La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Show yourself !

Epiphone Ltd. Ed. Brent Hinds Flying-V Custom

Show yourself !

D 20 avril 2017     H 12:03     A Judge Fredd    


agrandir

Bill Kelliher avait choisi Gibson ; Brent Hinds a lui jeté son dévolu sur Epiphone pour la réalisation de son modèle signature, une V qui combine tradition et modernité.

Comme il le dit si bien dans la vidéo de présentation de son modèle, Brent Hinds adore les Flyin’ V parce qu’elles volent. C’est donc tout naturellement que son modèle signature soit basé sur la V dont on retrouve le corps acajou, avec manche collé en acajou, profil 1958, ce qui, traduit en bon français, veut dire bien fat et bien rond. L’ensemble est recouvert d’un Silverburst très en vogue ces temps-ci, et ceinturé de bindings : 7 plis autour de la table, 5 autour de la tête et bien sûr un seul autour de la touche ébène. C’est qu’Epiphone n’y pas allé « avec le dos d’la main morte » question accastillage, équipement et badges en tout genre : repères de type block en perloïd, frettes medium jumbo, Split Diamond et logo Epiphone des sixties sur l’avant de la tête, logo 2016 Limited Edition et crâne « Brent Hinds » à l’arrière, Grover Rotomatics au ratio 18 :1 (18 tours de mécanique pour 1 tour complet du fût, d’où une plus grande précision de l’accord), petite plaque 3 plis en losange pour la prise jack, chevalet maison à blocage etc. La marque a mis les petits plats dans les grands.

JPEG - 120.5 ko

La guitare du vendredi ?

Normalement avec tout ça on devrait être aux commandes d’un avion et là ben… on ne peut pas dire qu’Epiphone se soit déchiré sur les réglages usine. La guitare arrive over désaccordée, donc on passe déjà cinq minutes à réaccorder l’engin parce que les cordes se rebiffent un peu. Une fois l’accord stabilisé, on prend l’instrument en main et, on n’est pas franchement esbrouffé par ses qualités de résonance. A vide, ça sonne quand même assez plastoc avec un sustain dans la moyenne sans plus. Ce n’est pas franchement mauvais, mais vu la débauche de chromes et d’argumentaires je m’attendais à ce que le ramage corresponde au plumage. Côté confort, si l’on excepte que c’est une V et que, comme toutes les V, mieux vaut la jouer debout, on n’est pas mal du tout. Elle se joue sans effort, malgré une action perfectible (toujours les réglages d’usine), et une fois habitué au côté beefy du manche (que j’aime bien par ailleurs) tout va bien.

Côté électronique on a bien sûr installé les Lace Brent Hinds Hammer Claws, micros signature du maître en version capot chromé, frappé des mêmes griffes que celles du tatouage qui orne le crâne du Brent. Ils sont routés via un sélecteur trois positions, deux volumes et une tonalité. Ces micros possèdent un caractère précis dans les attaques, génèrent pas mal de mids et supportent donc très bien le saturax, sans baver aucunement. Ils ont un caractère abrasif et plutôt agressif qui, une fois branché, relève carrément le niveau de l’instrument. En revanche, il ne faudra pas leur demander trop de chaleur, non qu’ils en soient dépourvus mais ce n’est pas leur qualité première. Sur le grave, on apprécie justement le côté tight et précis qui permet autant un jeu en son clair/crunch sur des passages calmes que des rythmiques bien lourdes et bien saturées. Sur le micro aigu j’avoue avoir mis cinq minutes à me faire au côté un peu acide de l’engin, mais une fois ce premier cap passé, on se rend compte qu’on a affaire à un micro très intéressant et très complémentaire du grave. Les riffs s’enchaînent comme à la parade c’est vraiment cool. La position inter est elle aussi très exploitable.

JPEG - 197.3 ko

Blood and Thunder

Un test qui se finit donc mieux qu’il n’avait commencé, les problèmes rencontrés n’étant à mon avis présents que sur le modèle testé et, normalement, le revendeur aura procédé aux réglages nécessaires s’ils n’ont pas été suffisants en sortie d’usine. Cette V a au moins trois atouts évidents : son manche, sa dotation micro et son prix modéré pour une signature.


Autres infos
  • Look
  • Profil de manche
  • Micros
  • Réglages d’usine
  • Etui en option
  • Prix indicatif : 699 € l’une
  • Distribution : Gibson Europe

Portfolio

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Avec vidéo Banc d’essai
Musiciens/Groupes
Brent Hinds Mastodon
Marques
Epiphone
Numéro
GX81

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Vox Cry Baby

2.  Chérie j’ai craqué sur les Jones !!

3.  It bangs your guitar

4.  Rencontre d’un super type

5.  Au théâtre ce soir


Dans la même rubrique

20/06/2017 – Neeeeeeeed !!!!

22/04/2017 – Nouveau départ

20/04/2017 – Show yourself !

22/02/2017 – European beauty

20/02/2017 – Rock Machine