La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Rubriques » Le Mur du Son » 50 ou 100 watts ?

50 ou 100 watts ?

D février 1999     H 00:12     A Judge Fredd    


agrandir

Comme souvent dans cette rubrique, je ne prétendrai pas aujourd’hui vous livrer LA vérité avérée mais plutôt quelques éléments de réflexion trop souvent oubliés à l’heure du choix.

Note préliminaire : Même si ce qui est dit sur la puissance peut s’appliquer à des amplis à transistors, ce qui suit concerne surtout les amplis à lampes et particulièrement les Marshall et leurs nombreux clones.

Chez la plupart des fabricants, l’ampli porte drapeau est un 100 watts à lampes parfois combo et plus souvent stack. A l’heure des réglementations sonores draconiennes et des clubs "mouchoirs de poche", on peut se demander si tout cela est bien raisonnable et si un 50 watts, notamment quand il s’agit de stacks, ne serait pas préférable.

Rock fort d’abord

Il faut bien voir qu’à la base un Marshall 100W est fait pour jouer FORT ! C’est là qu’il donne le meilleur de lui-même, là que ses harmoniques ressortent le mieux, que son rendement est optimum, que ses tubes sont sollicités de la meilleure manière, tant techniquement que musicalement. Il en va de même pour tous les amplis, quelle que soit leur puissance : ils ont une plage de fonctionnement optimale. Simplement celle d’un 20 W est atteinte à un niveau sonore bien plus raisonnable que celle d’un 100W. On est d’ailleurs frappé par le nombre de gratteux, ayant acheté un 100 watts, qui cherchent ensuite le moyen d’en réduire la puissance (je vous rassure ce n’est pas mon cas, moi c’est toujours plein pot) soit par le biais d’un Power Brake, soit en le bidouillant.

50 watts?

C’est qu’en achetant un 100W et particulièrement quand il s’agit d’un Marshall on se paye une partie de la légende et on y entre soi-même. Mais si l’on réfléchit bien, beaucoup d’entre nous feraient mieux d’acheter un 50W, la puissance (surtout pour un stack) restant infiniment respectable et suffisante. Contrairement à ce que l’on pourrait croire la puissance audible d’un 50W n’est pas la moitié de celle d’un 100W. A la louche disons qu’elle représente plutôt un petit 70%. En fait un stack 50W est à même de couvrir haut la main toutes les plages d’utilisations courantes d’un ampli guitare, avec une puissance archi suffisante dans tous les cas de figure. De plus, un ampli de cette puissance offre plusieurs avantages : atteignant sa plénitude à moindre volume, il sonnera mieux qu’un 100W qu’on aura baissé au même niveau, tout simplement parce que ses tubes seront plus sollicités. On aura plus de compression donc des graves plus pleins et un son plus dense d’une manière générale. Autre plus, un 50W coûte moins cher à l’achat (pour deux amplis d’une même marque et d’une même série) pour la bête raison qu’il comporte un peu moins de pièces. De plus certains fabricants réduisent le prix de leur 50W pour les rendre plus attractifs. Ils coûtent également moins cher en entretien (remplacement des tubes) et pèsent moins lourd que le 100W correspondant.

Rock Fort ? D’accord !

100 watts

Vous l’avez maintenant deviné j’ai plusieurs amplis et ce sont tous des... 100W ! Ben oui j’suis comme vous, j’voulais aussi être dans la légende. Plus sérieusement j’adore jouer à donf’, que ce soit sur scène, en répé ou en studio. Bien sûr, je ne suis pas forcément très populaire chez les ingénieurs du son mais je m’y suis fait. Je suis donc très bien placé pour vous conseiller de bien réfléchir avant de choisir la puissance de votre ampli. Comment allez-vous l’utiliser ? Pour quel type de musique ? Pour jouer où ? Autrement dit vous faut-il un Soldano SLO 100 pour jouer du jazz dans la cave de votre voisin ? Bien sûr, beaucoup de fabricants proposent des amplis 100W dotés d’un maximum d’équipements et de gadgets pour baisser la puissance tout en gardant le grain, le son, la compression. Sans rejeter d’emblée tous ces efforts il faut garder en tête que ce sont des emplâtres, des solutions de secours, des facilités qui ne doivent être utilisées que ponctuellement. Si vous achetez un 100W assurez-vous que vous allez vous en servir bien fort la plupart du temps. Sinon ce n’est pas la peine et vous aurez tout intérêt à vous tourner vers une puissance moindre.

Ben oui mais maintenant c’est trop tard j’ai déjà un 100W alors qu’est-ce que je peux faire ? Une autre solution pour baisser la puissance de votre ampli est de retirer deux des quatre lampes de puissance (sauf si votre ampli fonctionne en Class A). Evidemment, faites-le ampli complètement débranché du secteur, quand les lampes sont froides et surtout retirez soit les deux lampes extérieures, soit les deux lampes intérieures, jamais deux lampes contiguës en partant d’une extémité ! Enfin rappelez-vous qu’alors votre impédance est doublée : sélecteur sur 4 ohms vous êtes en 8, sélecteur sur 8 ohms vous êtes en 16. Point de vue puissance, on tombe à environ 60W et point de vue son, on obtient quelque chose entre un vrai son de 50w et un son de 100W. Cela reste de mon point de vue la manière la plus économique de baisser la puissance d’un ampli. Cela étant, si vous êtes habitués à jouer en 100W vous aurez tendance à pousser l’ampli et vous finirez par ne pas jouer beaucoup plus doucement que d’habitude. Cette solution présente aussi un inconvénient si vous comptez continuer à utiliser votre ampli en 100W quand vous le pouvez. Les lampes que vous aurez enlevées et celles qui auront servi en 50W ne seront plus appairées au bout d’un moment, car elles n’auront plus le même nombre d’heures de vol. Cela vous contraint donc soit à jouer constamment en 50W soit à avoir six lampes (4 pour jouer en 100W, deux pour jouer en 50W). Quand je vous disais d’acheter un 50W...

Alors oubliez toutes les mauvaises raisons que vous aviez d’acquérir un 100W, réfléchissez bien et si vous finissez tout de même par en acheter un, que ce soit en toute connaissance de cause.

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
100 W 50 W
Type d’article
Autres
Numéro
G&C 204

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Gibson Digital Guitar HD6X Pro

2.  DesTroy The ennemy

3.  Hamer : The Story

4.  Quand le Judge soutient le commerce de proximité

5.  Bon appétit les amis...


Dans la même rubrique

30/09/1999 – Que la complémentarité éclaire ta voie

31/08/1999 – De la relativité de ce que nous percevons

28/02/1999 – La tenue de l’accord

31/01/1999 – 50 ou 100 watts ?

31/12/1998 – La lettre et l’esprit