des simples comme avec des doubles bobinages.

JPEG - 795.2 ko

Bon ok, ok, mais le graoûh des abysses alors, parce que bon c’est le Dark quand même… Côté gain, no problemo y en a, et quand y en a plus, y en a encore, massive distorsion quoi. On peut l’obtenir à bas volume en baissant le Volume ou la gonfler encore en poussant ce dernier. Les adeptes du gros ronconcon metol se prosterneront devant le Shape qui, à tribord toute, creusera l’égalisation comme il sied. Les autres profiteront de la grande variété de couleurs de saturations qu’il autorise. Mon seul bémol, qui s’est vérifié sur toutes les configs même au casque semble lié à la partie puissance à transistors. Celle-ci est plus raide que ne le serait une section à lampes et la saturation a tendance à conserver toujours un petit voile suraigu qui n’est pas super gênant mais reste notable. L’écoute au casque est plutôt agréable grâce au CabSim qui simule un 4×12′ Voice Of The World, encore une fois attention à la puissance de cette sortie.

A l’arrivée, on a une petite bête bien sympathique, puissante qu’on pourra utiliser comme ampli de voyage vu sa taille et sa sortie casque, comme ampli pour pratique avec un son flatteur, éventuellement aussi pour enregistrer à la maison. On pourra aussi s’en pour des répètes à volume raisonnable. Au prix où elle est, cette tête va faire bien des heureux.


Autres infos
  • Mignon
  • Puissant
  • Tonnes de gain
  • Shape le réglage qui tue
  • Boucle d’effets
  • Sortie casque
  • Prix
  • Rien de grave
  • Prix indicatif : 198 €
  • Distribution : High Tech Distribution

Portfolio

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
20 W Hybride Stack
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Orange
Numéro
GX71

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Mise en boîte du TT

2.  Judge Fredd au pays des merveilles

3.  Mais que reste-t-il aux grandes ?

4.  Les petites soeurs de l’Eclipse

5.  Le compagnon idéal


Dans la même rubrique

21/06/2016 – Pas assez cher mon fils…

20/04/2016 – Poulbot

22/12/2015 – Jubilatoire

24/10/2015 – Micro Sonique

22/10/2015 – Recyclers