La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Amplis » Bon rapport qualité/prix

Laney VC30 112

Bon rapport qualité/prix

D octobre 2006     H 19:27     A Judge Fredd    


agrandir

Il est vrai que le VC30 n’est pas une nouveauté de l’année (de Laney ?) mais il mérite que l’on rappelle son existence tant pour ses qualités sonores que pour la bonne santé de votre porte-monnaie.

Le VC30 est très smart, et dégage une classe très british. Il existe en plusieurs versions ; 2x10 2x12 et 1x12 ; c’est cette dernière version que nous avons testée.

Laney VC30 112

On est tout de suite mis en confiance par la qualité des matériaux et la minutie apparente de la finition. L’appareil est recouvert d’un vinyle noir assez beau, avec deux évents chromés sur le dessus facilitant la dispersion de la chaleur dégagée par les lampes (3 ECC83 en préamplification et 4 EL84 en puissance). Le HP se cache derrière une toile gris chiné entourée d’un liseré blanc. Le tout est protégé des chocs par huit cornières métalliques et repose sur de larges patins caoutchouc très stables. La reverb à ressort, nichée au fond de l’engin reçoit une enveloppe noire protectrice. Une large poignée en cuir rend le transport plus confortable. Ce n’est pas un luxe car l’ampli est assez lourd au regard de sa taille, merci au 12 pouces Celestion seventies 80...

Derrière cette poignée se trouve le panneau des commandes chromé, sur lequel s’alignent les réglages des deux canaux : volume du canal clair, switch Bright, Drive et Volume du canal saturé, switch de changement de canal et sa LED témoin, égalisation trois bandes commune et niveau de la boucle d’effets, les connexions de celle-ci se trouvant à l’arrière. Deux entrées Hi et Lo à gauche ainsi que Standby et Power à droite complètent le panneau.

Le panneau des commandes

Clean baby clean

Autant le dire d’emblée, le canal clair est le point fort de cet ampli, un son plutôt chaud avec pas mal de claquant et de clarté, sensible aux nuances de jeu comme aux changements de micro et aux variations de volume, bref un vrai plaisir. Plaisir surmultiplié dès qu’on enclenche le Bright. Efficace et musical, il rajoute un surplus de brillance sans nuire à la rondeur générale et interagit plaisamment avec le réglage d’aigus. Le Bright officie également sur le canal saturé, favorisant la netteté des attaques. Là, le son crunche très british, très rock n’ roll « à la Vox ». Le grain est beau, le son plein de chaleur. J’avoue ne pas avoir poussé le Drive plus loin que 6 (volume à 5) ce qui nous situe, avec des doubles, quelque part du côté des premiers AC/DC, si on pousse plus loin le son se délite un peu, surtout dans les graves.

Côté égalisation, on regrette un peu que le réglage de graves ne soit pas plus efficient. On se régale en revanche avec celui des mids qui joue beaucoup sur la couleur générale et permet de bien varier le rendu de l’ampli. La reverb d’ampli est très honnête et met bien en valeur les sons clairs.

Le VC30 sait rester fidèle au caractère de la guitare qu’il sert, et s’avère un excellent ampli pour tous ceux qui recherchent un son typé british de qualité à un prix modéré. Il pourra faire office d’ampli d’appartement si vos voisins sont cools, sa puissance étant largement suffisante pour jouer en club d’autant qu’il projette bien le son.

Merci à l’Ampli à lampes pour son accueil


Autres infos
  • Look et finition
  • Canal clair
  • Fidélité à l’instrument
  • Rapport qualité/prix
  • Efficacité relative du réglage de graves
  • Prix indicatif : 670 € TTC env.
  • Distribution : Saico

 

Mots-Clefs

Amplis/Préamplis
30 W Combo Lampes
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Laney
Numéro
Guide d’achat 1998 GX17

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Erazor Head

2.  Laurent Brondel et le Consortium

3.  Disto à donf’

4.  Cinq delays

5.  Les électriques


Dans la même rubrique

28/10/2014 – His Marshjesty !!!

24/08/2014 – Taille XS Puissance XXL

31/01/2014 – Vibrator le retour

29/01/2014 – Sans comPlexis

28/01/2014 – Twangy