La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Bon cocktail

Orange Crush 30 R

Bon cocktail

D octobre 2006     H 00:29     A Judge Fredd    


agrandir

Vous cherchez un ampli d’appartement capable de vous accompagner en club ? Votre petite amie aime les couleurs vives ? Le 30R est l’ampli qu’il vous faut !

Le Crush 30 R reprend les canons esthétiques de la marque : vinyle orange, panneau des commandes blanc, toile avant beige, logo couronné. Il bénéficie des même matériaux de qualité que ses frères plus hauts en gamme. Pas de soucis de ce côté-là, c’est propre, rassurant et bien fini.

Le Crush 30 R est un ampli à transistors qui propose deux canaux partageant la même égalisation et une reverb à ressorts embarquée. Les réglages disponibles sont les suivants : un gain, un level et un volume. Le gain est dédié au canal clair, le level au canal overdrive. Il s’enclenche soit manuellement (switch) soit au pied à l’aide d’un footswitch (non fourni). Suivent l’égalisation trois bandes, le réglage du taux de reverb, une sortie ligne, l’entrée footswitch et une sortie casque.

Orange Crush 30R

Switch overdrive en position off, on a de beaux sons clairs avec du claquant mais peu de brillance ; on crunche en montant et le volume et le gain, donc à un niveau sonore relativement élevé, d’autant que l’ampli projette bien. Les réglages d’égalisation se montrent corrects, les graves ajoutent un peu de rondeur autour du son, les mids jouent efficacement leur rôle et restent musicaux sur une bonne partie de la course du potard, les aigus modifient le son mais on aurait aimé plus de différence d’un extrême à l’autre, surtout avec des doubles, sur les simples leur action semble plus audible. La reverb fait tranquillement son boulot de reverb d’ampli à ressorts, dans les limites des possibilités de ce genre de dispositif.

En enclenchant l’overdrive on atteint le crunch assez vite et à des volumes plus raisonnables, cela étant, si on veut des sons crunchs plus affirmés il faudra rebaisser le volume pour pouvoir pousser le Level. Notons en passant que la couleur du son saturé est très transistors, ne vous attendez pas à la chaleur des haut de gamme à lampes de la marque.

Panneau de commandes

Cet ampli est plutôt à conseiller à ceux qui jouent une musique reposant principalement sur des sons clairs ou crunch raisonnables, jazz, blues/rock (avec éventuellement une pédale d’overdrive pour les chorus endiablés), country.

Son point fort n’est pas la polyvalence mais sa puissance : suffisamment mesurée pour éviter une pétition du voisinage contre vous, (d’ailleurs au cas où vous habitiez un quartier très... bourg... euh... tranquille, il vous reste la sortie casque), mais suffisante pour jouer en scène soit dans de petits clubs, soit repris dans de plus grande salles. C’est donc un ampli relativement tout-terrain de ce point de vue.

L’Orange Crush 30R présente un rapport qualité/prix équilibré, il ne conviendra pas à tout le monde mais servira bien ceux qui l’auront choisi pour ses qualités propres.


Autres infos
  • Look et dimensions 
  • Sons clairs et crunchs
  • Prix très raisonnable
  • Pas bon en grosse disto
  • Prix indicatif : 255 € TTC env.
  • Distribution : High Tech Distibution

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
30 W Combo Transistors
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Orange
Numéro
GX17

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Audiences de Novembre 1999

2.  Transistube

3.  Elle deviendra votre obSession

4.  La machine s’emballe !

5.  La vie en Colorsound 2/3


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy