La prose de Judge Fredd
Vous êtes ici : Accueil » Bancs d’essais » Guitares » L’échappée belle

Traveler Guitar Escape EG-1

L’échappée belle

D 20 février 2008     H 16:00     A Judge Fredd    


agrandir

Fruit de la collaboration entre Traveler Guitar, quinze années d’expérience dans le domaine de la guitare de voyage et John Carruthers, luthier californien établi depuis une quarantaine d’année, l’EG-1 vise et atteint avec la manière les guitaristes électriques purs et durs.

Bon qu’est-ce que c’est encore ? Une Les Paul modèle réduit ? Sans tête ? Avec des mécaniques au milieu du corps ? Vous voulez le rendre chèvre le Judge ou quoi ?

EG-1

Pour mieux visualiser le système, suivons une corde : le voyage commence en haut du manche sans crosse, en érable, vissé en quatre points. La corde passe d’abord dans un des six trous que comporte ce qu’il faut bien appeler le cordier, pièce semi-circulaire au milieu de laquelle on trouve l’écrou du truss-rod. Elle passe ensuite par le sillet puis survole la touche en palissandre « ébénisé » et ses vingt-deux frettes jumbo. Elle aborde ensuite le corps en aulne, sur lequel trône un double bobinage zebra coil, chemine entre deux cavités oblongues, se laisse guider par son pontet circulaire (réglable latéralement et en profondeur, le chevalet étant lui réglable en hauteur) et passe derrière le corps en prenant appui sur un gros rouleau noir en plastique dur. A l’arrière, le corps est creusé ; les cordes empruntent la large saignée, passant sur un patin de feutre qui évite tout frottement corps/cordes, et rejoignent les mécaniques fixées sur des barres métalliques occupant les deux cavités mentionnées plus haut. On s’accorde sur l’avant de l’instrument, les gros doigts partent donc avec un handicap.

Détail

Après un réglage sommaire de l’action (le réglage d’origine n’étant pas terrible j’ai pas mal baissé le chevalet) l’accordage a mis un peu de temps à se stabiliser. Mais une fois que c’est bon, ça ne bouge plus. Bon point. Trois plus pour finir : une anse en cuir au bout du manche (qui peut s’enlever) pour suspendre la guitare, une belle housse, solide et bien finie avec à l’intérieur une clef à pipe pour le truss-rod et une clef Allen pour euh... à priori pour desserrer les boutons de potards.

Let there be guitar !

A vide et malgré ses dimensions réduites, l’EG-1 sonne vraiment bien, son manche, ni trop fin ni trop rond, paraît vite familier, les tirés sont aisés. Bon bien sûr on n’a pas les mêmes sensations que sur une guitare haut de gamme mais on peut vraiment jouer. c’est une guitare électrique pour de vrai sur laquelle on va pouvoir pratiquer pour de vrai. Elle est de plus très bien équilibrée en position debout. Bref l’EG-1 fait déjà très bonne impression avant même que d’être branchée.

Dos

Le humbucker est servi par un volume et une tonalité. Mais ce n’est pas tout : l’EG-1 embarque aussi un préampli Pocket Rock it, alimenté par une pile 9V sise dans son logement à ouverture facile, à l’arrière du corps. Cela explique la présence du switch 3 positions, Off, Clean et Dist et des deux sorties, instrument et casque au format minijack stéréo. Au casque, le son Clean du préampli est assez sympa et on peut jouer sur le volume et/ou la tonalité pour modifier les sonorités. Le son Dist se montre suffisamment crédible pour travailler ses rythmiques et ses solis au casque, mais il ne va pas jusqu’à la disto gros bourrin. Par contre en crunch et disto rock/hard-rock, il fait l’affaire toujours dans une optique « je bosse ma gratte dans mon coin ». Sur ampli, la guitare sonne plutôt bien en son clair comme en saturé et voilà que cette EG-1 pourra aussi servir en scène de guitare de secours qu’on aura aucun mal à caser dans la ouature. D’autant que le double étant standard, vous pourrez toujours y mettre le Seymour Duncan ou le Gibson de votre choix par la suite.

Gig bag fourni

L’EG-1 est donc un instrument à tout faire : guitare de voyage pour jouer dans des endroits où on n’a pas forcément la place de sortir une gratte de dimensions standard, train, voiture, tour bus, avec elle les taxis vont pouvoir attendre le client en faisant leurs gammes, les gratteux vont pouvoir camper ou disposer d’une guitare pour pratiquer qui pourra se muer en guitare d’appoint quand l’heure du gig sera venue. Astucieuse et bien faite, il n’y a guère que son prix qui peut faire réfléchir les moins fortunés d’entre nous.

http://www.judge-fredd.fr/media/son...

traveler eg1

Autres infos
  • Une vraie guitare avec un double
  • Preamp embarqué
  • Confort de jeu
  • Tenue de l’accord
  • Soin et finition
  • Housse fournie
  • On aurait préféré un prix autour de 500 €
  • Prix indicatif : 625 €
  • Distribution : High Tech Distribution

 

Mots-Clefs

Instruments
Guitare électrique
Type d’article
Banc d’essai
Marques
Traveler Guitar
Numéro
GX25

 

Plus sur le web


Rechercher

5 articles au hasard

1.  Où il peut être avantageux d’avoir un gros doigt pour jouer de la guitare

2.  Corps mince, son gras

3.  Born under a good sign

4.  Une vraie petite teigne !

5.  Un Greta pour ta tegra ?


Dans la même rubrique

29/04/2015 – Une chtite qui envoie !

25/04/2015 – The new generation

20/04/2015 – Riff Machine

23/12/2014 – Pure rockin’ gun

21/12/2014 – La strat qui te découpe à la hache hache