La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » La pin-up

Delirium Bettie

La pin-up

D 20 octobre 2009     H 23:40     A Judge Fredd    


agrandir

Delirium Guitars propose des instruments originaux et customisables à l’envi. Même si je n’ai pas été également convaincu par tous leurs modèles, force est de reconnaître la passion, le sérieux et l’originalité de leur démarche. J’ai choisi de vous parler de la Bettie, excellente guitare de scène, simple et diablement efficace.

Delirium est une histoire de famille et d’amitié : Patrick bricole, son fils Vincent, gratte. Fatalement le premier se retrouve à réparer de vieilles grattes un peu pourries que le second achète à pas cher. Cela l’amène à refabriquer certaines pièces, à se poser des questions et finalement à tenter de faire ses propres instruments. Gaël, un ami, fabricant de longboards est spécialiste de la fibre de carbone et du contreplaqué aéronautique. Tout ce petit monde se retrouve donc à plancher sur des modèles originaux, avec une idée maîtresse : la guitare est un outil au service du guitariste, c’est donc lui qu’il faut privilégier par le biais d’une ergonomie optimisée. L’autre aspect concerne les matériaux et là on ne s’interdit rien, aluminium, cuir, latté de bambou et contreplaqué aéronautique, comme pour le corps de notre Bettie.

Delirium Bettie

Contreplaqué ? Oui mais il ne s’agit pas de celui que tout le monde connaît, pas cher et pas terrible, fabriqué à base de koumé. Celui-ci est un contreplaqué à plis nombreux (8 plis sur une épaisseur de 4mm) constritué de bouleau de Finlande, beaucoup plus solide, beaucoup plus réactif et n’ayant strictement rien à voir avec les meubles Ikea. On l’utilise pour les longboards, les boomerang, les maquettes d’avion (soufflerie), c’est en quelque sorte un contreplaqué noble qui permet des collages et une rigidité que l’on ne peut obtenir avec des bois normaux : pas de veine, pas de fissure, pas de noeud.

Delirium Guitars aime donc à sortir des sentiers battus, quitte à se planter parfois, et essaie de proposer des guitares un peu différentes, sans révolution, mais avec astuce et ouverture. Pour l’instant, la marque propose une dizaine de bases personnalisables avec différents matériaux et/ou des décos réalisés par des artistes, grapheurs etc.

Rencontre avec Bettie

Bettie, c’est d’abord un superbe corps, inspiré de la Gretsch Billy Bo, mais dans une version beaucoup plus fine, très contourée, aux courbes douces, un peu comme un galet. S’y accouple un manche érable Stewart MacDonald, à touche érable, fixé en quatre points et d’un accès aux aigus très facile. L’accastillage est vraiment top : pas de Stop Bar puisque les cordes sont traversantes, un chevalet à rouleaux, tout comme le sillet LSR et des mécaniques à bain d’huile Schaller qui, tous, concourrent à l’excellent tenue d’accord de la guitare. Signalons aussi des strap-lock Schaller pour éviter tout décrochage de la bandoulière. A l’arrière du corps, on trouve une plaque métallique Delirium numérotée sur laquelle on peut aussi graver la nom du guitariste s’il le désire. A ce stade, mon seul reproche concerne la sortie jack, mal située, sur la pointe inférieure, mais bien entendu ce détail peut être modifié puisque nous avons affaire à des guitares sur mesure.

Cette Bettie est équipée de deux micros doubles SP Custom Chaosland II, servis par un volume, une tonalité et un sélecteur trois positions. A vide, elle sonne déjà très bien, on sent les vibrations circuler, et on est agréablement impressionné par le sustain naturel de l’instrument ainsi que par son grand confort de jeu que l’on soit assis ou debout. Une fois branchée, elle chante bien, les SP Custom lui donnent un côté un peu grenu, corpulent avec ce qu’il faut de sifflantes sur les harmoniques et de précision dans les attaques. Les potentiomètres se montrent très progressifs tant le volume que la tonalité et regrette presque de ne pas disposer de deux volumes.

Une guitare simple, sympa, joueuse, originale et efficace, faite à la main, dont chaque détail pourra être discuté avec les créateurs pour un prix somme toute raisonnable.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

delirium bettie

Autres infos
  • Look sobre
  • Conception originale
  • Légère et ergonomique
  • Confort de jeu
  • Equipement top
  • Emplacement de la sortie jack
  • Cohérence esthétique manche/corps
  • Prix indicatif : 1 800 € TTC
  • Distribution : Delirium Custom Guitars

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Delirium Guitars
Numéro
GX35

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Un avion, que dis-je... une fusée !

2.  Suivre la vie du site

3.  Classe vintage

4.  Les Multieffets

5.  Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ?


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache