La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » MUD - Mudpack

MUD - Mudpack

D avril 1998     H 22:36     A Judge Fredd    


agrandir

Après avoir frappé assez fort avec son premier album, le trio nous gratifie d’un "Mud Pack" très connoté seventies, avec même quelques clins d’oeil discos, et une musique plus arrangée, moins brute de fonderie. A l’heure où vous lirez ces lignes, Aucune inquiétude, le premier single, très représentatif de l’esprit "live disco" du Mud Pack vous aura déjà sûrement chatouillé les oreilles.

- A quoi correspond cette orientation ?

Yarrol : Moi j’ai toujours adoré le disco et je dirais même le disco blanc, des titres comme Miss You des Stones, D’ya Think I’m Sexy de Rod Stewart, Blondie etc.

Melvil : Ouais cela permet de jouer funky avec un peu de dérision.

Mud

- Ca implique quand même pas mal d’arrangements, une machinerie plus lourde, comment allez-vous traduire cela sur scène ?

Yarrol : On est en train de réfléchir à la question. Le premier album avait été fait d’une manière plus brute, on avait beaucoup répété tous les trois, donc on avait enregistré, trois/quatre overdubs et voilà ! Avec celui-ci, on a plus travaillé les arrangements, on a passé du temps en studio. Camille de Bazbaz est venu faire plein de claviers avec nous, il y a de la flûte sur pas mal de titres, nous-mêmes on a joué de pas mal d’instruments différents ; il y a de la programmation... Pour les guitares, c’est pareil, il y a plus de parties. Sur scène ce sera plus rock n’ roll forcément.

Melvil : Bon et puis là on va engager un nouveau batteur, donc Yarol va jouer de la guitare et chanter ; plus Camille qui viendra assurer les claviers le plus souvent possible et peut-être des choristes.

- Donc, tu abandonne la batterie sur scène. As-tu enregistré des guitares dans le Mud Pack ?

Yarol : On s’est réparti les guitares sur le disque, mais Melvil en fait beaucoup plus que moi, c’est lui le guitariste en titre de Mud. Sur scène, je vais donc jouer certaines des parties composées par Melvil. Il faudra aussi que j’arrange certaines parties pour pouvoir chanter en même temps que je joue.

- Vous arrivez à gérer vos emplois du temps respectifs ?

Yarrol : Ben là, on a terminé la tournée avec FFF en Septembre, Melvil commence un film en Avril, donc on avait un peu de temps de libre tous les deux. C’est sûr qu’on a parfois des périodes hallucinantes, mais bon c’est motivant.

- Qu’aimeriez vous que les gens retiennent de cet album ?

Melvil : La diversité, c’est un peu un mélange de tout ce qu’on aime, sans caricaturer mais en faisant quelques clins d’oeil...

Ecoutez "Belle", la 11 ème plage de l’album et vous comprendrez...

 

Mots-Clefs

Type d’article
Interview
Musiciens/Groupes
Mud
Numéro
G&C 195

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  La vie en Colorsound 3/3

2.  La strat qui te découpe à la hache hache

3.  Audiences de Décembre 2000

4.  Il tient parole

5.  La même en plus « simples »


Dans la même rubrique

22/12/2013 – No Way But The Hard Way

23/02/2013 – Graines et soda

30/12/2012 – Welsh welsh

28/08/2012 – The Road Goes On

25/08/2011 – Révélation