La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » Héritière

G&L Asat III

Héritière

D novembre 1997     H 21:08     A Judge Fredd    


agrandir

Si l’héritage de Leo Fender est morcelé, nul doute que G&L avec des guitares, bien faites, intelligentes et agréables comme cette Asat III peut légitimement en revendiquer sa part.

G&L est, après Fender et Music Man, la troisième et dernière marque fondée par Leo Fender. Pour cela, il s’est associé avec son vieux complice Georges Fullerton ce qui nous donne Georges (G) & Leo (LA), capito ? Ne changeant que peu ses recettes, mais après tout ce sont les siennes, Leo Fender refit des guitares de type Stratocaster (Legacy, S 500) et Telecaster, les Asat (As a Telecaster ?). En gros, et même si c’est un peu réducteur, l’Asat III est une "Telecaster", équipée d’une électronique de type Stratocaster. Son corps en aulne est recouvert d’un très beau vernis bleu translucide qui nous laisse admirer le veinage du bois.

G&L Asat III

Le manche, en érable, opère sa jonction en trois points à hauteur de la dix-septième case. Son dos, moins arrondi que sur une Fender tombe sous la main comme une friandise. Les frettes jumbos qui équipent la touche palissandre, déroutent un peu au départ mais apportent leur contribution au sustain naturel de l’instrument. L’action, un peu haute d’origine peut se régler corde par corde, le chevalet G&L leur offrant six pontets individuels. Son côté massif, peut gêner esthétiquement, mais concourt, lui aussi au sustain de la guitare. De plus, il recèle une petite astuce : sur son flanc droit, on trouve une petite vis qui une fois les intonations réglés, serre compresse les pontets les uns contre les autres comme des sardines dans une boîte pour assurer une immobilité totale. A l’autre extrémité six mécaniques à bain d’huile maison ornent la crosse, mélange et variation très réussis sur le thème Strat/Tele. Elles allient l’efficacité reconnue du système à bain d’huile et le côté pratique des mécaniques de Strato puisqu’elles sont percées du fût (non, y a pas de contrepétrie). En résumé, une lutherie sans reproche et un accastillage de qualité pour des sensations authentiques, un confort de jeu indéniable et une esthétique équilibrée. Rajoutez-y un solide étui thermo moulé et vous aurez une assez bonne idée du tout.

Elle a de qui tenir

Reste l’électronique, entièrement G&L, avec trois simples bobinés à la main, s’il vous plaît, et routés via un sélecteur cinq positions, un volume et une tonalité. Le son est très punchy, beaucoup de twang, de claquant et belle puissance, ce pour tous les micros. Profusion d’aigus pour le micro aigu, sur lequel on retrouve le son classique qu’ont popularisé les Fender, avec toute l’agressivité qui rend ce micro très typé donc parfois difficile à utiliser. Les deux positions intermédiaires sont de toute beauté, à la fois creusées, délicates et puissantes ; le micro grave, chaleureux, allie velouté et intelligibilité des attaques. Seul le micro du milieu, s’avère moins exploitable que les autres, mais on en a besoin pour les positions intermédiaires donc... Pour tout dire, on a l’impression de se retrouver aux commandes d’une bonne vieille (une vieille bonne ?) Stratocaster, avec du punch, de la profondeur, du velouté et une belle brillance. Cela rend d’autant plus regrettable le manque de progressivité des deux potentiomètres, quand on sait ce que l’on peut faire passer comme nuances de jeu avec ce type de sons. En son clair, l’Asat peut aller de la country au blues en passant par le funk ; en son saturé du rock light au grunge et à ce qui vous passe par la tête. A vrai dire, elle est capable de tout ce dont est capable une bonne Stratocaster et quand on connaît l’éventail de cette dernière...

Avec l’Asat III on retrouve l’esprit, sinon la lettre, de Leo Fender et ce dans tous les domaines : sons, lutherie, esthétique, sobriété et astuces pratiques. A ceux qui la trouveraient un peu chère, je n’aurais rien à opposer, mais je vous le demande : combien y a-t-il de fabricants de nos jours, qui proposent des instruments entièrement conçus par eux (accastillage y compris) avec des micros bobinés à la main ? Lorsque vous aurez répondu à cette question, comparez les prix de leurs guitares avec celui de cette G&L Asat III...


Autres infos
  • Très agréable à jouer
  • Belle fabrication
  • Sons puissants et authentiques
  • Etui
  • Manque de progressivité des potentiomètres
  • Prix indicatif : 10 990 F TTC env.
  • Distribution : IML

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
G&L
Numéro
G&C 190

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Pour vos pieds ? Palmer !

2.  L’osmose

3.  Big Gun !

4.  C’est L K’on Veut !

5.  HP Simulator


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache