La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Effets/Multieffets » Graoûh Sisters

Greer amps Tarpit et Hammer

Graoûh Sisters

D 21 décembre 2015     H 11:26     A Judge Fredd    


agrandir

Greer amps c’est de la pédale boutique made in USA. La fuzz Tarpit est le porte-drapeau de la marque tandis que la Hammer est sa dernière-née. Penchons-nous sur ces deux machines à grâouh.

Nick Greer est un gars tout simple au système pileux plutôt développé (c’est sa tête qui sert de logo à la marque) qui comme il le confesse volontiers aime les amplis, les effets et les guitares, toutes les guitares. Il a fondé Greer Amps avec l’ambition de fournir des matériels boutique, faits main comme il convient, avec les composants qu’il faut, sans concession aucune. Greer Amps c’est donc une équipe de quatre personnes au service du grâouh comme on aime.

PNG - 2.1 Mo

Tarpit

La Tarpit est basée sur la Big Muff Pi une variante de la Muff comprenant deux circuit intégrés qui ont bien sûr été revus par Greer Amp. Livrée dans un beau boîtier bleu, elle présente trois réglages Volume, Tone et Sustain (une espèce de gain), un In, un Out et une prise alim 9VDC. On branche et on fait tout de suite deux constatations : la pédale possède une grosse réserve de fuzz bien épaisse et ses trois réglages sont, je ne dirais même pas interactifs mais hautement interdépendants. Quelle que soit la fuzz que vous avez réglée, elle peut radicalement changer en tournant n’importe lequel des trois potards, même le volume. Exemple vous avez une fuzz avec de basses bien présentes et vous vous dites, tiens je vais un peu pousser le Tone pour récupérer des aigus, et là si vous dépassez les ¾ de la course, les graves disparaissent comme ça, pouf ! Le son obtenu est lui aussi intéressant et exploitable, mais n’a plus rien à voir, donc faut le savoir. De même, bouger le volume peut amener un creusement du son. Il est donc conseillé de noter les réglages lorsqu’on est sur un son qu’on aime et qu’on veut pouvoir retrouver facilement. On note aussi que tous les sons obtenus sont musicaux et utilisables, il n’y a donc aucune limite à l’expérimentation et c’est très agréable.

JPEG - 279.8 ko

Hammer

Mais la nouveauté et, selon moi, la pédale la plus originale des deux est la Hammer. Vous hésitez entre une disto et une fuzz, vous aimeriez une pédale qui touche aux deux territoires ? La Hammer est pour vous. Boîtier blanc standard, elle présente trois réglages, Volume, Gain et Grunt. Les deux derniers sont très interactifs et permettent des tas de variations entre disto et fuzz. Alors on se branche et comme la Tarpit, la Hammer possède une grosse réserve de volume et de grâouh. On démarre avec des distos qui font un peu "texan" dans l’acception la plus graillonneuse du terme, donc pensez plutôt Gibbons des années 90/2000 que SRV. Ce sont de belles distos pleines de corps sans agressivité inutile mais puissantes et précises comme on aime, enfin tant qu’on reste sous les deux-tiers au gain et qu’on ne dépasse pas midi avec le Grunt. Disons qu’avec ce dernier plutôt vers la gauche et le gain vers le milieu on a une bonne disto de hard rock, version chaude et authentique.
Le gain tourne fuzz à partir des deux-tiers, c’est assez marrant, une fuzz à la Shin Ei (googlez fuzz Shin Ei FY-2 Companion si vous ne connaissez pas) dixit le fabricant. C’est surtout vrai lorqu’on pousse le Grunt. Celui-si agit avec mesure jusqu’à la moitié, ensuite, il va progressivement étrangler le son et si, concomitamment le gain est au-delà des deux-tiers on a une fuzz qui se délite rappelant effectivement le modèle japonais des années 70 mais dans une version plus smooth. Là encore, ce qui est plaisant avec la Hammer, c’est d’avoir pleins d’options de son, toutes musicales, toutes exploitables.
Par ailleurs c’est une pédale qui a du graoûh à revendre et qui est très sensible à ce qu’on lui injecte donc inutile d’envoyer du gros signal dedans, avec des simples fendériens, des P90 ou des doubles style PAF c’est là qu’on obtient les résultats les plus spectaculaires. Si on entre avec un trop fort niveau, on empêche la part la plus raisonnable de la pédale de s’exprimer et du coup, on perd une partie de ses formidables possibilités.

C’est d’la bonne !

Greer Amps a le mérite de proposer des pédales efficaces, qui sont à la fois enracinées dans la tradition de la guitare électrique et capables de proposer quelque chose d’inattendu. J’ai personnellement préféré la Hammer qui n’a pas vraiment d’équivalent et, je dois l’avouer, correspond aussi à mes goûts personnels.

 


Autres infos
  • Des réserves de gain énormes
  • Réglages efficaces et parlants
  • Originalité de la Hammer
  • Réglage de Tone particulier sur la Tarpit
  • Prix indicatif : voir distributeur
  • Distribution : Guitars Addicts

Portfolio

 

Mots-Clefs

Effets
Distorsion Fuzz
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Marques
Greer Amps
Numéro
GX72
Type d’effet
Pédale

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Mise en boîte du TT

2.  Judge Fredd au pays des merveilles

3.  Mais que reste-t-il aux grandes ?

4.  Les petites soeurs de l’Eclipse

5.  Le compagnon idéal


Dans la même rubrique

25/04/2016 – This boost is made for kickin’

22/02/2016 – Efficlasse

20/02/2016 – British Spirit

21/12/2015 – Graoûh Sisters

20/12/2015 – It bangs your guitar