La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Rubriques » Chroniques CD » 12 Hits And A Bump

Nickelbag

12 Hits And A Bump

D mars 1997     H 01:45     A Judge Fredd    


agrandir

Association de deux gars kînanveu, Bernard Fowler (Hancock, Iggy Pop, Rolling Stones) au chant et Stevie Salas (Georges Clinton, Bootsy Collins, T.Trent d’Arby) à la guitare, Nickelbag nous replonge avec bonheur à la poursuite des seventies dans ce qu’elles avaient de meilleur, avec un son des plus actuels.

Côté casting on ne s’ennuie pas : Wimbish (Living Colour), D.Jones (R.Stones) et TM Stevens à la basse, Abruzzeze (Pearl Jam), B.Tichy (Slash’s Snakepit) à la batterie et j’en passe, plus une apparition de Ron Wood (dont un tableau se trouve dans le livret) à la slide sur une reprise de Jimmy Page.

Tout cela donne un album varié mais très homogène, qui place la barre assez haut. Quelques titres se détachent : le très hendrixien Too Many Mountains, Love Song qui ouvre l’album avec un Fowler "paulrogersien" en diable, Soul Search dans le rôle de la ballade qui tue, Hit It And Quit It reprise de Funkadelic et Indanée pour son gimmick de l’espace. Bref, que vous soyez chanteur, guitariste ou clampin moyen, vous auriez tort de vous en priver.

 

Mots-Clefs

Type d’article
Chronique CD
Musiciens/Groupes
Nickelbag

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Attention ces micros peuvent provoquer un état de dépendance !

2.  Les plus

3.  Le feu sous la braise

4.  L’osmose

5.  Mise en Root de la Tele


Dans la même rubrique

31/01/2001 – L.D.50

31/01/2001 – The 7th Song

31/01/2001 – You Had It Coming

31/01/2001 – The Damage Manual

31/01/2001 – Mémoires de l’enfer